Forums ■ [PbF] ■ Blogs ■ Toceur(euse)s  » Chat
TocCyclopédie ■ Époques

Les Masques de N(ath)
Nathalie

le 16.03.2016
à 16:53

  
Bonjour !

Ça fait un moment que je passe par ici en silence, en quête d'inspiration pour mes parties - et je repars toujours avec de précieuses indications !

Et voilà que je commence "LA" campagne, et je ne trouve pas l'info qu'il me manque : je fais donc appel à vous !

Ma question est la suivante : combien de temps RP vos joueurs ont-ils passé à New York, entre la découverte de ce pauvre Jackson Elias et leur départ pour leur destination suivante ?

Au passage je remercie tout ceux d'entre vous qui ont raconté ici leurs parties, notamment Dweller, à qui j'ai piqué l'idée de faire jouer Jackson Elias en tant que personnage au début de campagne.
Par contre j'ai poussé l'idée un peu plus loin : on commence deux ans avant le véritable début de la campagne, je leur ai préparé un scénario d'introduction où ils vont se rencontrer et tisser des liens entre eux et avec Jackson. Ça va donner quelque chose comme 4-5 heures de jeu. Je crois qu'ils ne se douteront jamais que Jackson n'est pas un vrai PJ, avant qu'on rattrape le véritable commencement de la campagne, du moins.

Ah, et j'ai dit au joueur complice qu'Elias "disparaîtrait" au moment du début de la campagne, je n'ai pas précisé qu'il allait en fait mourir, histoire de lui garder un bon choc à lui aussi.

Je viendrai vous raconter comment ça a marché, si ça vous intéresse.

Poutch

Dweller on th.

le 16.03.2016
à 17:08

  

(Dweller on the Threshold)


Je t'en prie... Je lirai tes compte-rendus avec intérêt.

Si je puis me permettre un avis, je pense que tu as tout à gagner à expliquer exactement ce que va se passer au joueur Elias, faute de quoi il n'y a pas de raison qu'il fixe le rendez vous dans sa chambre...
Le meilleur moment était lorsqu'après avoir pris à part le joueur (histoire de faire croire aux autres que j'avais des choses à lui ire) , ils ont été frapper à la porte de sa chambre. A chaque fois, je me tournais vers lui pour lui demander sa réaction (alors qu'à ce stade, Elias gisait déjà entrailles à l'air), et lui se contentait d'un non de la tête à la plus grande incompréhension des autres...

Le blog des Masques: www.howlingtwenties.wordpress.com

Bintz

le 16.03.2016
à 20:37

  
Bon courage, j'espère que tu tiendras sur la longueur, les Masques c'est plus qu'un marathon, c'est un ultra trail!

Pour le temps passé à NY, je t'avoue que je ne m'en souviens plus trop, faudrait que je me replonge dans les CR mais est-ce vraiment important?

bintz.fr (où on parle entre autres de jdr)

Desparite

le 17.03.2016
à 14:17

  
Pour te répondre sur le temps de jeu : en moyenne et avec 5 joueurs : 4 séances de 5-6 heures pour le chapitre New-Yorkais.
Nathalie

le 17.03.2016
à 14:44

  
Oups, je me rends compte que j'ai oublié de vous préciser un gros détail : on joue à distance via Roll20. Du coup je pense que malheureusement ça ne rendra pas pareil que pour ta partie, Dweller, car les apartés sont beaucoup plus discrets quand on n'a pas besoin de s'isoler physiquement. Dommage :-/

Pour le perso d'Elias, mon joueur joue le complice à fond, il suit mes directives. J'enverrai les télégrammes de la part du joueur concerné, je lui dirais de réunir les personnages dans une salle de réunion de l'hôtel et il s'absentera pour chercher un dossier (ça aussi je l'ai piqué sur ce forum d'ailleurs). Je lui expliquerai qu'il est impératif qu'il y aille seul puisque son personnage va "disparaître" à ce moment-là. Je pense que lui dire "ton perso va disparaître" ou "ton perso va mourir" ne fait aucune différence pour la gestion de l'avant-scène par le joueur : dans les deux cas il est nécessaire que personne n'intervienne.

