Forums ■ [PbF] ■ Blogs ■ Toceur(euse)s  » Chat
TocCyclopédie ■ Époques

Et donc... lance un jet sur ... T.O.C...
Keihilin

le 30.11
à 18:48

  
Hello,

Du haut de ma vénérables expérience de moins de 10 parties maîtrisées (ironie).. Je commence a me dire que je n'exploite pas les personnages de mes joueurs tel qu'ils le mériteraient..

Je m'explique : Je suis d'accord, lorsqu'on rappel que l'important c'est de passer un bon moment autour d'une table, avec une histoire partagée... et que les règles sont secondaire...Cependant, lorsque je vois le niveau de détail d'une fiche de Perso, avec 3 colonnes de compétences écrit petit... pour au final ne leur demander que des jet sous TOC (j'exagère mais c'est pas loin) Je me dit qu'il y a un PB...

Est-ce que d'autres MJ ont ressenti la même chose ? Si oui, comment avez-vous solutionné le PB ? vous faites avec ou vous avez trouvé une méthode pour faire varier les tests ?

Parfois, lorsque je veux leur faire faire un test dans une situation donné, je passe en revu les compétence.. mais ne trouve rien de parlant.. du coup ca retombe sur TOC ou CON..

De mémoire, je demande TOC pour trouver ou ressentir un événement a venir, vois débusquer un piège.

CON des qu'il s'agit d'un effort physique (course, endurance en longue marche dans un désert, supporter un plat étrange..)

Charme/Persuasion/Intimidation : pour le sociale

bon, le combat, je le met dans une catégorie a part (et je ne suis pas fana des combats)

Cthulhu Fhtagn...

Olivier111

le 30.11
à 19:46

  
Tu oublie : tir (fusil de chasse), qui est une compétence essentielle à la socialisation en milieu profond...

Personnellement, j'ai résolu le problème en ne demandant pas de jet de dé pour les jets des compétences que maitrisent vraiment les Pjs.

Un détective privé ne fait pas de Jet de TOC, un Dilettante ne fait pas de jet de Crédit, un professeur ne fait pas de jet de bibliothèque (sauf exception). Ces compétences sont leur raison sociales.

Si ils ont assez de temps devant eux, et que la situation n'est pas scabreuse/stressante, ils réussissent à faire ce pourquoi ils ont investit leurs points.

Je ne demande un jet que pour réussir une action dont l'échec apporterait éventuellement un intérêt à la partie, (au niveau du rythme, de l'intrigue) , ou quand les circonstances ne permettent pas de réussir à coup sûr (fouiller une chambre de nuit avec un gardien dans les couloirs, séduire la fiancée du Conte Hauptstein, être relâché par la police qui vient de vous découvrir sur une scène de crime...) bref là ou le hasard apporte un 'plus' haletant à l'aventure.

Ce qui est le cs des scènes de combat, surtout si elles sont impromptues...
Kagouf

le 30.11
à 20:11

  
La difficulté est "qui fait le jet ?" :)

J'ai fait, pour eux, beaucoup de jets de psychologie lorsque c'est eux qui me le réclamaient.
Ils en ont fait beaucoup, en ne sachant qu'après pour quelle caractéristique, en psycho aussi.

Idem pour la vigilance.

Selon les situations, il y a quand même de nombreuses compétences en jeu... Avec, bien sur, au top, le TOC.
C'est pas pour rien si c'est le nom du site d'ailleurs.

Je trouve plus subjectif baratin ou persuasion par exemple. J'accepterai toujours un bon "vrai" baratin d'un joueur, même s'il a une mauvaise compétence.
Le jet de dés ne servant qu'à déterminer s'il transpire/rougit ou ce genre de truc.

Enfin, à mon avis, oui, une bonne histoire, oui, des jets de dés mais aussi, et surtout, de la fluidité.
Je crois que lorsque j'ai un doute, je n'ouvre le livret de règles que lorsque les joueurs débattent entre eux pendant un moment de repos. Ce qui arrive très rarement en fait. Et si j'ai fait une "connerie", tant pis.
Mais j'ai la chance d'avoir des joueurs qui se fichent de lire les règles...

