Forums ■ [PbF] ■ Blogs ■ Toceur(euse)s  » Chat
TocCyclopédie ■ Époques
C'est un petit tapis, d'environ deux mètres cinquante de long sur un de large. Il est élimé, usé et d'un style moyen-oriental indéterminé. En son centre, on trouve un motif abstrait ovale. Tout autour de celui-ci, une longue suite de caractères ondulants, sûrement les lettres d'un obscur alphabet inconnu jusqu'à aujourd'hui.

Des formes apparaissent sporadiquement dans le motif ovale au centre du tapis. Un vacillement aperçu du coin de l'œil, une forme suggestive ou une ombre menaçante. Elles sont presque palpables, mais disparaissent dès que l'on y porte un peu plus d'attention : sûrement un jeu de lumière.

Le tapis peut être trouvé par les investigateurs dans la demeure d'un sorcier, dans une salle de ventes ou bien encore dans un manoir. Peut-être est-il livré à la maison d'un investigateur par erreur, une confusion soit à la poste, soit de la part de déménageurs. Les joueurs en ont peut-être aperçu une illustration dans un grimoire proscrit et ancien, qui dévoile bien des secrets sur ces étranges symboles centraux.

Les tapis d'Orient, l'important ce n'est pas le prix mais le côté sentimental... et aussi les motifs...
  • 1. Le tapis est l'arme d'un culte secret. Les mots inscrits en son centre, sont connus comme étant le "Cercle de la Mort Soupirée". Si ces mots sont entonnés à portée de voix de quelqu'un placé au centre du tapis, cette personne décédera sûrement bientôt. Que ce soit d'une balle, d'un coup de couteau, dans les griffes d'un monstre, d'un accident, de maladie ou de blessures quelconques, le résultat sera le même. Les investigateurs pourront se retrouver en sa possession, suite à l'obtention de faveurs d'un culte lors de son infiltration. Peu importe la manière dont ils se retrouvent en sa possession, son propriétaire (et le culte assassin) ne seront de toute façon jamais bien loin.

  • 2. Le tapis contient l'âme immortelle de Kastajhan, un sorcier ayant vécu au XVIe siècle à Constantinople. La légende veut que très tôt, Kastajhan ait découvert le secret de l'Immortalité, il fut alors condamné à mort pour possession d'un si terrible secret. Cents assassins furent envoyés à sa demeure en pleine nuit, et lorsque l'aube se leva sur les minarets de Constantinople, aucun d'entre eux ne survécut. Kastajhan lui-même disparut sans qu'on en retrouve la moindre trace.
    Les inscriptions circulaires décrivent une courte incantation permettant d'entrer en contact avec l'esprit de Kastajhan. Malheureusement, cet esprit est maintenant totalement dément et balbutie des phrases sans signification.

    [NdT : il est fort possible que Kastajhan connaisse le Simulacre de Sedefkar (de la campagne de Chaosium : Terreur sur l'Orient-Express). Malheureusement, Kastajhan est bien trop dément puisque le moindre renseignement utile aux investigateurs sera réduit à un charabia inintelligible].

  • 3. Le tapis appartient à Y'golonac et est mentionné au moins trois fois dans Les Révélations des Glaaki. Le tapis est utilisé par les adorateurs du Grand Ancien. Des victimes sont sacrifiées sur ce tapis pendant qu'un chant est récité encore et encore. Y'golonac possédera l'âme du sacrifié aussi longtemps que cela le divertira.

  • Tous les matériels trouvés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation de ressource trouvée ici est régie par les Creative Commons. Logo & Déco intérieure par Goomi
    Pour toute question quant à leur utilisation, contactez-nous: .