Forums ■ [PbF] ■ Blogs ■ Toceur(euse)s  » Chat
TocCyclopédie ■ Époques
Un des personnages reçoit, tout à fait inopinément, une invitation à une soirée au domicile d'un de ses vieux camarades de classe. Celui-ci, un certain Humphrey Anderson-Boyd, est connu pour être un grand voyageur et il a également une réputation de dilettante et de play-boy. Il est riche, beau et élégant, ce qui en fait un célibataire éminemment recherché. Les journaux populaires sont prompts à l'apparier avec les femmes en compagnie desquelles il est vu. Ses réceptions seraient endiablées et libertines.
Humphrey vit dans une grande maison spacieuse dessinée par un architecte résolument moderne et située à la périphérie d'une banlieue à la mode. L'intérieur est meublé avec goût et de grandes baies vitrées donnent sur un immense parc aménagé et boisé. De jour, sous un ciel de rêve et avec ses magnifiques panoramas le site est idyllique, mais la nuit on peut s'y sentir très seul et loin de tout. La maison a été conçue pour être autosuffisante et dispose de son propre générateur installé dans une cave.
Jones, le maître d'hôtel au teint cadavérique, est le seul domestique occidental. Les autres sont tous de minces Orientaux basanés qui font tout pour éviter tout contact avec les invités. Ils ont l'air être sous l'emprise de la cuisinière, une vieille femme excessivement grosse qui semble ne faire rien d'autre que rester assise dans un rocking-chair en donnant des ordres. Tous les Orientaux portent de minces couteaux et ont un dragon tatoué sur le cou. Jones est capable de leur parler dans leur langue et paraît leur inspirer du respect ou de la crainte.
Humphrey rémunère de nombreux gardes-chasses et jardiniers : des hommes du cru qui entretiennent les jardins, régulent la faune et patrouillent dans le domaine pour écarter les braconniers et les intrus. Ils considèrent Humphrey et ses domestiques comme des "types tordus", mais comme leurs gages sont plutôt bons et qu'ils reçoivent une allocation de congé et une bonification pour Noël plutôt généreuses, ils sont loyaux et préfèrent se taire. Les gardes-chasses ont des chiens bien dressés et portent des fusils de chasse ; ils repéreront tous ceux qui essayeront de faire quoi que ce soit de suspect. Toutefois, eux et leurs chiens évitent les bois.
La petite sauterie d'Humphrey, dont la liste d'invités comprend des écrivains, des musiciens, des juges, un gangster et au moins une starlette, commence de manière un peu plus guindée que les personnages le prévoyait. Le phonographe joue des airs ennuyeux et répétitifs et la conversation est si abominablement banale qu'il est difficile de ne pas se mettre à hurler de frustration. Cette situation dure jusqu'à ce que Jones rapporte la boisson "spéciale". Le liquide est contenu dans un grand saladier en bronze orné de caractères chinois et de motifs complexes représentant des crânes et des griffes : dans la faible lumière il semble être d'un vert lumineux. Les autres invités n'ont aucun scrupule à en boire.

Répondre à l'invitation d'un vieux camarade de classe peut réserver bien des (mauvaises) surprises...
  • 1. Les personnages ont reçu une invitation pour la mauvaise réception : celle à laquelle ils étaient censés assister n'aura lieu que la semaine prochaine. La boisson "spéciale" est un puissant aphrodisiaque concocté par la cuisinière : elle fait perdre toutes leurs inhibitions à ceux qui en boivent et la réception vire à l'orgie la plus débridée. Si les personnages ont bu de ce breuvage, ils participeront, en toute probabilité volontairement, aux activités charnelles. Néanmoins, ils ne se rappelleront vraisemblablement pas grand chose de ce qui s'est passé. Un bon nombre de prostitués (hommes et femmes) a été embauché pour "amorcer les choses". Toute personne exerçant une profession ou détenant une position de confiance pâtirait énormément de la révélation au grand jour de sa participation à ce type d'activités.

  • 2. La boisson "spéciale" est une potion qui place les buveurs en état de transe éveillée. Humphrey est un vampire de fraîche date, Jones est son père et mentor et les Orientaux sont ses hommes de confiance. Quand tous les convives ont succombé aux effets du breuvage, Humphrey et Jones passent parmi les invités pour prélever un petit peu de sang à chacun. Ils en boivent suffisamment au cours de la soirée pour satisfaire leurs besoins impies. Tous les deux sont immunisés contre la plupart des dommages (bien que le feu, l'électricité et les armes enchantées fonctionnent) et ils se montreront excessivement violents s'ils sont interrompus : ce sont des créatures mortellement rapides et extrêmement adroites. Ceux qui ont bu de la potion ne se rappellent pas grand chose de la soirée, mais ils ont tous le souvenir d'avoir passé un excellent moment.

  • 3. Humphrey et Jones, qui ont tous les deux irrémédiablement perdu la raison, sont les chefs d'un petit culte qui vénère Shub-Niggurath. La boisson "spéciale" que fabrique la cuisinière est une potion qui possède deux principaux effets. Premièrement, elle offre aux cultistes un accès à l'énergie psychique des invités. Deuxièmement, elle les place dans un état extatique qui protège leurs esprits des horreurs auxquelles ils vont assister (ils se souviendront d'une réception débridée, mais ne pourront se rappeler aucun détail). Humphrey et Jones entament une cérémonie à laquelle ils vont tous participer en effectuant des chants et danses complexes. Un peu avant la fin une victime sacrificielle est amenée (la personne adéquate a été détenue et enfermée dans les caves jusqu'à cet instant) et finalement, un ou plusieurs Sombres Rejetons de Shub-Niggurath sont invoqués. Les effroyables entités dévorent la victime sacrificielle (et tous ceux qui n'ont pas bu la potion), puis disparaissent dans les bois entourant la propriété.

  • Tous les matériels trouvés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation de ressource trouvée ici est régie par les Creative Commons. Logo & Déco intérieure par Goomi
    Pour toute question quant à leur utilisation, contactez-nous: .