Forums ■ [PbF] ■ Blogs ■ Toceur(euse)s  » Chat
TocCyclopédie ■ Époques

On a tous nos phobies. Mais quand cela vous empêche de vivre, Toc vous aide. Explications et nouvelles règles.



La phobie est un désordre qui se traduit par la réaction d'effroi irrationnel d'un individu dans une situation saine. La réaction phobique automatique, incontrôlable, est produite non pas par la perception d'une menace réelle, mais par l'emprise de pensées, d'images effrayantes et de malaises physiques générés par la situation phobogène. Le système nerveux réagit de façon démesurée et chaotique. Face à ces menaces et dangers irréels, il n'y a aucun moyen de négocier avec eux.

Le chaos et la désorganisation s'intensifient jusqu'à produire une panique extrême lorsque le système nerveux essaie, sans succès, de réagir à ce flot de menaces qui le submerge.
Les phobies naissent fréquemment à la suite d'expériences particulièrement traumatisantes ou stressantes : la peur originale réapparaît lors de situations similaires, réelles ou imaginaires.

Le lien est parfois si ténu ou indirect entre la phobie et son origine qu'il est difficile de l'identifier : forcée dans son enfance à manger de la viande rouge à peine cuite, une personne a développé une forte hématophobie, qui a elle même entraîné une onamatophobie, les mots sang, veine ou artère générant une puissante réaction phobique !
Pour le jeu, le choix des phobies qui frapperont les malheureux investigateurs est donc à la discrétion du Gardien. A titre personnel, je déconseille le tirage aléatoire : l'esprit tordu d'un Gardien normalement constitué doit être capable des pires associations ! ! !
La personne phobique panique de façon irrationnelle lorsqu'elle est mise en présence, ou croit l'être, de l'objet de sa phobie. Les manifestations physiques de cet état sont variées : tremblements, nausées, "sueurs froides", crampes d'estomac, vomissements, suffocation ou asthme, perte de contrôle de la vessie ou du sphincter (beurk), distorsions visuelle et auditive (hallucinations), désorientation, etc. Pour échapper à la phobie, l'organisme se défend alors "violemment" : fuite éperdue, violences, évanouissement, crise de tétanie, catatonie, ou même arrêt cardiaque. Tout est bon pour que l'horreur cesse !

Pour éviter cela, la personne phobique anticipe les situations potentiellement phobiques, j'insiste, réelles ou imaginaires, et tente par tous les moyens de les éviter. Ce faisant elle peut paraître étrange à son entourage, alors qu'elle même connait souvent parfaitement la raison de ses actes ! Mais il peut-être difficile pour elle de s'expliquer : en particulier si elle souffre d'osphrésiophobie, de scapophobie, ou pire, de katagélophobie ou d'éreutophobie/eyrythrophobie (*) !
Pour le jeu, après les avoir correctement instruits, il faut laisser les investigateurs jouer leurs phobies : la plupart seront d'excellents interprètes, sinon pourquoi seraient-ils à votre table ? De toute façon je suis persuadé que vous saurez sanctionner impitoyablement tout écart ! ! ! N'oubliez cependant pas qu'il existe des degrés dans les phobies et qu'un claustrophobe peut parvenir à vous suivre dans un ascenseur. Mais gare à vous s'il se bloque entre deux étages...
Vous venez de constater que des phobies identiques (*) portaient des noms différents. Ceci est dû au fait que leurs noms sont constitués du suffixe -phobie qu'on fait précéder du mot grec (en principe) représentant ou décrivant l'objet phobique. Il arrive donc que plusieurs mots grecs puissent qualifier une seule et même phobie.
Pour le jeu, ça n'a aucune espèce d'importance.... Alors lâchez-vous, faites votre choix en votre âme et conscience ! Mais n'oubliez pas d'utiliser un terme que vous arriverez à prononcer sans bafouiller...
Une bonne connaissance du grec (indispensable à tout Gardien qui se respecte) devrait vous permettre de compléter vous-même la liste, forcément non-exhaustive, qui vous est présentée ici-même. J'irais jusqu'à vous conseiller d'y faire immédiatement un tour, histoire d'être sûrs d'avoir correctement compris ce qui précède...
Finalement, je ne résiste au plaisir de vous communiquer le terme qui désignerait sans doute le mieux la phobie de Cthulhu, une découverte du "Docteur" Stephen R Goss BSc., que je tiens ici à remercier :
"Quel est le mot grec pour Cthulhu ? Nous pourrions utiliser Oktopouso [Oktopouso], qui en donne une description approchante, et obtiendrions Oktopousophobie."
Tous les matériels trouvés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation de ressource trouvée ici est régie par les Creative Commons. Logo & Déco intérieure par Goomi
Pour toute question quant à leur utilisation, contactez-nous: .