Desparite merci pour ta réponse, en fait ce n'est pas le temps de jeu HRP qui m'intéresse mais plutôt le temps RP passé à NY par les joueurs. ;-)

Je vais fouiller tes CR, Bintz, je devrai sans doute trouver ! :-)
J'explique pourquoi je cherche ça : un des personnages travaille à l'ambassade de France au Royaume-Uni. Je n'ai pas souhaité imposer à ce joueur un changement géographique dans son background car je trouve des avantages à garder son attache avec Londres (notamment par rapport au chapitre londonien, vous l'aurez compris). Nous avons convenu avec le joueur que ce personnage partirait pour New York en mission diplomatique mi-décembre 1924. J'aimerais donc faire en sorte que la mission diplomatique se termine assez tôt afin que le personnage puisse retourner à son ambassade d'origine lorsque l'équipe de joueur le souhaitera, histoire de ne pas ajouter de contraintes de déplacement dès le début. C'est du fignolage/chipotage mais j'aime bien quand tout est sous contrôle.

Poutch

Bintz

le 17.03.2016
à 17:05

  
Après tu peux aussi profiter de la date fixée du retour diplomatique pour leur mettre la pression et avancer ou au contraire les empêtrer dans quelques démarches administratives qui leurs feront perdre un temps précieux. Pas besoin de le jouer forcément mais faire avancer la date peut être un élément intéressant.

Autre possibilité, tu n'envoies pas le personnage lui même mais un de ses proches collaborateurs. S'il y passe, ça fera une motivation supplémentaire au personnage pour s'impliquer lui même.

bintz.fr (où on parle entre autres de jdr)

Desparite

le 21.03.2016
à 09:42

  
Nathalie a dit...
...en fait ce n'est pas le temps de jeu HRP qui m'intéresse mais plutôt le temps RP passé à NY par les joueurs. ;-)
Ahhh, désolé, mes dernières heures de MMORPG remontent à une dizaine d'année au moins, mon vocabulaire est un peu rouillé. Pour bien se comprendre, ce que tu appelles "temps RP," j'ai tendance à appeler ça "temps de jeu des personnages" et ce que tu appelles "temps HRP" : "temps de jeu des joueurs".

Très bien, je viens de vérifier sur mon excel de l'époque, ma dernière table a passé 14 jours (!) à New-York (temps RP), dans mes souvenirs mes tables précédentes c'était plutôt 4-5 jours, mais mes derniers joueurs étaient du genre à bien récurer dans les coins du scénario pour être sûr de ne rien négliger. (La rencontre de A Cowles et sa fille ont pris aussi quelques jours pour les déplacements).
Loki-sama

le 21.03.2016
à 10:58

  
Selon mon Maître du Temps, ils y ont passé 3 semaines et demie entre le meurtre et le départ pour Londres :)

"Mais pourquoi a-t-il commencé par le Kenya ??"

Dweller on th.

le 22.03.2016
à 13:23

  

(Dweller on the Threshold)


Les miens ont quitté New York le 5 février, soit une vingtaine de jours après la tragédie du Chelsea Hotel...

Le blog des Masques: www.howlingtwenties.wordpress.com

Nathalie

le 02.04.2016
à 00:31

  
Ah c'est marrant Desparite, pour moi le vocabulaire RP/HRP a toujours été un vocabulaire de jeu sur table. Comme quoi, chacun ses habitudes ^^
Merci pour vos indications sur le temps ! :-) Bintz je garde ton conseil précieux sous le coude : ça transforme une contrainte en outil, génial !
Bon je n'ai plus qu'à attendre que mes joueurs soient prêts maintenant, je vous tiendrai au courant :-)

Poutch

Nathalie

le 02.08.2016
à 17:01

  
Bonjour par ici !

