Forums ■ [PbF] ■ Blogs ■ Toceur(euse)s  » Chat
TocCyclopédie ■ Époques

La VF avec Kerk

Cette critique regroupe Le Guide de l'Investigateur pour la Guerre Secrète et Le Guide du Gardien pour la Guerre Secrète.

L'annonce de la parution, d'abord en anglais puis en français, d'une gamme mélangeant le Mythe et les événements de la Seconde Guerre Mondiale m'avait fait aussitôt bondir de joie. Enfin ! Pourtant, l'idée n'a rien de neuf, y compris pour l'Appel de Cthulhu, notamment à travers l'affrontement entre Delta Green et la Karotechia... mais, à mon regret, aucun scénario ou campagne officiel n'avait exploité le filon. Acthung! Cthulhu propose ainsi de revisiter le conflit mondial à travers "la Guerre Secrète" – pas seulement celle des espions, résistants, saboteurs, mais aussi celle des sectateurs, créatures étranges et savants démentiels.




Livre n°1 : le Guide de l'Investigateur pour la Guerre Secrète. Ce premier livre comprend, vous l'aurez deviné, tout le nécessaire pour créer les personnages – qu'il s'agisse de civils (auquel cas, les règles habituelles s'appliquent), d'appelés ou de militaires/agents de carrière. Et là... c'est une vraie réussite, dans la mesure où le système parvient à être à la fois simple et complet (avec des tables bigrement utiles, comme "Comment avez-vous rencontré le Mythe ?"), tant il y a de choix de carrières, toutes armes confondues. Du moins, tant qu'on se cantonne à l'Angleterre et aux États-Unis.

Mais au-delà de ces règles, le livre cherche également à mettre les futurs joueurs dans l'ambiance des années 30 et 40 : frise chronologique (sans spoilers, naturellement !), résumant bien l'état d'esprit de cette période ; mode de vie avant comme pendant la guerre ; vêtements et tenues d'époque ; films et chansons emblématiques ; rôles des femmes. Le tout autour d'une idée très pertinente : répartir ces informations pays par pays, de manière à les rendre accessibles bien plus facilement.

Il ne restera plus qu'à compulser la fin du livre, décrivant les nouvelles compétences (j'en vois déjà qui lorgnent sur "Sabotage") mais également le matériel utile tant aux militaires qu'aux espions... avec parfois tant d'originalité et d'inventivité qu'il semblerait que Q ce soit invité à la fête ! Si les listes me donnent le sentiment d'être complètes, bien présentées et détaillées, il y a cependant un bémol : pas d'images.

C'est d'ailleurs le seul véritable reproche que je fais à ce livre, sans quoi très facile et agréable à lire : on baigne sans cesse dans le domaine martial, mais l'iconographie reste très spartiate. Si les dessins sont très réussis, ils reflètent trop peu ce que pourraient être les personnages de l'époque.




Le livre n°2 : le Guide du Gardien pour la Guerre Secrète. Voilà donc le gros morceau, offrant tout le nécessaire pour mettre en scène les différentes organisations, réelles ou fictives, d'Achtung. Le principe général est assez simple, à ce sujet : partir, justement, de l'historique, pour ensuite introduire les nouveautés.

Quand bien même ce livre ne cherche pas à vous transformer en expert militaire, il introduit quelques bases sur l'organisation des armées, leur logistique, leur armement, leur commandement, après une frise chronologie résumant l'avant-guerre comme le conflit lui-même. Reste que, qui dit nouvelle gamme, dit... de nouvelles listes ! Armes, équipement, véhicules et compétences sont donc mis à jour, sans que cela vire au pensum (même si la feuille de personnage s'étoffe un peu trop, à force de vouloir être complète). Nouveaux artefacts, sorts et créatures également. A noter, pour les utilisateurs du système Savage Worlds, que tout est fait pour maîtriser le Mythe en listant pour eux les sorts et créatures les plus courants, trouvés dans le livre de base de l'Appel de Cthulhu.

Mais le plus important reste avant tout le descriptif des services de renseignement et d'espionnage anglais, américains, allemands – ainsi que de la résistance française. Chapitre touffu, non pas à cause des auteurs mais bel et bien des décideurs de l'époque, qui ont multiplié les départements et divisions jusqu'à plus-soif, allant jusqu'à les mettre en concurrence... En plus de quelques sociétés occultes, quatre grandes organisations voient le jour pour devenir les patrons et ennemis de vos joueurs : la Section M anglaise, le Majestic américain, enfin le Soleil Noir et le Nachtwölfe allemands. Les Gardiens ayant déjà maîtrisé Delta Green ne seront en aucun cas perdus ou déroutés. Pour les autres ? Lorgnez du côté d'Indiana Jones ou du premier Captain America !

