Forums ■ [PbF] ■ Blogs ■ Toceur(euse)s  » Chat
TocCyclopédie ■ Époques

Votre petit scénar préféré
Olivier111

le 20.01
à 02:09

  
Les goûts et les couleurs... Allez, je relance l'arlésienne.

Je ne vais pas parler de campagnes, ce serai trop complexe. Et puis nous savons tous que c'est Quel temps exquis n'est-ce pas ?

Non, quel est pour vous le petit scénario qui est le plus pratique, le mieux écris, qui représente le mieux le Mythe, qui développe le plus d'ambiance, d'action ou tout ce que vous trouvez essentiel dans le jeu ?

Par exemple celui que vous faites le plus souvent jouer avec des groupes différents de jeunes joueur.

Personnellement, c'est 'La chose dans le puit", tiré de la campagne des Fungis (Day of the Beast), mais qui est parfaitement adaptable en One shot (avec une où deux intrigues secondaires pour ne pas juste lancer la baraque dans la g...de mes joueurs...)

De très bons résultats à chaque fois...
Hegan

le 20.01
à 13:07

  
La maison Corbitt

Adapté et préparé avec des pré-tirés, le scénario d'initiation inusable ...

"La chose ..." a donné lieu a des situations à mourir de rire pour le MJ (moi) quand j'ai fait jouer les Fungi. Entre autre !
Olivier111

le 20.01
à 14:06

  
J'ai ait jouer 'La chose' de multiple façon.

Soit un 'bienfaiteur' des quartiers pauvres (démocrates) montant une équipe indépendante pour faire tomber un ennemi politique (chef de la police républicaine) sur une histoire de disparition d'enfants (qui n'est au départ qu'un prétexte pour lui) , soit en faisant jouer de façon conjointe la disparition de Lemond à l'épisode de la Maison (l'un amenant l'autre car le background des Pjs comporte un épisode dramatique de disparition comparable).

C'est un petit scénar au fond très Cthulien.

J'aime beaucoup également 'Suffer Little Children', mais je tle trouve plus marqué par une horreur 'surnaturelle' classique.

PS: peux tu nous raconter les situations drolatiques que tu as été amené à vivre ?
Dortigor

le 20.01
à 14:54

  
Mon expérience est assez limitée mais pour l'avoir fait jouer deux fois, je trouve le premier scénario du Ressac de Bryn Celli Ddu vraiment bon.
La nuit dans un phare habité par un type un peu perché, la tempête qui fait rage dehors, les créatures des profondeurs et les hommes qui rodent, ça crée une ambiance tendue et paranoïaque.
Taro_d_zbel

le 21.01
à 10:54

  
Olivier111 a dit...

J'aime beaucoup également 'Suffer Little Children', mais je tle trouve plus marqué par une horreur 'surnaturelle' classique.
J'ai adoré faire jouer ce scénario.

Un de mes joueurs réveillé en pleine nuit par des bruits dans la cave, il descend sans réveiller les autres avec sa bougie et son colt en mains. La cuisinière et sa hache et bim le joueurs panique et fait feu, j'en ris encore !
Kaelnaar

le 21.01
à 14:36

  
le premier scénario du Ressac de Bryn Celli Ddu pour moi aussi surtout que je l'ai fait jouer un soir de tempête (ça à du bon d'habiter la Bretagne!!) succès au rendez vous!!

j ai parcouru le monde, vu bon nombre d abomination !!

Hegan

le 21.01
à 20:35

  
Donc dans "La Chose dans le puits" (extrait des "Fungi de Yuggoth"), en vrac et le désordre :

- une poursuite voiture (PJs) contre vélo (gamin livreur), seule la dilettante en chaussures à talons a osé suivre le gamin à pied dans un sentier, pendant que les deux costauds de service restaient à bien l'abri dans la voiture ... Une entorse est si vite arrivée ...

- un échange surréaliste entre un PNJ (Miss Cornwallis, totalement sénile), et les PJs, qui ont fini par lui administrer un soporifique (le médecin de l'équipe)...

- une scène de fouille de maison, où les PJs agressés par ... un édredon jaillissant d'un placard, le détruisent en tirant plusieurs coups de feu (au fusil de guerre, il convient de toujours en avoir un sur soit, même en ville, on est jamais trop prudent), ou s'enfuient dans l'escalier pour les moins courageux (...).

