Forums ■ [PbF] ■ Blogs ■ Toceur(euse)s  » Chat
TocCyclopédie ■ Époques
Une découverte sensationnelle a été annoncée par une grande revue spécialisée dans la bibliographie : un livre a été découvert dans les archives d'une famille allemande par un certain professeur Hasburg de l'université de Munich. Grâce à des mesures physiques, ce livre a été daté avec certitude du début du XIe siècle. Il est écrit en trois langues : latin, arabe et akkadien, la langue des anciens empires sumérien et babylonien, qu'on pensait éteinte au cours du premier millénaire avant J.C. et qui n'avait été redécouverte qu'à la fin du XIXe siècle. La communauté scientifique est largement divisée sur la question, entre ceux qui dénoncent une mystification et ceux qui soutiennent la véracité de cette découverte.

Un grimoire récemment découvert divise la communauté scientifique. Anachronique, oui, mais faux ?
  • 1. La race humaine ne dominera pas la Terre pour toujours. Une race extraterrestre que nous ne pourrions contempler sans effroi succédera à l'humanité. Une race beaucoup plus accomplie que la nôtre. Leurs lointains ancêtres dans notre propre époque n'ont pas encore découvert la Terre, mais notre planète présente pour eux une rare opportunité, car elle peut être transformée relativement facilement aux conditions qu'ils leur sont nécessaires. L'Anachronomicon a été envoyé depuis l'avenir par leurs descendants, afin de les aider à accomplir ce destin. Il contient des rituels qui alerteront les membres actuels de leur race de l'existence des humains et leur ouvriront un passage à travers l'espace jusqu'à la Terre. Ils ont utilisé leur connaissance limitée de l'histoire humaine pour rédiger le manuscrit dans les trois plus importantes langues humaines à avoir survécu dans le lointain avenir. La datation anachronique est le résultat des contraintes subies par la matière dont est composée le livre lors du voyage dans le temps. De petites incohérences apparaissent lorsqu'on examine attentivement les résultats de méthodes de datation différentes.

  • 2. D'après le texte latin, le grimoire semble avoir été écrit par Giordano Nola, un moine bénédictin du XIe siècle. Au VIIe siècle, un Yithien a possédé l'esprit d'une jeune fille pieuse appelée Dymphna. Les membres de cette race, qui a occupé la Terre dans un lointain passé, envoient leur esprit à travers le temps pour prendre possession d'esprits humains. Habituellement, ces créatures effacent tout souvenir de cette possession chez leurs victimes, mais ce Yithien s'est montré négligent. Ce qui a suffit à rendre Dymphna folle. Du fait de ses mésaventures et des événements étranges qui ont entouré sa vie, elle a plus tard été sanctifiée par l'Eglise catholique, qui en a fait la patronne des fous. Quelques siècles plus tard, une phalange de Ste Dymphna était conservée comme une relique sacrée dans un monastère, sous la garde de Giordano Nola. Cette proximité a attiré l'attention du même Yithien qui avait provoqué la légendaire folie de Ste Dymphna. Nola parvint à noter certains des souvenirs de la créature avant être anéanti comme Dymphna avant lui.

  • 3. Le livre est un faux. Hasburg, un disciple de Nyarlathotep, a trouvé un livre pratiquement vierge datant du XIe siècle et, grâce à ses grandes connaissances, il a créé de toutes pièces l'Anachronomicon. Son intention étant de disséminer les écrits akkadiens, Hasburg a estimé qu'un ouvrage controversé retiendrait plus l'attention qu'une simple découverte acceptée par tous, d'où l'Anachronomicon. Les caractères akkadiens forment une image hypnotique, qui est utilisée pour recruter des experts en langues antiques afin d'exécuter un rituel qui appellera Nyarlathotep sous sa forme "pure".

  • Tous les matériels trouvés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation de ressource trouvée ici est régie par les Creative Commons. Logo & Déco intérieure par Goomi
    Pour toute question quant à leur utilisation, contactez-nous: .