Forums ■ [PbF] ■ Blogs ■ Toceur(euse)s  » Chat
TocCyclopédie ■ Époques

L'histoire de l'aube dorée a débuté en 1880, lorsqu'un pasteur anglican, le révérend A.F.A. Woodford, acheta des manuscrits codés dans une petite boutique de Farrington Street à Londres.



L'histoire de l'aube dorée a débuté en 1880, lorsqu'un pasteur anglican, le révérend A.F.A. Woodford, acheta des manuscrits codés dans une petite boutique de Farrington Street à Londres. Une lettre rédigée en allemand accompagnait le manuscrit ; elle annonçait que quiconque déchiffrerait le texte devrait contacter un individu nommé Sapien Donabitur Astris par l'intermédiaire de Fraulein Anna Sprengel et promettait que des renseignements supplémentaires seraient fournis.
Le révérend Woodford montra le manuscrit et la lettre à deux éminents collègues, les docteurs Woodman et Wescott, tous deux francs-maçons de haut rang connaissant la cabale. Ensemble les trois hommes déchiffrèrent dûment le texte et découvrirent la description de cinq rituels, ainsi que des essais traitant de l'occultisme et de théories cabalistiques. Ayant contacté le mystérieux Astris par l'entremise de Fraulein Sprengel, ils reçurent pour instruction d'élaborer les rituels découverts. Un autre franc-maçon, un écossais nommé Samuel Lidell Mathers (devenu par la suite McGregor Mathers), assisté du jeune W.B. Yeats qui l'avait rencontré dans la salle de lecture du British Museum, les aida à réaliser cette tâche. Mathers usa abondamment du livre des morts égyptiens quand il modifia les rituels ; Yeats quant à lui serait responsable des aspects qui rappellent Willam Blake.

La société hermétique de l'aube dorée, officiellement fondée en 1887, se consacra entièrement à l'étude de la magie et de l'occultisme. Malgré la mort du docteur Walcott en 1891, l'ordre continua ses travaux sous la double direction de Mathers et Westcott. Parmi ses membres figuraient des personnalités telles que A.E. Waite, l'actrice Florence Farr, l'écrivain Arthur Machen et Allan Bennet, qui fut plus tard connu comme le bouddhiste Bikku Ananda Mattaya. En plus de la loge principale Isis-Urania, des loges secondaires furent également fondées : l'Ahatoor à Paris, Horus à Bradford, Osiris à West-Upon-Super-Mare et Amen-Ra à Édimbourg, cette dernière se vantant de compter parmis ses fidèles l'écrivain Algernon Blackwood.

Les luttes de pouvoir

Il ne s'écoula guère de temps avant que l'ordre ne connaisse ses premières difficultés. Mathers, qui résidait alors à Paris, se montrait de plus en plus autocrate, proclamant que lui seul était en communication avec "Les chefs secrets et cachés du troisième ordre" qui lui dictaient leurs commandements par l'intermédiaire de la clairaudiente Mrs. Mathers. Vers la fin de 1896, il affirma avoir été initié aux mystères de cette société après avoir reçu la visite de formes astrales de mages inconnus appartenant aux troisièmes ordres. En 1897, Westcott abandonna son poste laissant à Mathers l'autorité suprême. La rupture totale se produisit en 1900, quant Mathers, toujours à Paris, envoya son jeune protégé l'enfant terrible Aleister Crowley en Angleterre afin qu'il prenne la direction de la loge londonienne. Crowley, qui voulut imposer son autorité, fut rejeté avec force et revint à la charge, vêtu d'un kilt des highlands, un masque noir sur le visage et portant une dague de rituel ouvragée. Une nouvelle fois rejeté, il rentra à Paris tandis que la loge londonienne rompait définitivement avec Mathers. En 1901, la loge indépendante Isis-Urania, élut Yeats comme chef et impérator. Yeats et Waite connurent rapidement des divergences d'opinion sur la direction que l'ordre devait suivre. Le second s'en alla fonder son propre ordre hermétique basé sur des traditions plus mystiques qu'occultes. Ce deuxième ordre, dura jusqu'en en 1915, et fut dissout lorsque Waite pris sa retraite. L'ordre original continua ses activités sous la direction d'un certains Dr. Felkin, mais en 1905, les missions de Yeats, Westcott et Machen y mirent un terme. Le Dr. Felkin fonda une ramification la Stella Matutina ou Ordre des compagnons de la lumière croissante du matin avec un temple Amoun à Londres et un temple Hermès à Bristol. En 1917, il ressuscita la vieille loge Isis-Urania sous le nom de temple Merlin. Peu après il se retira en Nouvelle-Zélande.

Aleister Crowley

Voir la page qui lui est consacrée : ICI.

Dion Fortune

Dion Fortune rejoignit tardivement l'ordre. De son vrai nom Violet Mary Firth, elle naquit en Angleterre en1891 et fut élevée dans une maison de Scientistes chrétiens. C'est là qu'elle découvrit, très jeune, les écrits de Mary Baker Eddy. A vingt ans, alors qu'elle travaillait dans une école, elle eut la certitude qu'elle était attaquée sur le plan psychique par la directrice, une femme au caractère dominateur qui se servait du yoga et de l'hypnose pour l'agresser. Par la suite elle apprit, grâce au personnel de l'établissement, que cette directrice avait l'habitude d'intimider ses employés pour les soumettre. Elle fut contrainte de quitter son poste. Ne cédant pas au découragement, elle entreprit une étude approfondie de la psychologie analytique. Elle éprouva un tel engouement pour ce domaine que, quelques années plus tard, elle ouvrit sa propre clinique de soins psychiatriques. Constatant que la psychologie avait ses limites dans le traitement et la guérison de ses patients, elle s'intéressa rapidement à l'occultisme, donnait une plus grande perspective du psychisme humain. Durant ses nouvelles études, elle afirma avoir maitrisé l'art du voyage astral, de l'extrusion de son moi éthéré et de l'utilisation à son profit du sens des esprits. Plus tard, elle rejoignit la loge Alpha et Omega de la Stella Matutina, une résurgence de l'Aube dorée dirigée par la veuve de Samuel Mathers. Elle finit par être persuadée que Mrs. Mathers l'attaquait sur le plan psychique. Elle clama avoir rencontré et combattu son ennemie dans le plan astral, lors de transes et inventa le terme "vampire psychique" pour décrire les gens comme Mrs. Mathers. Elle forma par la suite son propre groupe, la Fraternité de la lumière intérieure, qui existe encore aujourd'hui. En plus de ses écrits sur l'occultisme, Dion Fortune est l'auteur de plusieurs romans centrés sur le surnaturel. Vers la fin de sa vie, elle entretint une correspondance régulière avec Aleister Crowley, elle mourut en 1946.
Tous les matériels trouvés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation de ressource trouvée ici est régie par les Creative Commons. Logo & Déco intérieure par Goomi
Pour toute question quant à leur utilisation, contactez-nous: .