- puis quelques minutes plus tard après la découverte du labo secret, détruisent à coups d'arme à feu (encore) le sympathique crocodile du Nil empaillé posé là depuis des lustres, tout en faisant tomber une lanterne et en démarrant un incendie ...

Heureusement, ils n'avaient pas de grenades ...

- et ils ont tenté d'empoisonné le "bébé" ... Là c'est plus compréhensible, ils ne pouvaient pas connaître la valeur de constitution de la "Chose" ...

Comment ça, mes joueurs sont nerveux ?

Je les ai "bien formés", c'est tout ...

Il y en a d'autres, cette campagne a été vraiment amusante à maîtriser (je l'ai beaucoup adaptée)
Elor

le 24.01
à 15:23

  
hello !

pour moi je dirais nocturne pour un violon... il est relativement simple, pas trop long et permets une ou deux scènes de malaise assez intéressantes si on si tout le monde joue le jeu (je dis ça parce que je ne l'ai fait jouer qu'avec des joueurs débutants donc pas toujours évident de maintenir l'ambiance) mais à chaque fois tout le monde à beaucoup aimé. C'est surtout de l'investigation, l'action est quasi absente, mais c'est pas un mal à mon avis :)

sinon j'aime beaucoup le marchand de sable, qui permets ( après une petite enquête sympa) une splendide virée dans un monde de cauchemards, et c'est ma foi plutôt fun d'y emmener ses joueurs... belles descriptions en perspective !

tentaculairement votre,

Béryl

le 25.01
à 07:14

  
J'aime bien Le marchand de sable, moi aussi et je le fais jouer en convention. Il va quand même falloir que je ré-écrive la fin que j'adapte à chaque fois (le scénario n'est pas de moi !)

J'ai aussi un faible pour "Le ciel n'était pas à l'heure" de Mathieu Dahant, paru dans le Casus n°...101, je crois.
Un gamin qui mène la danse dans un pensionnat de gosses de riches, j'adore !
Shindranel

le 05.02
à 02:49

  
Même si les Fungis dans leur ensemble reste un merveilleux souvenir, je pense que le scénario que je préfère est de loin (mais genre très très loin) Le Raid sur Innsmouth.

A l'époque où je suis tombé sur Cthulhu, j'avais lu ce scénario par pur hasard, et sa construction/son style/son thème m'avaient bluffé. Bon, il est unique en son genre et clairement ce n'est pas du Cthulhu classique (on parle quand même d'affronter directement les forces du Mythe avec des armes automatiques calibre 50 là).

Bon, il m'a fallu quelques années avant d'oser le maîtriser, parce que la bête impose quand même de savoir se débrouiller. C'est compliqué, ça peut facilement retomber façon flan mal foutu et c'est long. Mais bon sang, j'ai rarement gardé un aussi bon souvenir d'une partie!
Bibibye

le 05.02
à 03:09

  
Je vais un peu tricher parce que je vais parler de Delta Green, mais les deux premiers scénarios de la version v6 ("Marionnettes et ombres chinoises" et "Convergences") sont à mon goût très bons. Le premier est une excellente intro à DG (joué 3 fois), et le second dispose de scènes glauques à souhait (joué 2 fois)... Même si aucun de mes joueurs n'a jamais survécu à "Convergence". Du coup j'ai écrit ma propre suite au scénar où une autre cellule DG s'intéresse aux événements de "Convergence", ce qui permet aux joueurs de marcher sur les traces de leurs anciens investigateurs.

@Shindranel : Tu as quelques conseils pour faire jouer le raid ? Le scénar me fait de l'oeil depuis pas mal de temps, mais je n'ai jamais vraiment eu l'occasion de le maîtriser. À jouer après l'évasion forcément ? Est-ce que le scénar doit forcément se jouer en une séance (Je pense que les joueurs risquent d'oublier ce qui se passe entre les différents objectifs) ? Est-ce que c'est pas trop brouillon pour les joueurs d'avoir la narration un peu segmentée comme ça ?
Fox

le 05.02
à 15:56

  
Moi, je l'avais joué en une séance à un rythme effréné, histoire d'épuiser le groupe de joueurs.