Je viens vous donner quelques nouvelles de la campagne qui en est à présent à sa deuxième séance.

Je vais commencer par vous présenter rapidement les personnages :
- Chuck, un noir américain, chauffeur pour la mafia de Boston, malgré ça plutôt à cheval sur les principes (notamment : déteste l'injustice).
- Will, un métis amérindien nomade obsédé par la culture perdue de ses ancêtres et notamment tout ce qui concerne le contrôle des rêves et l'accès à d'autres mondes par les rêves (le pauvre s'il savait ce que je lui réserve). Très agile et habitué aux conditions de vie difficiles.
- Robert aka French Bob, un mécano français immigré assez récemment à Charleston où il bosse près des docks. Ouvert d'esprit et lit beaucoup sur son (peu de) temps libre. Très impressionnant et costaud, n'a pas peur d'une bagarre mais a un bon fond.
- Dr William Clarke, un noble anglais immigré quelques années auparavant avec sa famille de 4 enfants à New York. Traumatisé par la Grande Guerre pendant laquelle il était médecin de guerre, il a perdu sa foi chrétienne et acquis une forte conviction marxiste/communiste et fréquente les milieux en question.
- Renée Victoire de Bazelaire, issue d'une famille noble française, douée d'un talent certain pour l'imitation vocale. Après avoir servi pendant la guerre dans les services de renseignement elle est recrutée par le Deuxième Bureau et envoyée à Londres où elle est responsable de la collecte et du partage d'information avec les britanniques au sujet des activités russes et/ou soviétiques (officiellement c'est une secrétaire). Le Deuxième Bureau n'ayant pas beaucoup de monde à sa disposition, tout le monde participe un peu sur le terrain, et pour "R.V./Hervé" de Bazelaire son talent pour l'imitation de voix notamment masculines fait qu'elle fini par se retrouver à se travestir régulièrement pour des missions sur le terrain.
- Arhne Shtarkman, un juif anarchiste travaillant au Freie Arbeite Stimme (journal anarchiste en langue yiddish) à New York comme imprimeur et récemment journaliste. Il a auparavant travaillé dans des usines de textiles. Très impliqué dans la vie de sa communauté et dans le militantisme anarchiste par l'intermédiaire duquel il rencontre William Clarke.


L'histoire a commencé par des introductions pour leur faire rencontrer le fameux Jackson Elias (interprété par le joueur d'Arhne Shtarkman jusqu'à sa mort au Chelsea).

Le Dr Clarke a tout simplement été "médecin traitant" de Jackson à partir de 1922 environ, et s'est lié d'amitié avec son patient.

Poutch

Nathalie

le 02.08.2016
à 17:36

  
(suite)

Chuck, Will et "French Bob" ont rencontré Jackson (et se sont rencontrés aussi, par la même occasion), lors d'une (més)aventure commune. Pour vous résumer le scénar (de mon cru) : un groupe d'hybrides Profonds ont profité de la prohibition pour diffuser un alcool magique/"drogué" leur permettant d'attirer à eux des clients trop imbibés, qui finissaient cutlistes/sacrifiés/mères porteuses d'hybrides. Le groupe opérait sur la côte Est ce qui a permis de rassembler les PJs. Au final aucun aspect du Mythe de Cthulhu n'a transparu, tout pouvant être mis sur le compte d'une drogue supposée mélangée à l'alcool et des explications de sceptiques fidèles aux ouvrages de Jackson Elias pouvant être fournies. La base du culte située sur une île n'a pas été trouvée, seul un cargo servant aux transport de l'alcool a été arrêté avec une partie de ses marins.
Chuck, infiltré un temps dans l'équipage, a abusé de leur alcool et se traînera définitivement (sans le savoir pour l'instant) un malaise/attrait particulier pour l'océan.
Will aura utilité d'un des livres de Jackson pour aider sa tribu Catawba à retrouver d'anciens rituels dont la connaissance s'est perdue (j'y reviendrai plus tard dans mes récits de campagne).