Les amoureux de règles apprécieront les précisions apportées quant aux combats terrestres, aériens, navals et sous-marins ; mais que les autres (comme moi) se rassurent, ces passages se lisent vite, ou peuvent tout autant être ignorés, sans que cela ne dérange pour la suite.

Plus utile, à mes yeux, les auteurs ont eu la très bonne idée d'ajouter du matériel afin d'inspirer les Gardiens : PNJs typiques (statistiques incluses) de diverses nationalités ; lieux tout aussi typiques, avec quelques noms et exemples réels ; mais surtout, deux scénarios formant le début d'une campagne, dont le premier permettra de se lancer en douceur dans l'univers d'Achtung, quelques semaines avant le déclenchement des hostilités. Le deuxième sera, quant à lui, bien plus haletant... puisque les personnages se retrouveront dans l'étau de Dunkerque, lors de la débâcle de 1940.




Arrive l'heure du verdict. Pour ce qui est du positif, je retiens principalement :

- L'aspect quasi-livre somme de cet ouvrage, qui parvient à condenser énormément d'informations sans rendre la lecture pesante.

- La maquette, les illustrations, la qualité du papier : c'est à la fois beau et solide, le livre est fait pour durer.

- On aurait pu tomber dans la caricature facile, mais les organisations nazies liées au surnaturel évitent l'écueil et apparaissent toutes deux, à leur propre manière, comme très dangereuses. Surtout quand on sait qu'elles jouent avec le feu.

- En parlant des organisations, les chapitres les concernant ont le mérite d'être synthétiques, rapides à lire. Si, à première vue, on pourrait se dire "ça tient en si peu de place ?", c'est que les auteurs ont su aller droit à l'essentiel.

- On aurait pu enfin croire que l'emploi de deux systèmes de jeu (le BRP et Savage Worlds) coûterait de la place et lèserait les uns comme les autres... oui, c'est le cas, forcément, mais sans qu'on n'en ressorte avec le sentiment d'être floués, d'autant que la répartition des informations pour chaque système est propre, lisible.

Pour ce qui est du négatif :

- Les Anglais, Américains et Allemands se taillent la part du lion. Les Français ont tout de même droit à une petite place. Mais... et les Russes, là-dedans ? Vous l'aurez compris, il faudra attendre le supplément dédié.

- La traduction. Ou plutôt le traducteur. Je passe sur quelques formules parfois un peu maladroites. Je passe sur quelques classiques ("prevent" qui devient inlassablement "prévenir" en français. "Support" qui devient "supporter". Sauf que... non). Mais, bon sang, pourquoi avoir laissé autant de termes et expressions en anglais ?! Exemple, parmi d'autres : le putsch hitlérien qui débute à la... beer hall. Le mot "brasserie" est donc si compliqué ? On a parfois même droit à un mélange confus entre l'allemand et l'anglais (le "Germanenorden Walvater of the Holy Grail").

- Sans oublier les noms propres laissés tels quels : Warsaw au lieu de Varsovie, Tacitus au lieu de Tacite, etc.

- Sans oublier les hésitations : sur une même carte, certaines îles anglaises seront suivies de "UK" pour les unes, de "RU" pour les autres...

- Sans oublier une méconnaissance de l'allemand. Cela partait d'une bonne idée : donner le plus de termes possibles dans la langue de Goethe. Mais avec maladresse, puisqu'à l'article allemand on a ajouté un article français : "Le Der Adler". Ce qui donne... "Le l'aigle". Ou encore un mélange très confus entre masculin et féminin.

- Pour le coup de grâce, que dis-je, la cerise sur le gâteau : j'ignore à qui incombe la faute, mais les nouvelles compétences n'ont pas été traduites de la même manière, d'un livre à l'autre. Très professionnel, j'applaudis. Il en va de même d'autres termes et expressions : s'ils ont été laissés en allemand ou anglais, dans le guide du maître, ils auront été traduits et francisés dans le guide l'investigateur. Vous le sentez, le travail d'équipe ?

En somme, toujours ce problème de finition qui plombe les livres de Sans-Détour – quelle que soit, par ailleurs, la qualité et la richesse du contenu.