Je rejoins aussi Olivier sur ce qu'il dit et notamment les combats.
Il y a, quelque part par là, une alternative pour des combats rapides et c'est à peu près ma méthode.
On est dans l'instant !
Accatone

le 30.11
à 21:15

  
Salut à vous!

Olivier et Kagouf ont dit l'essentiel, et je m'y retrouve complètement.

En réalité, je n'utilise plus la feuille de perso "classique", seulement quelques caractéristiques et la description par le joueur de son personnage, avec un éventuel arrière-plan ou une bio succincte. Nous nous accordons sur ce que chacun sait très bien faire, sur ses compétences de métier.
Keihilin

le 01.12
à 13:36

  
Merci pour les retours ;o)
Ca me rassure, donc pour gagner en fluidité de narration vous non plus, vous de vous prenez pas trop la tete sur cette fiche..

Bon, c'est moi qui pinaille, car je n'ai (pour l'instant) reçu aucune plainte de mes joueurs comme quoi le temps passé a créer leur fiche ne servait a rien..

Cthulhu Fhtagn...

Boulash

le 02.12
à 02:23

  
Mes prédécesseurs ont bien décrit la méthode "on chie sur les règles", qui donne souvent d'excellents résultats, surtout avec des joueurs plutôt débutants. La narration est au centre de l'action, et tout le monde est content.
Jusqu'au jour où vous voudrez jouer en sandbox ou en freeform, où les joueurs voudront prendre une place plus importante dans la narration. Et là les règles ça aide, ça créé de la tension. Car dans ces cas-là tu ne pourras plus te permettre de prendre toutes les décisions et de mener l'histoire selon tes jugements.
Pour répondre plus précisément à ta question de la pléthore de compétences, le truc c'est d'adapter la situation et donc les jets aux personnages et à ce que veulent faire les joueurs.
Un personnage a un score de malade en "danse" ? Alors plutôt que la sempiternelle séquence "baratin pour accéder aux archive + jet de bibliothèque + TOC", organise un bal, le personnage pourra y briller et multiplier les partenaires, et tous ces PNJs sauront bien cracher les indices sous une forme ou une autre.
De la même manière, je suis contre l'idée qu'un PNJ puisse être convaincu par la performance d'un joueur. C'est le PJ qui parle et tente de persuader, pas le joueur. Alors accorder un bonus s'il pense à utiliser certains arguments appropriés à ce PNJ particulier, pourquoi pas, mais récompenser une performance d'acteur du joueur je trouve ça absurde.
Voilà, juste histoire de te faire entendre un autre son de cloche :)

arf

Vonv

le 02.12
à 08:49

  
Boulash
Loye

le 02.12
à 10:37

  
Mon grain de sel :
Pour ma table je sépare TOC en deux compétences distinctes : observation d'un côté, Fouille de l'autre. Je trouve que c'est pas pareil.
Ensuite, sans aller jusqu'à créer exprès des conditions pour (comme le bal), je favorise toujours l'utilisation ou le détournement d'une compétence. Bricolage s'y prête souvent bien d'ailleurs.
Enfin j'use et j'abuse des jets de chance lorsque je sèche ; c'est d'autant plus intéressant que j'en fais une valeur susceptible de s'amenuiser par la dépense de points transformant un échec en réussite.

Et moi aussi je m'en tient toujours à la compétence du personnage, et non à celle du joueur.

A la chasse aux goules, je n'veux plus y aller, maman ; les gens de la ville, m'ont pris mon fusil


Poster une réponse
Pseudo 
MotDePasse

(si vous êtes toceur)

Email 
      
Légende :

: signifie que ce message a été édité par son auteur.

Tous les matériels trouvés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation de ressource trouvée ici est régie par les Creative Commons. Logo & Déco intérieure par Goomi
Pour toute question quant à leur utilisation, contactez-nous: .