Forums ■ [PbF] ■ Blogs ■ Toceur(euse)s  » Chat
TocCyclopédie ■ Époques
"Souhaitez-vous effectuer un don ? Toutes les donations sont les bienvenues dans notre temple". Un groupe de moines orientaux psalmodie et chante en accostant poliment les passants. Ils ont la tête rasée et portent de longues robes amples aux couleurs éclatantes et des serre-tête jaunes. Les moines collectent des dons pour leur "église", la Seconde Vague de la Sérénité. Le seul moine parlant anglais explique qu'ils sont bouddhistes et qu'ils sont à la poursuite de l'ultime sérénité du Nirvana.
Tous ceux qui versent leur offrande dans le plateau servant à la quête reçoivent une bénédiction. Ils noteront également que le moine qui leur tend ce plateau a une malformation. Un voile de peau s'étend entre chacun de ses doigts !

Les moines mendiants ne sont pas effrayants... tant qu'ils n'ont pas les mains palmées !
  • 1. Sur le collier en laiton que portent tous les moines figure l'idéogramme chinois signifiant "la Femme Boursouflée". Les moines entraînent les occidentaux attirés par l'occultisme vers le culte de la Femme Boursouflée ( Nyarlathotep chez les Chinois) et par voie conséquence, vers Cthulhu. Les bénédictions sont des "marques" psychiques qui permettent aux cultistes d'identifier les recrues potentielles.
    "La Seconde Vague" est une référence à la deuxième venue de la déesse et de ses pairs. Selon les moines et leurs prophéties, ce second avènement est imminent et les croyants la verront dans leurs visions ou leurs rêves. Les malheureux qui auront été marqués seront sujets à l'envoi de rêves et à des visites de recrutement plus terrestres de la part des moines.
    Les moines font la quête à cet endroit précis car il est tout proche des bureaux d'Aryan Chemicals, un conglomérat pétrochimique qui effectue des recherches sur le potentiel des dérivés de la pechblende

    [ndt : minerai d'uranium et de radium, fortement radioactif]

    comme source de carburant. La valeur de leurs actions est en hausse car ils seraient sur le point de faire une importante avancée. Le grand prêtre de l'Ordre de la Femme Boursouflée projette de piéger quelques employés susceptibles de l'assister lors de la deuxième venue.

  • 2. La SVS est une innocente secte bouddhiste. Elle est en cours d'infiltration par des adeptes de la Femme Boursouflée qui espèrent utiliser la secte comme couverture pour leurs propres plans. Les bouddhistes ont fui la Chine déchirée par la guerre

    [ndt : autour des années 20]

    pour installer des temples dans quelques villes occidentales. L'Ordre de la Femme Boursouflée profite sans vergogne de ces circonstances malheureuses pour étendre ses tentacules.
    Les cultistes du Mythe éludent les questions trop précises en jouant les idiots. Les curieux qui leur paraissent susceptibles de mettre la secte en danger reçoivent la visite à domicile d'un groupe de moines chauves aux yeux fixes. Ceux-ci sont plus intéressés par les armes que par les âmes !

  • 3. La SVS est un culte tibétain voué à l'éradication de l'influence du Mythe, de sorte que l'Homme puisse trouver sa place légitime sur la Roue Sacrée. Le quêteur est un Chinois qui a (jusqu'ici) résisté avec succès à sa métamorphose, grâce à l'aide du lama qui dirige la Seconde Vague.
    La "bénédiction" détecte et marque ceux qui sont corrompus par le Mythe : les utilisateurs de sortilèges et ceux qui ont profondément fouillé dans les secrets interdits, autrement dit, des investigateurs. Si certains personnages correspondent à cette description, ils remarqueront de temps en temps des moines orientaux en train de faire la quête au coin de la rue d'à côté. Les moines choisiront l'heure et le lieu appropriés pour capturer, interroger et peut-être tuer ces adorateurs dégénérés du Mythe.

  • Tous les matériels trouvés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation de ressource trouvée ici est régie par les Creative Commons. Logo & Déco intérieure par Goomi
    Pour toute question quant à leur utilisation, contactez-nous: .