Pour l'introduction de Renée c'est un peu plus compliqué à expliquer, mais on va y arriver avec un peu de contexte ;-) Les services secrets russes, ont entendu parler d'un "engin" en construction ou rénovation près de Shanghai (oui oui, il s'agit de la machine de Huston) et essaient de mettre la main dessus. Les collègues de Renée sur place lui transmettent l'information notamment alors qu'un message envoyé par les services russes à un de leurs agents sur le sol britannique est intercepté : ce message cryptique permet néanmoins à Renée de comprendre que la Fondation Penhew intéresse les russes dans le contexte de ce fameux "engin" (qui dans son esprit est sans doute une arme). Elle met la fondation sous surveillance, repère Jackson à cause de son air très troublé/anxieux alors qu'il s'y rend fin 1925 et le prend en filature. Elle soupçonne alors Jackson d'être un agent soviétique. Parvenant à lire un carnet de ses notes totalement aberrantes (et plutôt inquiétantes), elle décide d'en apprendre plus, mais il s'apprête à embarquer pour l'Amérique dès le lendemain. La plupart des collègues de Renée étant déjà repartis en France pour les fêtes de fin d'année, elle suit Jackson à bord du Phalaropé, travestie en "Harvey Friedman". Jackson, à bord du bateau, subit une tentative d'assassinat qu'Harvey aide à déjouer, ce qui lui permet de se lier un peu à Jackson et de gagner son "invitation" pour le 15 janvier au Chelsea. [Note : le joueur complice n'a pas joué cette partie, j'ai fait Jackson en PNJ]. C'est donc non pas en tant que Renée mais en tant qu'Harvey qu'elle va interagir avec les autres personnages.

Quand à Arhne il a été envoyé par Jonah Kensington, un ami de son patron au journal, pour aider à collecter les notes de Jackson.

Poutch

Nathalie

le 18.10.2016
à 13:43

  
Bonjour par ici ! On a bien avancé dans la campagne, je vous laisse un petit résumé et quelques impressions.

L'Hotel Chelsea, tout d'abord. Les personnages se sont tous retrouvés au rdv du 15 janvier, dans une salle de réunion de l'hôtel. Jackson était interprété par un de mes joueurs. Il est remonté chercher des documents dans sa chambre, laissant les autres joueurs avec un petit résumé sur l'expédition Carlyle histoire de les faire patienter.
Les joueurs se sont finalement inquiétés de l'absence de Jackson après un sacré bout de temps, et lorsqu'ils sont montés le voir les tueurs étaient sur la fin de leur fouille ; le temps qu'ils arrivent à entrer, tous étaient partis.

D'après les retours que j'ai eu des joueurs, la mort de Jackson les a vraiment surpris. En particulier ceux qui avaient pu tisser de forts liens RP avec lui, notamment Chuck qui a fait tout son scénario d'introduction avec lui, et le Dr Clarke qui avait tissé une amitié solide avec ce personnage (interprétée en séance d'intro également). Par contre, c'est dans ce genre de scène intense (la découverte du corps) qu'on regrette de ne pas pouvoir jouer en présentiel car les émotions ne passent quand même pas aussi bien par écran interposé. Par ailleurs je n'ai pas expliqué clairement à mes joueurs que Jackson était un PNJ de la campagne et je pense que la plupart d'entre eux croient encore que j'ai tué un personnage avant même le début de la campagne...

