Forums ■ [PbF] ■ Blogs ■ Toceur(euse)s  » Chat
TocCyclopédie ■ Époques
A Télécharger [zip]
Nous sommes le 27 décembre 1900. Sur les quais de Southampton, la foule se presse pour saluer les passagers qui s'embarquent à bord de l'Hyperion, le dernier fleuron des chantiers de la White Star Line.

Pour vous préparer, n'hésitez pas à lire Quelques jours à bord de lHyperion
killerklown
Ce scénario, lu dans CB à sa sortie (et trouvable maintenant sur le net, de manière plus ou moins légale) m'avait alors fasciné. La relation de haine-amour de ma génération (née dans le début des années 80) avec le film Titanic de Cameron avec Leonardooooo n'y est probablement d'ailleurs pas pour rien.
Et puis bon, le pitch "ca vous dirait de rejouer l'histoire du Titanic avec peut-être une chance qu'il ne coule pas ?" claque bien et est assez accrocheur (les blessures DiCapriennes de notre adolescence devraient être refermée, depuis le temps)...
Dans Casus, ce scénar est considéré comme *Difficile* à maîtriser par le crapougnat de service:Et bien c'est assez vrai pour plusieurs raisons:

Les infos importantes ne sont pas toujours facilement retrouvables dans le scénar ou l'aide de jeu en cours de partie (lorsque j'en ai eu besoin, impossible de retrouver le nom du capitaine ou du médecin de bord). Pas vraiment un problème, faites vous un pense bête avec les noms et fonctions des persos "importants" du scénar et ca passera tout seul... Mais c'est du boulot supplémentaire
La quantité de PNJs est impressionante. je pense pas qu'il soit possible de tous les mettre en scène, donc picorez et introduisez ceux qui vous intéressent, oubliez les autres (je vous fais une liste plus loin de qui j'ai utilisé)
Le scénar est plus une description de lieu et de personnes qu'un scénar... Il décrit un grand méchant, ses complices, son but et ses motivations, mais la trame scénaristique pour y arriver est vraiment mince, alors que le scénar décrit plein d'interludes sympatiques pour mettre dans l'ambiance du bateau, mais qui ne font pas avancer la trame scénaristique... J'avais pas beaucoup préparé ce point, j'ai du improviser pas mal... Mais bon, la description précise du GrandMéchant™ m'a personnellement suffit... Mais j'ai 20 ans de maitrise derrière moi (et j'avais déjà fait jouer le scénar auparavant)
Il faut beaucoup beaucoup improviser et changer très régulièrement de personnalité / PNJ

Niveau système:
Je ne joue pas avec le BRP, je supporte mal les D100 (où l'un des dés ne sert en fait à rien ;) ). J'ai donc fait jouer tout ca avec les règles du monde des ténèbres de 2004 (ouais, cette fois sans les améliorations de règles du Chronicle of the machine god).
