Forums ■ [PbF] ■ Blogs ■ Toceur(euse)s  » Chat
TocCyclopédie ■ Époques

Armé de sa machine temporelle (ou de substance Liao qui sait), le Dr Incube affronte les Chiens de Tindalos en prenant le risque suprême d'investiguer sur la justice du 19ème siècle. Il en est revenu, voici son compte rendu



Justice "civilisée" ?


Le XIX° siècle marque l'apogée de l'empire Britannique, les nombreuses colonies de sa très glorieuse majesté réparties au sein de tous les continents, constituent à eux seuls les véritables joyaux de la couronne. Les faits-divers relatant les différentes « sauvageries » des indigènes de tous horizons au cœur des différentes terres du royaume sont légion et alimentent les bonnes places dans les colonnes des journaux. Mais le berceau de ce puissant empire n'est pas en reste, la criminalité dans toute sa généralité y prend une place conséquente où voleurs, assassins, sadique ou encore pervers ne sont pas en reste.

Afin de mieux se rendre compte de cette période de trouble, le site britannique « ancestry.co.uk », a mit à disposition tous les détails de près d'un million et demi de procès s'étalant de 1791 à 1892. Chaque procès révèle en détail les affaires attenantes à leur jugement où en plus de trouver les faits reprocher et autres méfaits en détail, vous trouverez les noms et âge des accusés, le lieu du procès et bien sûr le verdict final de l'affaire qui vous conduira à plus de 1 000 000 de condamnations allant de la peine de prison à la peine de mort par pendaison en passant par la déportation dans les colonies où, pour cette dernière, l'Australie se révèlera une destination très prisée.

Des cas concrets


Outre les innombrables anonymes qui peuplent ces procès, vous pourrez découvrir, aux détours de ces affaires, à condition de s'inscrire sur le site, des personnages qui se sont taillés un nom ou une certaine notoriété dans le monde criminel. Comme Mary Pearcey, condamnée à mort, suite aux meurtres de son amant et de sa fille et qui faisait partie des principaux suspects sur l'identité de Jack l'éventreur et qui est à ce jour une de la plus probable véritable identité du célèbre assassin de White Chapel ou encore Roderick Mac Lean qui tenta d'assassiner en 1882 la reine Victoria.

Bref, Tout est là pour vous permettre de pénétrer au cœur même des sinistres tribunaux du XIX° siècle. Sinistre et lugubre, ajouterais-je, car la justice de l'époque possédait bien plusieurs vitesses et les sentences souvent disproportionnées au regard des délits et autres méfaits qui étaient jugés. Le moindre vol d'une pomme pouvait donner lieu à une peine de plusieurs années de prison et pouvant aller jusqu'à la déportation, les délits allants du vol monétaire jusqu'au meurtre, pouvaient être passible de la peine capitale. La petite comme la grande délinquance étaient assorties de peines quasi comparables à l'époque et tout ça pour le plus grand bonheur du bourreau et des fabricants de cordes de chanvre.

Cause et conséquences...


Cette période sombre de l'histoire britannique a été engendrée en grande partie par la fulgurante ascension démographique et industrielle de l'Angleterre qui attira nombre d'immigrants de tous horizons, gallois, écossais, irlandais,… Ce qui engendra la naissance d'une urbanisation, sans cesse en mouvement, de quartiers populaires et ouvriers où se mêlent pauvreté, précarité, prostitution et délinquance. Cette évolution industrielle et la naissance de nouvelles industries à la recherche de main d'œuvre provoquèrent un violent exode rural tout au long du XIX° siècle.

Cet afflux cosmopolite alimentera durant des décennies les désirs des criminels en tout genre. La justice, quant à elle devait être implacable et devait dissuader. Mais consciente des importantes disparités au sein même des tribunaux à travers le pays et de la sévérité des peines infligées, le gouvernement britannique, décida de réformer sa justice durant les années 1850, pour arriver à des peines, dans certains cas, quasi-similaires à celles que l'on trouve aujourd'hui. Néanmoins, il faudra encore attendre quelques décennies pour que l'Angleterre décide d'abolir la peine de mort.
Tous les matériels trouvés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation de ressource trouvée ici est régie par les Creative Commons. Logo & Déco intérieure par Goomi
Pour toute question quant à leur utilisation, contactez-nous: .