Forums ■ [PbF] ■ Blogs ■ Toceur(euse)s  » Chat
TocCyclopédie ■ Époques
Kenneth Marsh est un excentrique tout à la fois voyageur, écrivain, critique et dilettante. En ville, on ne parle que de ses fréquentes réceptions et les pique-assiette mondains font sans scrupule la chasse aux invitations pour assister à ces événements dînatoires cosmopolites. Les invités viennent de toutes les classes sociales et sont choisis par Marsh pour leur personnalité et leur potentiel de divertissement. Madonna Scarlatti, une actrice de théâtre, et Samuel Waldeberg, une star de cinéma naissante, font partie des invités de ce soir.
Après un superbe pâté à l'ail et aux fines herbes en entrée, le plat principal apparaît : il porte le nom de Délice Aquatique Peu Ordinaire. Les invités plaisantent nerveusement en espérant qu'il ne s'agit pas de calmar : lors d'un précédent dîner, un convive avait fait une attaque en apprenant qu'il avait mangé des bébés pieuvres sautés. "On ne peut tout simplement pas vivre en sachant qu'on mange des tentacules !"
Marsh commence à manger et tous suivent lentement son exemple. Le plat principal se révèle excellent. Le dessert, un généreux pudding au chocolat et au café, est suivi du café, du cognac et des cigares. En bon radical, Marsh n'attend pas des dames qu'elles se retirent lorsque ces messieurs fument.
La conversation tourne autour des derniers voyages de l'hôte de la soirée. Marsh est récemment revenu d'Orient avec, entre autres curiosités, plusieurs spécimens vivants d'une variété rare de poisson-chat venimeux. Marsh possède de grands aquariums d'eau de mer et d'eau douce. Ces poissons-chats se sont largement multipliés ces derniers mois : les convives en ont dégusté quelques-uns ce soir.
Les poissons-chats de Lung-Hung ne se trouvent que dans l'enceinte d'un temple cantonnais dédié à un "Bouddha" féminin doté de plusieurs bras qu'on appelle la Femme Boursouflée. Les poissons sont tenus pour sacrés et ils seraient capables de guérir les victimes de maladies de peau qui se baignent dans leur bassin. Marsh ne donne pas de précision sur la façon dont il s'est procuré des spécimens vivants, bien qu'il ait y eu une dépêche de Reuters au sujet d'une émeute à Shanghai il y a quelques mois. Soudain, Marsh commence à s'étrangler : les yeux exorbités, il devient violacé et s'effondre, le visage dans sa tasse de café.

A la fin du repas votre hôte est victime d'un grave malaise. Aïe ! Vous avez mangé la même chose...
  • 1. Le cuisinier, Jules Severin, ne savait pas comment accommoder les poissons. Il a demandé conseil à un sympathique moine-herboriste chinois en robe jaune qui effectuait une quête au porte-à-porte. La recette du moine passait délibérément sous silence les poches de poison des poissons. Marsh a goûté au plat hier et en a mangé de nouveau ce soir. Il est mort le premier. Dans vingt-quatre heures tous les invités seront morts.
    Marsh possède de nombreux journaux intimes : dans l'un d'entre eux, il raconte les histoires du Poisson-chat de Lung-Hung, tels qu'il les tient d'une "fille fleur" de Shanghai. Dans le quartier chinois de la ville, il existe un petit temple étroitement gardé par l'Ordre de la Femme Boursouflée. Les moines connaissent l'antidote. Il faut juste que quelqu'un aille le chercher à temps.

  • 2. Shelby, le maître d'hôtel, examine Marsh et déclare qu'il est vivant. A ce moment, Waldeberg s'effondre d'une manière théâtrale, semblant souffrir de terribles crampes : il avait courageusement pris deux fois du plat principal.
    Chez les humains normaux, le venin du poisson-chat provoque des crampes et des fièvres qui peuvent tuer les personnes de faible constitution. Chez les hybrides de Profonds, le venin accélère sensiblement le processus de transformation. Cette variété de poissons-chats peut se nourrir de chair humaine morte et ils sont spécifiquement conservés pour "nettoyer" la chair mutante des hybrides des dernières parcelles de chair humaine. C'est là l'origine des histoires de leurs soi-disant propriétés curatives.
    Marsh l'ignore, mais ses origines familiales remontent au port d'Innsmouth. Il a sombré dans un coma duquel il se réveillera dans quelques jours, en bonne voie de transformation en Profond. Des Orientaux grimaçants se cachent dans les buissons de l'autre côté de la fenêtre. Ils attendent que les invités soient réduits à l'impuissance. Ils prendront Marsh pour le remettre à son véritable peuple et enlèveront pour les sacrifier les profanateurs des poissons sacrés.

  • 3. Shelby, le maître d'hôtel, examine Marsh et déclare qu'il est vivant. A ce moment, Waldeberg s'effondre d'une manière théâtrale, semblant souffrir de terribles crampes : il avait courageusement pris deux fois du plat principal.
    Chez les humains normaux, le venin du poisson-chat provoque des crampes et des fièvres qui peuvent tuer les personnes de faible constitution. Chez les hybrides de Profonds, le venin accélère sensiblement le processus de transformation. Cette variété de poissons-chats peut se nourrir de chair humaine morte et ils sont spécifiquement conservés pour "nettoyer" la chair mutante des hybrides des dernières parcelles de chair humaine. C'est là l'origine des histoires de leurs soi-disant propriétés curatives.
    Marsh l'ignore, mais ses origines familiales remontent au port d'Innsmouth. Il a sombré dans un coma duquel il se réveillera dans quelques jours, en bonne voie de transformation en Profond. Des Orientaux grimaçants se cachent dans les buissons de l'autre côté de la fenêtre. Ils attendent que les invités soient réduits à l'impuissance. Ils prendront Marsh pour le remettre à son véritable peuple et enlèveront pour les sacrifier les profanateurs des poissons sacrés.

  • Tous les matériels trouvés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation de ressource trouvée ici est régie par les Creative Commons. Logo & Déco intérieure par Goomi
    Pour toute question quant à leur utilisation, contactez-nous: .