Que Cthugha vous brule la pointe des pieds

Shindranel

le 21.02
à 02:22

  
@Bibibye
Pour le coup je n'avais pas fait jouer l'évasion, mais mes PJ étaient des vétérans, qui avaient déjà survécu à une campagne complète et avaient bien compris ce qui se passait à Innsmouth. Le plus important, je pense, c'est qu'ils soient suffisamment "au courant" pour que les autorités se fient à leur expérience. Parce que bon, ils jouent quand même un gros coup avec le raid, pas question de confier la vie des soldats à d'illustres inconnus.

Pour ce qui est de la narration, je trouve clairement que ce n'est pas brouillon. C'est déstabilisant, clairement, mais ça permet de garder la tension intacte en permanence. Par contre pas question de s'arrêter au milieu, clairement: c'est fait pour être enchaîné.

Comme Fox, je me suis retrouvé à la fin avec des joueurs totalement épuisés (mais pas dans le sens "il est 5h du matin, pitié laisse-nous dormir"). Résultat ils m'en parlent encore après des années.
Bibibye

le 21.02
à 03:51

  
J'ai plusieurs idées pour ma prochaine campagne Cthulhu, et l'une d'elles est d'exploiter jusqu'à la moelle mes suppléments "Les terres de Lovecraft". Je retiens donc le raid pour un final de campagne, merci du conseil
Jeff75006

le 23.02
à 11:50

  
Juste pour confirmer que "Suffer Little Children" et "La Chose dans le Puits" sont d'excellents souvenirs de MJ (en campagne Day of the Beast).
Grands moments de rigolade dans la Chose dans le Puits (un de mes persos a aussi vidé son chargeur sur le croco empaillé après s'être démis l'épaule en enfonçant a porte, les tergiversations pour savoir comment "attaquer" la chose ont également été épiques - et sa mort brûlée vive à l'essence à la fois angoissante et déchirante pour mes persos). J'avais "enrichi" le scénario en en faisant jouer l'enquête un peu comme un jeu de plateau sur un plan détaillé du quartier de Beacon Hill : découverte d'un corps, recherche des indices, fausses pistes etc. puis petit à petit "triangulation" pour repérer la maison...). Franchement hyper sympa.
Suffer Little Children est un superbe scénario de maison hanté, riche et finalement original, qui pose de vrais pbs de conscience et des choix difficiles aux joueurs. Quelques grandes scènes de possession ou exorcisme sont possibles, le tout dans une ambiance générale glaçante.
Je m'apprête à faire jour un one-shot très bientôt et me suis intéressés aux scénarios courts "Nouveau Monde" du Musée de Lhomme. Je penche pour les Manteaux Noirs où je sens un vrai potentiel. Je m'inquiète juste du fait que mes joueurs seront plutôt vétérans, et me demande si j'arriverai à les faire flipper avec des goules... Va falloir les rendre particulièrement effrayantes et mystérieuses...
Laurent

le 27.02
à 17:27

  
À la lisière de l'obscurité est mon préféré.
Classique : telegramme d'un vieux sur son lit de mort, bibliothèque puis on y va.
Ce qui est fun c'est de "vraiment" jouer le rituel. Je l'ai fait deux fois et mes joueurs étaient à fond...
Un ou deux joueurs récitent le texte en latin, à l'envers pendant que je fais paniquer le dernier avec les attaques de zombie depuis deux fenêtres opposées... (Joué une fois avec deux joueurs et une fois trois joueuses).
La deuxième fois, les bougies (pour l'ambiance, pas d'ampoules électriques !) étaient en train de rendre l'âme en même temps, les filles lisaient leur incantation en panique, en récupérant à l'autre bout de la table les fins de bougie presque consumées... Gros coup de stress !

Et à la fin il faut gérer, une ferme avec un pentacle au sol, des corps autour de la maison (cadavres et zombies) et la marchande du village qui peut témoigner avoir vu ces investigateurs aller à ladite ferme et prétendre en être propriétaire....La première fois ils ont mis les corps dedans et ont foutu le feu, la seconde fois échec critique en voulant bruler un zombie avec une buche enflammée, et c'est l'encadrement de la fenêtre qui a pris, idem, maison et corps brulés après leur fuite...

Poster une réponse
Pseudo 
MotDePasse

(si vous êtes toceur)

Email 
      
Légende :

: signifie que ce message a été édité par son auteur.

Tous les matériels trouvés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation de ressource trouvée ici est régie par les Creative Commons. Logo & Déco intérieure par Goomi
Pour toute question quant à leur utilisation, contactez-nous: .