Pour conclure sur l'astuce de MJ de faire interpréter Jackson Elias par un joueur : je la conseille fortement.
- Les autres joueurs ne s'attendent pas à ce qu'un mort touche un des "leurs" si tôt, ça les mets sur leurs gardes bien plus vite (la mort d'un "PJ" est toujours plus impressionnante que celle d'un PNJ).
- En tant que MJ je rechigne à décimer les personnages comme de la chair à canon, surtout lorsque mes joueurs ont préparé des backgrounds super intéressants comme c'est le cas de beaucoup d'entre eux ; du coup, le meurtre du "PJ Jackson" donne le sentiment de danger de la campagne sans avoir à recourir à des mesures aussi drastiques pour les autres persos.
- Avoir fait jouer Jackson longtemps avant le véritable début de la campagne permet une implication bien plus forte et justifiée des persos dans l'histoire.
- Enfin dans mon cas un des scénarios d'intro était une enquête avec un culte de Profond derrière, que Jackson a traité comme une des nombreuses sectes qu'il a connues dans sa vie : cette mini-enquête a permis aux joueurs de se mettre dans le bain de la campagne, de prendre de bons réflexes et d'intégrer naturellement quelques informations issues des livres de Jackson.

Poutch

Nathalie

le 20.02
à 19:45

  
On touche à la fin du chapitre new yorkais, je vous fait un petit résumé de ce qui s'est passé autour de notre table virtuelle.

Le choc de la mort de Jackson passé, les personnages se sont assez vite organisés pour mener une enquête afin de découvrir et punir les assassins de leur ami. Par contre, ils ont laissé tomber très vite ce qui concerne l'expédition Carlyle : leur objectif c'est venger Jackson, le reste "on verra plus tard". Leur enquête a été assez classique, ils ont passé en revue les grandes pistes, on identifié le culte de la Langue Sanglante, Silas et les lieux clefs (bar Victoria, boutique Juju). Je vous mentionne juste quelques trucs intéressants et/ou sympas et les moments d'action importants.

- ils sont arrivés les pieds dans le plat chez Juju en posant des questions sur Elias, sans compter leurs filatures moins que discrètes dans Harlem ils se sont fait repérer très vite par le culte. D'autant que leur groupe ne passe pas inaperçu (un ancien flic noir, un indien, un grand mécano moustachu... "on dirait le début d'une vieille histoire drôle" comme dirait l'autre, ou les village people en balade, au choix). Bref une fois repérés, difficile de les perdre.

- on a joué la scène des funérailles de Jackson et c'était sympa, je vous le conseille, ça fait une scène solennelle qui change d'ambiance et ça permet d'introduire des PNJs intéressants au besoin.

- j'adapte les événements de la nouvelle l'Appel de Cthulhu pour l'intégrer dans la campagne via des articles de journaux mentionnant des événements étranges, rêves des PJs influencés par Cthulhu, un certain auteur "HPLovecraft" interné à l'asile d'Arkham... c'est le début, j'espère que ça aidera à mettre mes joueurs dans une ambiance un peu plus surnaturelle car pour le moment ils rationalisent beaucoup (ce qui est bien, hein, c'est le début il faut une marge de progression ;-) )

- est-ce que quelqu'un sait si le symbole gravé sur le front de Jackson a une symbolique particulière ? En tout cas mes joueurs y voient une éclipse stylisée, et ils ont mis ça en relation avec l'éclipse du 24 janvier 1925 annoncé sans cesse dans les journaux les jours précédents et ont commencé à flipper : qu'allait faire la secte à cette occasion... ?

Poutch

Nathalie

le 20.02
à 20:16

  
(suite)

Du coup j'ai rebondi sur leur peur de l'éclipse pour dynamiser un peu une situation qui s'enlisait. Deux PJs ont commencé à bosser sur les docks (ils sont fauchés). Ils en ont profité pour bosser près de Emerson Import et surveiller. Ils ont intercepté une caisse contenant des objets rituels destinés à Juju pour faire un coup d'éclat pendant l'éclipse. Ils ont ramené la caisse à leur "QG" mais bien sûr étant surveillés, la Langue Sanglante a vite compris où était son colis lorsqu'elle ne l'a pas vu arriver à temps... et ils ont eu droit à une petite embuscade musclée à la sortie de chez le docteur.
Le docteur en question a pu monter dans sa voiture et essayer de foncer sur les attaquants, ce qui n'était pas une bonne idée avec tout le verglas et au milieu de la nuit : il n'a réussi qu'à défoncer sa voiture
Finalement ils s'en sont très bien sortis avec seulement deux blessés par balle, des dégâts dans le cabinet du médecin, et quatre cultistes sur le carreau qui n'ont pas réussi à reprendre leurs affaires.