Un jour je passerais au nouveau système des "Chronicles of Darkness" (J'utilisais une feuille de perso pour Vampire age victorien)
J'y ai cependant ajouté des petits trucs tirés de l'apocalypse ou des adaptations perso pour la santé mentale.Santé mentale:Jet de Willpower quand ca doit être testé (avec entre -1D et -3D selon le niveau d'horreur ou de bizzarerie cosmique) si raté perte d'un point d'Humanité / Moralité (selon la feuille de perso), mais gain d'un point de compétence (en occulte, généralement, mais pas uniquement)De plus, le niveau d'humanité détermine le niveau maximum de willpower. Possibilité très limitée, bien sûr, de regagner des points d'humanité... (Asile ? Mise au vert?)Dans certains cas, j'ai fait baisser le niveau d'humanité d'un personnage sans jet (-1 par exemple pour un perso qui s'est livré à la torture avant d'exécuter le sbire du grand-méchant, lui-même déjà mort)Qu'ai-je tiré de l'apocalypse?Les questions de début de partie, principalement. pour lier mes joueurs entre-eux et avec le scénar. Ma bonne idée de la soirée a été de poser la question "Qui est l'idole (vivant) de ton perso" et de les faire venir à bord de l'Hypérion, le battage médiatique ayant été suffisant pour les attirer...C'est ainsi que j'ai eu à bord: Jules Verne et Wassily Kandinsky (je n'avais que 2 joueurs)Merits:J'ai donné à mes joueurs 10 points de merits à la création de perso, au lieu des 7 de base, mais je leur ai demandé de mettre 4-5 points répartis entre statut et fortune...J'avais donc Lord Nathan Crofton, docteur en ingénieurie de l'université de cambridge, par le biais de laquelle il est entré dans une fraternité d'étudiants affiliée à la Golden Dawn (3* de merits) spécialiste ambidextre du combat avec un pistolet dans une main et une canne-épée dans l'autre... La classe, je dois avouer.L'autre joueur était William McNammara, métallurgiste et forgeron de précision, issu d'une famille riche d'industriels avec qui il est en froid, car il refuse de se ranger et travailler pour l'entreprise familiale. C'est lui qui a réalisé le prototype de l'invention de Lord Crofton. Habitué à être bastonné par les employés de son père alors qu'il était en formation dans les fonderies familiales, il est devenu expert du combat à mains nues et ne porte pas vraiment dans son coeur ni le prolétariat, ni les syndicats et autres meutriers anacho-communistes...Ils sont en route pour New-York pour présenter leur foreuse à vapeur qui révolutionnera le monde de la prospection lors de la conférence internationale des inventeurs (qui est mentionnée dans le scénar)PNJs ayant été utilisés: (!!!Attention, je spoile méchamment le scénar dès ici)

Jules Verne. Avec scène de dédicace et un PJ en mode fanboy rencontrant Justin Bieber (hilarant, je dois dire) [ajouté par mes soins pour les PJs]
Kandinsky. Qui voit des trucs bizzares partout... Ca expliquera certaines de ses oeuvres... [ajouté par mes soins pour les PJs]
Steven Glazer et Vincent Myatt les 2 occultistes. Comme ils sont plus où moins affiliés à la Golden Dawn, le lien a vite été fait avec notre Lord. Ils m'auront beaucoup servi à monter la trame scénaristique... Ils se sont d'ailleurs quasi entre-tués...
Le Capitaine/Commandant Randolph T. Wilson, qui s'appelera Juste Capitaine (non, il a pas de nom) pour cause de incampable de retrouver rapidement son nom dans le texte. Il est peu intervenu et a été dépassé par les événements... Il aura tout de même réussi à rallier les passagers de 1ère classe à la création d'oeuvres d'art pour apaiser l'invoc de fin de scénar...
Le Dr Rawson (pareil, incapable de me rappeler son nom ou de le retrouver. Il a fini par s'appeler Dr Capaldi)... Il a servi principalement de source d'infos
L'Officier principal Brian Lyndhurst, qui ne fera que quelques très courtes apparitions dans le scénar mais jouera un rôle dans l'épilogue (il se marriera à la soeur handicapée de Lord Crofton... Ce qui est assez drôle quand on sait qu'il a assassiné une passagère de 13 ans après l'avoir violée [chose que je n'ai pas inventée, c'est dans le scénar... J'ai fait lire après coup le paragraphe au joueur concerné, il tirait méchamment la tronche :D )
Le professeur Marcus Percival, qui par mes soins s'est vu propulsé au rang de directeur de la toute nouvelle chaire d'aéronautique d'Oxford (le scénar le fait "juste" venir d'Oxford). Il va lui-aussi à la conférences des inventeurs de new-york avec son nouveau prototype d'avion ultra léger. Celui-ci servira certes dans le final du scénar, mais sinon il discutera juste une fois avec les PJs et présentera son photographe:
Beetwick Mitweeck, le photographe un peu papparazzo, allié/complice du GrandMéchant™. Malgré sa réputation sulfureuse, mes joueurs n'interagiront jamais avec lui et il restera en arrière-plan
Les époux Killbride, ils serviront à mettre de l'ambiance, expliquer quelques duels et généralement à poser la toile de fond Victorienne, par négatif...
