Forums ■ [PbF] ■ Blogs ■ Toceur(euse)s  » Chat
TocCyclopédie ■ Époques
A écouter en bas de cette page grâce à litteratureaudio.com .

Un fou vient juste de disparaître d'un asile de Providence. Ce jeune homme, Charles Dexter Ward, souffre de troubles très étranges. En effet, il est totalement immergé dans le passé. Pour être plus exact, il est incapable d'identifier des objets courants du début de notre siècle... Et pourtant, ses connaissances concernant le passé semblent infinies. Les plus grands experts en psychiatrie n'ont, à ce jour, pas réussi à élucider le blocage qui entraîna le jeune Ward dans cette folie...

Cependant, le Dr Willet pense, lui, connaître la clé du mystère. Etant le médecin de la famille Ward, il a pu suivre Charles dans sa progression vers la folie. Il faut, selon lui, remonter pour cela au siècle précédent. En effet, le jeune Ward a commencé à perdre la raison lorsqu'il abandonna ses études afin de poursuivre ses recherches sur un certain Joseph Curwen, son trisaïeul. Ce dernier s'est installé à Providence, après avoir fui Salem au début de la grande chasse à la sorcellerie, en 1692. Il commença à s'impliquer dans la vie mondaine de Providence au début du 18ème et, ce qui choqua dès lors ses contemporains, ne paraissait pas avoir vieilli depuis son arrivée...

Ce qui mit la puce à l'oreille de Charles est cependant d'un tout autre ordre : J. Curwen aurait épousé une certaine Eliza Tillinghast en 1785... et cette jeune femme fit tout ce qui lui fut possible afin de changer son nom d'épouse à la mort de son mari. Elle l'aurait fait afin de fuir la terrible réputation qu'inspirait le nom de Curwen. Mais le pourquoi de cette crainte restait un mystère aux yeux de Charles qui poussa le plus loin possible ses recherches en la matière.

J. Curwen disposait à Providence d'une belle maison, ainsi que d'une grande et ancienne ferme un peu à l'écart de la ville. C'est de cette résidence secondaire que vint la mauvaise réputation des Curwen. On pouvait en effet y entendre des bruits étranges à toute heure du jour comme de la nuit. De plus, alors que seul un vieux couple d'Indiens semblait occuper les lieux, on y livrait des quantités de nourriture hors du commun et d'étranges paquets venus du monde entier. Il est aussi à noter que J. Curwen passait pour un alchimiste accompli.

La chute de Curwen vint d'un soupirant jaloux qui surveilla ses faits et gestes jusqu'à le confondre. Ce qu'il découvrit à la ferme Curwen le poussa à réunir une nombreuse troupe de soudards et à prendre la maison d'assaut en 1772...

Mais quelles furent ces si terrifiantes découvertes et qu'est-ce qui poussa Charles dans la folie, vous ne le saurez qu'en achetant ce superbe récit et en le lisant... Non mais ! Faut pas croire que je vous dévoilerai ce que j'eus tant de plaisir à découvrir par moi-même... 8 P

www.litteratureaudio.com
























«
C'est le meilleur.
Pontart Rodolphe 14/08/2003
L'affaire Charles Dexter Ward est en effet la plus magnique nouvelle de Lovecraft, c'est pas du tout de la merde et je conseille vivement à ceux qui n'ont pas encore lu cette nouvelle d'environ 125 pages doivent absolument le faire.
Un lecteur assidu du grand maitre.
Tous les matériels trouvés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation de ressource trouvée ici est régie par les Creative Commons. Logo & Déco intérieure par Goomi
Pour toute question quant à leur utilisation, contactez-nous: .