Forums ■ [PbF] ■ Blogs ■ Toceur(euse)s  » Chat
TocCyclopédie ■ Époques
Il aimait simplement les livres. Il les avait toujours aimés. C'était sa passion. Sa vie.
Il pouvait se rappeler du premier livre que ses parents lui avaient offert. Un énorme recueil de contes de fées. Il était relié en cuir de Bourgogne sombre et les motifs en relief des couvertures et du dos étaient dorés à l'or fin. Et l'intérieur était plein d'illustrations merveilleuses. Des fées et des lutins et des monstres féroces, en abondance.
Il avait encore ce livre. Il gardait tous les livres qu'on lui avait donnés ou qu'il avait achetés. Amoureusement rangés sur les étagères de grandes bibliothèques en bois sombre dispersées dans toute sa maison. Jamais il ne se dessaisissait d'un livre. Jamais. Jamais de la vie.
Son amour des livres a grandi encore et toujours. Tout naturellement, à l'université il étudia l'histoire et les langues. Tous ces volumes emplis de mots et d'images. Ces livres magnifiques, reliés en cuir et en tissu. Il est parvenu au point où il ne s'est plus inquiété de ce que les livres racontaient réellement, il aimait juste leur aspect et leur contact. Et leur odeur... Mais le meilleur de tout, c'était le plaisir de la possession qu'il ressentait en ajoutant un livre à sa collection.
Certains de ses amis à l'université étaient devenus des sortes d'investigateurs. Ils avaient entendu parler d'un culte noir qui vénérait des dieux sombres hostiles à l'humanité. Au cours de leurs enquêtes, ils étaient tombés sur un grimoire antique. Ils le lui avaient apporté pour qu'il le traduise. Quand il vit ce livre, son âme s'enflamma.
Le livre était relié dans un cuir qu'il ne put pas identifier au premier abord. C'était de la peau humaine. Il fut saisi de passion pour ce livre, d'une passion au-delà de tout ce qu'il avait jamais ressenti auparavant. Il devait posséder pleinement ce livre, mais il savait que ses amis exigeraient qu'il le rende.
Cependant, ses amis ne revinrent jamais chercher leur livre. Le malheur les frappa une nuit et ne laissa d'eux que des morceaux. Il prit cela comme un signe que sa passion était pardonnée par les plus hautes puissances. Il a commencé à rechercher d'autres livres comme ce grimoire.
Il ne désirait pas les livres pour les connaissances secrètes ou les sortilèges qu'ils contenaient. Il n'avait jamais vraiment lu les livres. Il les manipulait avec soin, mais la lecture pouvait les endommager, donc il ne les lisait pas. Il voulait les livres, parce qu'alors il pouvait les posséder. Les posséder. Les caresser. Et les ranger à l'abri.
Il rechercha d'autres investigateurs de l'inconnu. Il se lia d'amitié avec eux et les courtisa avec ses connaissances et sa vaste bibliothèque. Ils lui apportèrent des livres interdits comme ceux auxquels il rêvait, pour qu'il les traduise et qu'il les leur commente. Ensuite, il organisait leur mort, souvent en envoyant prudemment des messages aux culte très sombres auxquels ils avaient dérobé ces ouvrages.
Sa collection croissait. SA collection secrète. SES beaux livres. Des volumes non seulement reliés en cuir ordinaire, mais aussi en peaux humaines, d'animaux exotiques et d'espèces inconnues. Des tomes incrustés de pierres précieuses ou couverts de bernacles ou noircis par les flammes. Des livres imprimés sur du papier, peints sur vélin ou gravés dans des métaux iridescents. Rouleaux de parchemin, feuilles de papyrus et tablettes de cire. Il les rassemblait tous et les plaçait amoureusement sur des étagères cachées à la vue de tous. C'était à lui, à lui seulement.
Pourtant, il désire toujours accroître sa collection...

Cet homme aime les livres. Il les a toujours aimés. C'est son unique passion. L'essence même de sa vie.
  • 1. Vous avez entendu parler d'un érudit vivant en reclus : il collectionnerait les livres et surtout il posséderait un ouvrage dont vous avez absolument besoin. Vous vous rendez chez lui et lui parlez, mais il ne veut même pas vous laisser toucher ce livre. Vous vous en emparez d'une manière ou d'une autre. Le bibliophile vous poursuit de sa vengeance, allant jusqu'à prévenir les cultistes de vos plans.

  • 2. Dans une petite librairie qui ne paie pas de mine, vous achetez la première édition d'un ouvrage rare. Le propriétaire vous le vend, mais il mentionne qu'un autre monsieur désirait aussi acquérir ce livre. Comme il n'avait pas l'argent nécessaire, il avait dit qu'il reviendrait. Toutefois, le propriétaire de la boutique a besoin de le vendre et vous, vous disposez de l'argent nécessaire. Vous n'y pensez plus, jusqu'à ce que vous entendiez parler du meurtre du libraire. Le bibliophile a puni le marchand de livres et maintenant il est sur vos traces. Vous avez pris SON livre et il arrive pour le reprendre.

  • 3. Lors d'une incursion dans les locaux retranchés d'un groupe de cultistes, vous tombez sur quelques lettres inquiétantes. Une source anonyme révèle au culte les activités, les noms et les adresses d'investigateurs. Des investigateurs que vous connaissiez et qui viennent juste d'être assassinés. Quelqu'un a donné des informations sur vos amis et a provoqué leur mort. Il y a un informateur quelque part, il vous faut seulement l'identifier. Vous commencez à questionner les proches des investigateurs assassinés à la recherche de ce criminel. Finalement vous rencontrerez le bibliophile qui, de prime abord, semble blanc comme neige.

  • Tous les matériels trouvés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation de ressource trouvée ici est régie par les Creative Commons. Logo & Déco intérieure par Goomi
    Pour toute question quant à leur utilisation, contactez-nous: .