Ramsey D'Aquilée. Ce perso est un PNJNI (PNJ ovni) dans le scénar. Il ne sert pas à grand chose, à part être une fausse piste, à l'origine. J'en ai fait un occultiste de premier ordre, alchimiste multi-centenaire, mi-yogi mi-derviche, complètement allumé et tireur de tarot émérite (il est génial en tant que MJ de lire les cartes pour les PJs, puisque l'on connait leur passé, le présent et comment le scénar doit se dérouler... Collez une couche de mysticisme de music hall aux cartes que vous tirez et donnez des indices fumeux à vos joueurs... La scène n'en sera que plus mémorable). Il a beaucoup intrigué mes joueurs qui s'en sont fait un allié en fumant du chanvre indien raffiné à l'opium (les alchimistes savent ce qui est bon)
Mr Lotus... J'ai mis en place sa piste de passager clandestin... J'ai mis en place les traumas provoqués par sa présence et sa "maladie psi"... J'ai mis finalement en place sa mort, avant que mes joueurs s'intéressent à lui (mais il a été un bon indice que le Méchant™ qu'ils soupçonnaient était le GrandMéchant™)
Abraham Longstaff et son assistant, déguisé en magicien de music hall, mais reconnu immédiatement par mon PJ de la Golden Dawn... Par chance, ils se sont d'abord interessés à d'autres personnes, Steven Glazer, Vincent Myatt et Ramsey d'Aquilée pour ne pas les nommer
Reginald Lever, l'architecte du bateau. (j'ai un joueur avec editic memory et il avait vu les plans du bateau. Je ne voyais pas cette personne manquer cette première traversée, je l'ai donc ajouté). Reginald, aprés avoir rencontré Ramsey d'Aquilée en compagnie de mes PJs, est devenu un allié. Le fait qu'ils se soient réveillés tous les 3 dans son lit une place après avoir fumé avec Ramsey y est peut-être pour quelque chose :D
Tobias le chien savant et son humain adopté, Mr Stuart. Mes PJs l'ont adoré. Il a surtout servi à mettre de la couleur et de l'humour dans le scénar, mais sa truffe et ses capacités ultra-sensorielles ont été mises à contribution pour retrouver post mortem d'où venait Mr Lotus
J'ai voulu introduire le professeur de biologie marine lors d'une réception (il est décrit dans l'aide de jeu), mais suite à un échec critique, l'un de mes joueurs l'a insulté en le prenant pour quelqu'un d'autre... Le professeur a donc sorti ses gants et les a lancés à la figure de notre Lord... RDV au lever du soleil, le lendemain matin sur le pont arrière... Heureusement, il s'est passé tant de choses au cours de la fameuse nuit que le Prof lui a proposé une résolution à l'amiable, en tirant tous les 2 à côté de leur ennemi... Honneur sauf, parole tenue, pas mort d'homme...
Milee et sa gouvernante ont pris un repas avec mes PJs, et au cours de ce repas, elle a eu une crise et une vision... ... du Croque-mitaine qui fait venir une grosse bête qui mange le bateau, si les PJs ne l'arrêtent pas...
«
Bon scénario
Bernard 24/10/2015
Tout se joue en 1900 sur le paquebot transatlantique Hyperion.
Il y a 2 histoires totalement distinctes qui se déroulent en même temps dans cette aventure.
Nous avons cherché tout le scénario à trouver un point commun entre ces histoires mais en vain!!
La fin peut paraître un peu tirée par les cheveux mais pourquoi pas...
Ce scénario n'est pas un chef d'oeuvre mais il est correct et permet de passer une bonne après midi entre investigateurs.
Tous les matériels trouvés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation de ressource trouvée ici est régie par les Creative Commons. Logo & Déco intérieure par Goomi
Pour toute question quant à leur utilisation, contactez-nous: .