Forums ■ Blogs ■ Toceur(euse)s  » Chat
La TocCyclopédie ■ Les Epoques
Pourquoi, comment un jeu est réédité.
Un commentaire (dernier de Vonv) [339]
Pourquoi, comment un jeu est réédité. Pourquoi, comment un jeu est déstocké. Et comment, pourquoi c’est finalement la même chose.

Un jeu qui est réédité, c’est un jeu qui a bien marché (c’est-à-dire qui s’est bien vendu. C’est une notion très relative en ce qui concerne le jdr, qui est un marché de niche, tous les chiens sans toits qui pratiquent le jeu de rôle — et ils sont nombreux — vous le diront). L’éditeur prudent qui ne pouvait pas prédire le succès du jeu n’en avait fait imprimer que x exemplaires et maintenant le jeu est en rupture de stock. Il pense alors qu’il pourrait en faire imprimer d’autres exemplaires tels quels sans que cela lui coûte un radis de plus à mettre dans le budget création. Mais pas mal de joueurs s’étaient plaints : tout n’était pas parfait dans la formulation des règles, des coupes claires avaient été pratiquées dans les exemples illustrant ces mêmes règles ou dans le background afin d’abaisser les coûts de production grâce à une pagination moindre et ils l’avaient signalé sur les forums de manière plus ou moins civilisée, polie et courtoise. L’équipe qui a conçu le jeu décide de tenir compte de leur avis. On ne va pas rééditer bêtement (cloner) le jeu à partir des fichiers sources. On va essayer de l’améliorer en tenant compte des retours des joueurs et sortir une nouvelle édition (non ce n’est pas un gros-mot).

Mais certains crient au scandale : comment ça, une nouvelle édition augmentée et nous on fait quoi, on le mérite pas, on a soutenu et financé la première édition en l’achetant dès sa sortie — et parfois même plusieurs années avant sa sortie. Oui l’éditeur nous doit tout et surtout sa bonne santé financière, car c’est sûr, lui et les auteurs du jeu ne pensent qu’à faire du fric — vous savez, les p•t•s et la c•k•, il faut bien les payer — en rééditant le bidule alors que la nouvelle édition elle est nulle on le sait — comment ça elle n’est pas encore sortie ? — en tout cas ce sera quand même nul et de toute façon une nouvelle édition ça ne sert à rien puisqu’on a tous déjà la première, non ? Et en plus nous, on n’aura pas les addenda. « On l’a bien dans l’os oui M’sieur ! » Du coup ils décident de boycotter cette nouvelle édition. C’est pour ça que tous les joueurs de l’Appel qui se respectent (pour prendre un exemple totalement au hasard) doivent uniquement jouer avec les règles de la première boîte (celle des années 80) et se contenter des scénarios édités par Jeux Descartes (ceux dont les pages se désolidarisent de la couverture qui est bien trop raide pour qu’on puisse lire le fascicule à son aise c’est à dire sans se démettre une épaule et sans avoir à s’astreindre à un périlleux strabisme con- (ou di-) vergeant).

Mais il y a aussi ceux qui ne se respectent pas, qui ont décidé de prendre le contrepied et d’acheter tous les suppléments de la gamme afin d’avoir la totale et remplir ainsi à ras-bord leurs bibliothèques modèle Billy de chez Monsieur IKEA, même s’ils doivent pour cela hypothéquer leurs enfants et placer leur maison à la DDASS (ou le contraire, je ne sais plus) et parfois vendre leur troisième rein ou leur cinquième membre. Et que je te photographie mes étagères et que je te poste l’image afin de gagner le concours organisé clandestinement sur le forum de l’éditeur afin d’élire celui qui a la plus grosse bi-
bliothèque. Et que je t’insulte parce que l’éditeur ne respecte pas la numérotation des bouquins dans l’ordre chronologique supposé canonique ou bien parce qu’une boîte viendra forcément faire désordre dans le strict et triste alignement des autres suppléments.

Un jeu qui est déstocké, c’est un jeu qui a moins bien marché (c’est-à-dire qui s’est moins bien vendu. C’est une notion très relative en ce qui concerne le jdr, qui est un marché de niche, tous les chiens sans colliers qui pratiquent le jeu de rôle — et ils sont nombreux — vous le diront). L’éditeur en avait fait imprimer x exemplaires et maintenant il lui reste y invendus sur les bras. Du coup il les brade à vil prix et ça fait des heureux parmi les nouveaux acquéreurs (mais pas parmi les anciens qui disent « bah nous on l’a payé plein pot, on l’a bien dans l’os oui M’sieur » ni parmi ceux qui n’ont pas été assez rapides — ou lève-tôt — pour passer commande chez l’éditeur qui a un serveur tout pourri qui a planté ou qui était inaccessible dès les trente premières secondes suivant la mise en vente des suppléments déstockés). Le jeu a vécu et bien vécu. On en reparlera avec émotion dans les chaumières au siècle prochain, mais c’est fini et bien fini. Cependant, il se trouve toujours des nostalgiques qui décident que non, çà peut pas finir comme ça. Et que je te crée un site, et que je t’édite un fanzine avec tout pleins de suppléments officieux, et bientôt d’ailleurs sur le site les suppléments officiels qu’on a scannés avec l’accord des ayants-droit. Et pour le faire savoir au monde entier, je te crée des bannières GIF animées et cliquables pour égayer ma signature dans le forum, et que ça clignote dans tous les sens comme un sapin à Noël tant et si bien que tous les internautes possédant des méninges et un tant soit peu de matière grise — c’est le minimum syndical pour être rôliste — frisent aussitôt la crise d’épilepsie.

Tiens, on a même contacté l’auteur originel et on l’a convaincu de participer à une réédition de son jeu, mais malheureusement il refuse catégoriquement — le c•n — de modifier un iota de ses règles qui datent quand même du siècle dernier — le c•n. Ah ? je l’ai déjà dit ? Le c•n.


Pour info : je gère un site consacré à un jeu déstocké, j'édite un fanzine sur le même sujet, je suis meublé uniquement de bibliothèques modèle Billy… et j'adore créer des bannières GIF.


Chez qui je suis?

LMM JVS D
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6


Tous les postes!
Archives
    Juillet 2017
    Novembre 2013
    Novembre 2012
    Septembre 2012
    Mai 2012
    Septembre 2011
    


Tous les matériels trouvés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation de ressource trouvée ici est régie par les Creative Commons. Logo & Déco intérieure par Goomi
Pour toute question quant à leur utilisation, contactez-nous: .