Forums ■ [PbF] ■ Blogs ■ Toceur(euse)s  » Chat
TocCyclopédie ■ Époques
"Officier démobilisé, trouvant la paix incroyablement ennuyeuse, ferait bon accueil à une diversion. Légale si possible, mais ne voyant aucune objection à une activité plus délictueuse si elle est tout aussi plaisante. Excitation essentielle. Envisagerait une activité permanente si conquis par son employeur. Réponse rapide souhaitée, Boîte Postale X10."

C'est par cette annonce que Bulldog Drummond (une création de fiction du Lt Col H. C. McNeile, "Sapper") a commencé la première de ses quatre rencontres avec un grand criminel, Carl Peterson. Drummond est le Joueur typique : un professionnel. Le terme dérive du cricket dans lequel les membres amateurs et professionnels d'une même équipe étaient totalement distincts, utilisant même des vestiaires différents, marqués "Gentlemen" et "Joueurs". Drummond et ses confrères peuvent être promptement adaptés pour remplir le même rôle que les détectives privés dans une campagne américaine.

Les appeler des Joueurs n'implique pas qu'ils ne soient pas des Gentlemen, loin de là. A une époque où un domestique pouvait être employé pour deux livres par semaine, un revenu annuel de 2-3000£ permettait de vivre très confortablement. D'ailleurs, un autre des héros de McNeile, Tiny Carteret, pouvait compter sur 5000£ par an. Les Joueurs Professionnels ont des domestiques, pilotent de coûteuses automobiles et sont membres de bons clubs. Ce qui les différencie des Gentlemen est leur manque d'ascendance aristocratique : ce sont avant tout des hommes d'action.

Hugh Drummond, "Bulldog" pour ses amis, mesurait "légèrement moins de six pieds de haut" et était "large en proportion", avec un nez qui "ne s'était jamais tout à fait remis de sa dernière année dans les Poids Lourds des "public schools". Tiny Carteret "avait été sélectionné quinze fois dans la mêlée de l'équipe d'Angleterre" (il était avant de rugby), et - malgré sa taille - il était "merveilleusement agile".

Ainsi, pour créer un Joueur Professionnel, la FOR, la CON et la TAI devraient toutes être assez élevées. Par contre, l'INT ne semble pas être aussi importante. Drummond et ceux de son espèce étaient franchement anti-intellectuels, pour ne pas dire carrément ignorants (Carteret, convoqué à une réunion au Ministère de l'Intérieur (le Home Office), a dû s'enquérir de son emplacement). Cependant, l'INT ne devrait pas être trop basse. Bien que Drummond ait admis que son cerveau "était de la variété non classée", il "possédait un très judicieux bon sens, qui lui avait souvent permis d'arriver aux mêmes résultats qu'un homme bien plus brillant et, incidemment, par un itinéraire beaucoup plus direct".

Le POU, dans le sens du charisme, ne devrait pas être faible, tant les qualités de commandement de tels hommes sont évidentes. En outre, comme tous les héros de l'espèce "Saturday Matinee", les Joueurs Professionnels ont besoin de bons jets de Chance pour se sortir des situations épineuses dans lesquelles leur approche directe les embarque souvent. Ils doivent également pouvoir esquiver les tentacules cinglants lorsque les choses deviennent délicates, un bon niveau de DEX est donc souhaitable (Drummond était "rapide comme l'éclair et mortel avec un revolver en main").

L'APP peut être élevée ou basse, selon votre envie. Bien que le sobriquet de "Bulldog" soit révélateur des traits du personnage, Drummond était "le propriétaire verni de ce type jovial de laideur qui inspire la confiance immédiate en son propriétaire". L'EDU sera basse à moyenne, selon si et quand le personnage a été expulsé de son établissement scolaire. Si Drummond avait jamais atteint les flèches de rêve d'Oxford, cela aurait été probablement pour soutenir les fortunes déclinantes du rugby universitaire et des équipages d'aviron. Notre homme aurait sans doute passé la majeure partie de son temps à se livrer à des activités chaleureuses telles que le "lancer" d'étudiants en arts dans les fontaines.

La plupart des Joueurs Professionnels, sinon tous, auront un passé militaire et auront participé à la "der des der". On ne peut pas dire qu'ils portent les Allemands (les "Boches") dans leur cœ ;ur... Selon eux, tous les étrangers appartiennent à l'une des deux catégories suivantes : comique ou sinistre. L'idée d'abominations cosmiques tapies derrière le mince écran de la réalité quotidienne est un peu dure à avaler, mais de tels cultes sont de toute évidence de mèche avec les bolcheviques pouilleux ou toute autre clique de sinistres conspirateurs. Alors que le Gentleman a une foi inébranlable dans toutes les choses décentes et britanniques, le Joueur Professionnel sait qu'ils sont constamment sous l'assaut des complots étrangers que seule une action rapide et ferme peut contrer.

Comme les Gentlemen, les Joueurs Professionnels sont les précieux propriétaires de voitures rapides, toujours choisies pour leur côté sportif (Drummond était assez fier de son Hispano-Suiza). La plupart des Joueurs Professionnels auront conservé au moins deux souvenirs de la guerre : une ordonnance (qui aura inévitablement une épouse en or) et un Webley réglementaire bien graissé. L'ordonnance et son épouse seront employés comme domestiques dans l'appartement de célibataire situé dans Mayfair. Le Webley est le parfait complément de son fidèle poing droit. Il est sûr que les Joueurs Professionnels ne sont pas des intellectuels, mais comme "Sapper" le dit d'une de ses créations, ils sont tout à la fois "un athlète et un Gentleman. Et la combinaison des deux est imbattable".

Compétences : Arme de poing, Baratin, Combat à Mains nues, Conduire Automobile, Discrétion, Ecouter, Grimper, Lancer, Nager, Sauter, Se Cacher, Suivre une Piste, Trouver Objet Caché.
Revenu : 1d6 x 300£ + 300£.
Tous les matériels trouvés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation de ressource trouvée ici est régie par les Creative Commons. Logo & Déco intérieure par Goomi
Pour toute question quant à leur utilisation, contactez-nous: .