Forums ■ [PbF] ■ Blogs ■ Toceur(euse)s  » Chat
TocCyclopédie ■ Époques
Il y a longtemps qu'on sait que les immigrés chinois vivant et travaillant dans le quartier des docks de Londres ont importé leur propre style de crime organisé.

Les Tongs [ndt : gangs criminels chinois] contrôlent la plupart des entreprises chinoises de Londres. La police a identifié au moins quatre Tongs différents, dont l'influence s'étend de la petite délinquance à la prostitution. Les forces de l'ordre pensent que le trafic de drogue, en particulier d'opium, est directement contrôlé par le Tong connu sous le nom de Dragon Dressé, dont le chef est le mystérieux docteur Cheng.

Cependant, la police est loin de pouvoir procéder à des arrestations et il lui faut encore identifier le docteur Cheng. D'autant que tant que ses activités demeureront confinées à la communauté chinoise, les autorités ne montreront pas beaucoup de zèle dans leurs investigations.

Le docteur Cheng est une femme, une illusionniste de cabaret appelée Lin May, et son emprise sur son gang vient de ses compétences de nécromancienne.

Lin May est extrêmement belle et deux fois plus mortelle. Froide et rusée, elle est l'image même de la femme fatale. Elle exige une loyauté absolue de ses compagnons, mais en retour elle les aidera de toutes les manières possibles. Pour ses ennemis, et pour ceux qui lui sont infidèles, elle est la Mort.

Elle laisse les activités criminelles ordinaires aux autres chefs de Tongs. Le docteur Cheng offre un service hautement spécialisé aux riches décadents sous la forme de son "Théâtre de la Mort". Pour les petits gosses de rupins avides de sensations fortes, le Théâtre représente la décadence ultime. Un lieu d'excitation et de mort qui n'a son pareil nulle part ailleurs. Une fois par mois, un immense entrepôt est transformé en un grand théâtre dans lequel afflue la crème de l'élite de toute l'Europe. On y accède uniquement sur invitation et les cartons sont rares et chers. Les invités viennent y assister à toutes les sortes de morts, de violences et de perversions sexuelles.

Le numéro d'illusion du docteur Cheng est l'attraction principale, mais auparavant les spectateurs sont "chauffés" par un écœurant spectacle de combat entre des zombies de célébrités récemment décédées. Les zombies sont fraîchement réanimés par Cheng et plus ils sont célèbres, meilleur est le spectacle. Cheng possède des relations en haut lieu (et aussi dans les bas-fonds...) qui la ravitaillent en cadavres.

Après le numéro du docteur Cheng, les invités se voient offrir d'autres divertissements, dont un jeu bizarre dans lequel des vagabonds doivent choisir une boîte parmi trois. Deux d'entre elles donnent la mort, la troisième la richesse. L'arrière de chaque boîte est en verre, de sorte que le public peut assister au macabre choix du pauvre vagabond.

Ailleurs, de lourds rideaux dissimulent les perversions sexuelles auxquelles s'adonnent certains invités, entre eux ou avec des membres du personnel. La fumée d'opium est omniprésente et le docteur Cheng veille sur toutes ces activités. Ses invités arrivent les poches pleines d'argent, lequel est dépensé sans compter durant la nuit.

Tous les membres du personnel sont morts. Certains sont presque frais et à peine marqués, d'autres ne sont plus que des tas de chair en décomposition. Tous portent de simples tabliers blancs et beaucoup circulent en servant boissons ou opium. La nécrophilie est chose commune au Théâtre de la Mort.

Le docteur Cheng elle-même est constamment flanquée de deux gardes du corps. Ce sont des guerriers zombies vêtus d'armures anciennes ornées à la manière de celles des ancêtres du docteur. Ils la protègent des invités, rendus parfois imprévisibles par les vapeurs d'opium. Cheng n'a aucun réel besoin de gardes, mais cela l'aide à impressionner ses invités.

Les invités eux-mêmes décourageront les enquêtes sur cet endroit. Tous ont beaucoup à perdre si on découvrait qu'ils fréquentent un tel lieu. Les individus curieux peuvent se faire beaucoup d'ennemis très puissants en quelques minutes. La police ne fera jamais de descente, car les invités du docteur Cheng veillent à ce que ça n'arrive pas. Plusieurs inspecteurs de Scotland Yard et quelques parlementaires influents étoufferont dans l'œuf toute amorce d'enquête. Les restes des cadavres, ceux qui ne peuvent plus être réutilisés, sont jetés dans la Tamise et on les revoit jamais.

Les mystères de l'Orient sont bien plus séduisants en Orient que sur les docks de Londres...
  • 1. Lin May dirige une petite secte de Mangeurs de Cadavres du Culte de Leng. Après le "spectacle", elle et son culte se jettent sur les zombies et les dévorent. Ils chantent et adorent leur immonde divinité des heures durant après la fermeture officielle du Théâtre de la Mort.
    Les clients "normaux" ignorent tout de ce culte, mais de toute façon aucun ne ferait rien contre. Après tout, est-ce que les rites du culte sont vraiment pires que ce qu'ils font eux-mêmes ?

  • 2. Les compétences de nécromancie et d'illusions de Lin May plongent leurs racines dans la magie noire chinoise. Elle connaît le pouvoir des Grands Anciens et de leurs adorateurs, mais tant qu'ils n'empiètent pas sur ses plates-bandes, ça lui est bien égal. Sa connaissance des arcanes serait très utile à la plupart des cultes ; si elle était recrutée, elle ferait une puissante alliée contre les forces des ténèbres. Cependant, faire sa connaissance (sans parler de la convaincre de devenir une alliée) n'est pas chose facile.

  • 3. Le docteur Cheng adore Nyarlathotep. Pendant son numéro d'illusions, elle met son public dans un tel état de frénésie que le Dieu Extérieur est invoqué dans le Théâtre de la Mort. A son arrivée, le Chaos Rampant – sous la forme de l' Homme Noir – vient s'asseoir à ses côtés. Son rêve est de devenir la jeune épouse de Nyarlathotep, comme le Dieu le lui a promis à maintes reprises. Cette promesse n'a pas encore été tenue, mais Lin May continue de s'occuper du Théâtre de la Mort en son nom. Peut-être que bientôt il fera de son rêve une réalité.

  • Tous les matériels trouvés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation de ressource trouvée ici est régie par les Creative Commons. Logo & Déco intérieure par Goomi
    Pour toute question quant à leur utilisation, contactez-nous: .