Forums ■ [PbF] ■ Blogs ■ Toceur(euse)s  » Chat
TocCyclopédie ■ Époques
Ce scénario, fortement inspiré du "Nom de la Rose", n'a qu'un but : plonger les joueurs dans un abîme de mystères. Dans une abbaye du Moyen-Age, les personnages (des moines bénédictins) doivent enquêter sur une série de meurtres les plus atroces.
Nous n'avons pas retrouvé le contact de Bruno. Si tu veux prendre contact avec TOC, n'hésite pas.
«
Bonne idée... et merci :)
Bruno 13/03/2004
Tout d'abord, je te remercie pour tes éloges sur mon scénario. J'ai été surpris de le trouver sur TOC (faut dire que je change d'e-mail comme de chemise...), mais ça me fait vraiment plaisir que mes vieux scénarios (1997 si ma mémoire ne me trompe pas) fasse encore des heureux.
Donc je suis très content que tu aie passé un bon moment, et que ton Gardien se soit approprié le scénario. Comme quoi, N'est pas mort... :-)
Excellent
Khroumir
Il y a très peu de suppléments An mil sur internet, trop peu à mon goût en tout cas, mais celui-là est vraiment exceptionnel ! Je l'ai fait en tant que joueur et je dois dire que j'ai vécu une de mes meilleures parties à Cthulhu. L'atmosphère rappelle effectivement beaucoup celle du Nom de la Rose.
Cependant, le Gardien qui nous a fait jouer cette partie a introduit une petite variante sur la fin qui à mon avis améliore grandement l'intérêt de la partie (attention la suite est réservée aux MJ uniquement)
Au lieu de laisser le Chasseur libre dans les souterrains, notre Gardien décida que le rituel l'invoquant mettait énormément de temps à arriver à son terme, et que la créature apparaissait dans une salle du labyrinthe sans être totalement incarnée dans ce monde. Au bout de quelques jours, l'invocation se termine et le chasseur court tout droit à l'abbé. Ce changement de scénario permet aux PJ qui sont venus à bout des complications de l'intrigue de faire face à cette dernière épreuve avec un peu de recul. Ils apprennent que le chasseur va tuer l'abbé où qu'il se trouve, qu'il ne peut lui échapper ni se cacher et qu'il faut donc trouver une solution valable pour arrêter la créature. Notre gardien avait décidé de mettre un des éléments indispensables à la contre-invocation dans le labyrinthe, ce qui était une bonne idée.
Pour la petite histoire notre groupe décida d'accumuler du bois dans les souterrains et d'y mettre le feu à l'heure où le rituel prendrait fin, mais nous n'avions pas pensé que dans un tunnel, un incendie ça vous fait suffoquer assez rapidement... Et du coup, nous ne pûmes stopper la créature à temps, et elle réduisit l'abbé en chair à pâté.
Notre Gardien, décidément en forme ce jour là, nous expédia également une délégation de l'inquisition au monastère pour finir la partie et nous eûmes à subir la question sur les terribles et indicibles événements qui se déroulèrent là... Je crois que mon personnage termina sa vie dans un cachot...
Tous les matériels trouvés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation de ressource trouvée ici est régie par les Creative Commons. Logo & Déco intérieure par Goomi
Pour toute question quant à leur utilisation, contactez-nous: .