La VO, par Fox

Produits grâce à un kickstater aux résultats impressionnants (pratiquement 178 000€), The WW2 Keeper's & Investigator's Guides présentent le contexte pour jouer à l'appel de Cthulhu durant la période de la seconde guerre mondiale, le tout agrémenté d'un sacré paquet de tentacules.

Le choix, pour cette critique, a été de chroniquer les deux ouvrages en simultané, tant les deux forment un ensemble cohérent.

A quoi ça ressemble?
Sur la forme, Mophidius nous a habitué à une mise en page de qualité et immersive à souhait. Force est de constater qu'une fois encore, c'est très réussi.

Ce que l'on y trouve
Tout d'abord, Du contexte historique...du contexte historique.
Le travail est professionnel, ce qui permet à un joueur non féru de cette époque de se l'approprier sans effort.
Si l'on ne peut bien évidemment aborder cette période sans un minimum d'informations, on pouvait craindre dans ces suppléments un effet que j'appellerai "Syndrome sans détour", où le mythe disparaît totalement face à un contexte historique. C'est un peu le cas dans la partie manuel de investigateur. Un exemple permet d'illustrer ce problème. La bataille de Dunkerque fait l'objet d'un supplément intégrant totalement le mythe. On trouve ici la mention de cette bataille, uniquement sur le plan historique mais aucun lien ou clin d'oeil au scénario.On peut penser que c'est un parti pris pour ne rien dévoiler au joueur...mais dans ce cas de nombreux ouvrages présentent cette période de bien meilleure manière. Par chance, cet effet est totalement gommé à la lecture du recueil pour le gardien où un travail un peu plus ambitieux a été apprécié pour jouer d'ors et déjà la patine fantastique. Sont ainsi incluses les différentes parutions prévues pour Achtung.

La suite est un peu plus technique et présente les tenants et aboutissants de la création d'un investigateur. Mention spéciale aux tables qui aident à expliquer une éventuelle première rencontre avec le mythe.Les nouvelles compétences sont dans le ton du contexte proposé. Bref, c'est sérieux, avec un réel souci d'adaptation à l'époque. Là encore le degré de précision est plus important pour l'ouvrage du Gardien et surtout avec des gros morceaux de mythe à l'intérieur. On y constate un réel effort de donner un vrai aspect seconde guerre mondiale au mythe de Cthulhu. C'est bien fait et plaisant.

Pour la partie matos, je trouve qu'on donne encore dans le ton, sans aller dans l'exagération.
Si la partie joueurs reste très historique, la partie gardien s'en donne encore à coeur joie dans une ambiance très pulp et tentaculaire.

La partie inspiration me semble légère, en particulier sur les musées conseillés sur la partie française... Mais c'est mon coté normand qui se voit surtout l'absence totale de conseils sur la bataille de Normandie...

Impression générale

Le guide des joueurs est assez complet pour prendre le ton de la période jouée. Pour autant, il me semble que la réussite vient du coté du manuel pour le gardien qui parvient réellement le pari d'intégrer le mythe dans ce conflit.
Une vrai réussite qui donne envie de voir la suite.
Cet ouvrage permet aux investigateurs de vivre des aventures depuis la fin des années trente jusqu'au début des années quarante.

Le Guide de l'Investigateur pour la Guerre Secrète est un ouvrage indispensable à la survie des aventuriers :
• Une description des différentes troupes engagées dans les combats sur terre, sur mer et dans les airs
• Des référentiels pour créer des investigateurs venus d'Europe, du Commonwealth britannique et des États-Unis d'Amérique et leur donner des occupations et du matériel
• Les informations pour interpréter des civils, qui peuvent participer à l'effort de guerre ou rejoindre la résistance
• Un générateur d'antécédents pour connaître les sombres secrets de vos personnages
• Une riche documentation historique et fictive

Achtung ! Cthulhu, Le Guide de l'Investigateur pour la Guerre Secrète est l'ouvrage indispensable à une parfaite connaissance de cette période historique et fictive, autant pour les joueurs que pour le gardien. Il nécessite le livre de base de L'Appel de Cthulhu ou de Savage Worlds
le lien vers le Kickstarter
Tous les matériels trouvés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation de ressource trouvée ici est régie par les Creative Commons. Logo & Déco intérieure par Goomi
Pour toute question quant à leur utilisation, contactez-nous: .