Après ça ils ont eu une petite discussion avec la police (Poole) qui a failli mal tourner pour eux à cause de la grande gueule de certains, notamment le médecin (encore lui !), persuadé que Poole est un incapable désintéressé de son boulot Ils ont quand même réussi à convaincre les flics de faire une sérieuse descente chez Juju, mais c'est franchement mal parti pour que Poole leur donne des infos après ça. Ah, aussi l'interview exclusive qu'ils ont donné au New York Pillar Riposte en tapant sur les flics n'a pas aidé... Je cite : "Si on n'avait pas été là, la police serait encore en train de galérer dans la gadoue".

Et donc au lieu d'avoir un final aux première loges, ce ont les flics qui se sont chargés du culte chez Juju. Les personnages ont lu dans les journaux l'histoire de la descente de police qui a permis d'arrêter les meurtriers "Scariface", et c'est ici qu'on s'est arrêtés à la dernière séance...


On a beaucoup de moments de jeu qui reposent sur les histoires personnelles des PJs, je me suis dit que c'était difficilement transposable à d'autres campagnes et peut-être pas très intéressant si on ne fait pas partie du groupe donc je vous les épargne, mais si ça intéresse quelqu'un n'hésitez pas à demander.

Poutch

Nathalie

le 15.05
à 11:17

  
Bonjour !

Voici, en résumé, la suite de nos aventures qui ont repris après une trêve hivernale de quelques mois.

Après la descente de police sur la boutique Juju (Silas a été pris mais Mukunga s'est échappé), l'équipe a pris un peu de recul et s'est replongée dans les documents et les pistes laissées par Jackson Elias au sujet de l'expédition Carlyle. Jusqu'alors cet aspect était complètement passé à la trappe car ils se concentraient sur retrouver les meurtriers de Jackson. Ils sont en train d'épuiser toutes les pistes accessibles à New York à ce sujet. Ils manquent un peu d'information notamment sur ce qu'il y avait dans la boutique Juju, puisqu'ils n'y sont pas allés d'eux-même et qu'ils ont une très très mauvaise relation avec les forces de l'ordre, en particulier avec Poole que certains joueurs soupçonnent même d'être de mèche avec la Langue Sanglante !!

L'équipe a une particularité pas pratique : ils sont presque tous fauchés. Du coup ils ont décidé, afin de pouvoir avancer sur l'enquête plus efficacement sans être obligés d'aller bosser sur les docks pour gagner leur vie, de monter une boîte de détectives privés, qu'ils ont appelé "Jackson Investigation". J'ai trouvé leur initiative plutôt pas mal, ça les retient un peu plus longtemps à New York mais ça sera un bon filon pour recruter d'autres personnages si jamais par hasard il arrivait malheur à l'un d'entre eux.

Maintenant qu'ils ont rassemblé l'essentiel de ce qu'ils pouvaient trouver à New York (auprès de Carlyle notamment), il leur reste à partir à l'étranger... Un des joueurs a bien envie de partir au Kenya, à l'opposé un autre joueur pense qu'il faut rester plus longtemps à New York, les autres sentent qu'il faut partir mais ne savent pas vraiment vers quel endroit aller. C'est là que je vous appelle au secours ! Si je les laisse faire ils finiront par partir, mais ça va prendre trop de séances et manquer franchement de dynamisme et de conviction. Idéalement j'aimerai qu'ils partent de New York en urgence, et pour ça il me semble qu'une bonne solution serait qu'ils aient une peur pressante pour leurs vies. De la Langue Sanglante, il reste Mukunga et quelques membres du culte qui étaient au Victoria jazz club. Les joueurs ont changé de lieu de rendez-vous donc le culte a perdu leur trace pour l'instant, mais ils pourront les retrouver à l'occasion par exemple du procès Scariface où certains joueurs seront témoins. Cela pourrait justifier que le culte les retrouve, mais ensuite que faire ?? Tuer un des personnages lorsqu'il est isolé ? Attaquer tout le groupe d'un seul coup ? Mon problème c'est que j'ai peur d'y aller trop fort et de tuer tout le groupe, ou bien qu'ils arrivent à se débarrasser de ce qui les menace (et du coup n'auront plus de raison urgente de partir), ou alors de ne pas y aller assez fort et qu'en prenant peur ils décident d'arrêter d'enquêter pour que le culte les laisse tranquille...

