Forums ■ [PbF] ■ Blogs ■ Toceur(euse)s  » Chat
TocCyclopédie ■ Époques
Trad de The Long Reach of Evil

Les investigateurs s'éveillent enchaînés dans une caverne de Sumatra. Pour quelle raison n'ont-ils aucun souvenir de leur capture et que font-ils ici ?

Kerk
Deuxième scénario : « Les feux de Sumatra » - le titre n'aura aucun mal à mettre la puce à l'oreille, à tout habitué du Mythe. Le déroulement est peu ou prou le même que pour « Les abominations d'Amazonie » : même découpage en scènes, textes à lire à voix haute, mais on supposera surtout que les joueurs seront de bonne volonté, car l'implication première de leurs personnages n'est en aucun cas travaillée : une nouvelle fois, il leur faudra venir à l'aide d'un PNJ dont ils découvrent subitement l'existence, sauf travail préalable du MJ. A ce titre, le télégramme envoyé par le PNJ allié est un modèle du genre : « Venez vite, merci ! ». C'est bel et bien le texte intégral... Et c'est cousu de fil blanc.

Cependant, là où « Les abominations » se résumaient à un court parcours guidé, « Les feux de Sumatra » offrent véritablement une investigation et des choix plus vastes aux joueurs : il faudra enquêter, démêler le vrai du faux, faire parler des personnes, savoir où aller, tâcher de se faire des alliés, se déplacer d'un village à un autre : ce n'est plus une esquisse mais une véritable aventure. Plans et cartes à l'appui, les différents lieux d'importance sont bien décrits, avec une liste des équipements/armes/indices potentiels : on sait où l'on met les pieds. On appréciera ainsi de voir les joueurs autrement plus maîtres de leur destinée.

Bilan de ce scénario : on reste sur un déroulement simple (pour la motivation des « méchants », dont on ne peut pas dire qu'elle soit des plus complexes : on fait le mal, rire sardonique, un point c'est tout) mais sans tomber pour autant dans le simpliste. Autant la jungle du Pérou apparaissait totalement impersonnelle (on aurait pu jouer la même chose dans la forêt de Fontainebleau sans grand souci), autant on se sert autrement mieux du décor de l'Indonésie, des rapports entre colonisateurs et colonisés, de la touche locale. Sans non plus exiger un « Les secrets de l'Indonésie » de la part de ce scénario, dont ce n'est absolument pas la vocation, c'est tout de même suffisamment fourni pour donner une atmosphère vraisemblable.
Tous les matériels trouvés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation de ressource trouvée ici est régie par les Creative Commons. Logo & Déco intérieure par Goomi
Pour toute question quant à leur utilisation, contactez-nous: .