Poutch

Hegan

le 15.05
à 18:40

  
Tu peux faire envoyer une lettre ou autre à Kensignton par exemple par un PNJ connaissant Jackson à partir du lieu où tu aimerais qu'ils aillent, cela devrait les décider.
Kagouf

le 16.05
à 00:49

  
Pour ma part, j'ai joué l'intimidation (trucs morbides devant chez eux ; pourquoi pas l'agence de détective incendiée ?).

Rien n'empêche qu'ils les retrouvent... Il y a toujours une ficelle et... la magie.

En truc extrême, c'était la mort de Jonah.
Elle n'a eu lieu que plus tard (lorsqu'ils étaient à Londres) puisque, comme toi, ils l'ont laissé s'échapper.
Lothang

le 16.05
à 18:10

  
Je rejoins Kagouf : L'éditeur de Jackson les appelle parce qu'il a entendu un bruit suspect dans la pièce à côté et les investigateurs le retrouve en petits morceaux.

Ayant eu vent de leurs exploits, Miss Carlyle les envoie à Londres (c'est un peu gros), mais après...

Une lettre supplémentaire de Jackson à son éditeur qui arrive de où-tu-veux-qu'ils-aillent avec un petit indice : exemple : "le propriétaire de la pyramide bleue à fait un voyage à NY après le départ de l'expédition, il faudra que j'enquête là dessus".

Ou sinon, complètement à l'opposé, tu rentres dans leur jeu de patienter sans faire jouer leur attente. Avec des ellipses tu leurs expliques qu'ils font des recherches approfondies sur l'expédition et le voyage de Jackson... et tu leur envoies des coupures de presse de divers points du globe montrant que le chaos est à l'oeuvre. Sans eux. Le premier mois, il se passe ça... le second ça... Ca fait un bon paquet de gens morts et disparus... Vous vous sentez concernés, vous pensez que peut être vous auriez pu faire quelque chose et vous perdez 2D3 de SAN !
Kagouf

le 16.05
à 19:28

  
Oups... Je me relis... J'étais vraiment HS :)
Comme toi ils ont laissé échappé Mukunga...

En fait, les miens font les choses à moitié !
Alors qu'ils sont au Caire, Mukunga est en route pour le Kenya.
Gavigan vient se s'échapper de la Tour de Londres (totalement coincé, il s'est laissé arrêté pour mieux rebondir plus tard) et va probablement filer en Australie.

Et au Caire, malgré des mises en garde de TOUT le monde, les voilà en planque devant chez Shakti... (qui vient de sortir pour aider Clive à controler le Cthonien qui va attaquer la mosquée)
Nathalie

le 17.05
à 17:27

  
Merci pour ces pistes !

Utiliser Kensington soit pour faire passer une info en plus, soit comme victime, ça m'a l'air d'une très bonne idée, je vais sûrement m'en servir, je vous tiendrai au courant

Poutch


Poster une réponse
Pseudo 
MotDePasse

(si vous êtes toceur)

Email 
      



Dernière modif de (Samedi 22 Juillet 2017)




Légende :

: signifie que ce message a été édité par son auteur.

Tous les matériels trouvés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation de ressource trouvée ici est régie par les Creative Commons. Logo & Déco intérieure par Goomi
Pour toute question quant à leur utilisation, contactez-nous: .