Forums ■ [PbF] ■ Blogs ■ Toceur(euse)s  » Chat
TocCyclopédie ■ Époques
Une investigatrice part en sucette pendant des "vacances" à Kingsport... Mais que fait-elle de ses nuits ? ? ? La nouvelle de HPL Le festival et le supplément "Kingsport, cité des brumes" vous seront utiles.
«
Excellentes Parties
hotdogmayonnaize 26/11/2015
Warning : Spoilers

J'ai fait jouer "Dans les Griffes de la Flamme Verte" dans sa version du Musée de Lhomme, 2 fois et à 2 groupes très différents.
Cela nous a pris entre deux et trois sessions.

On a eu vraiment beaucoup de plaisir. J'ai fait quelques légères modifications, notamment réduit la période passée par les PJ à Kingsport avant le Yuletide en décalant les dates de deux ou trois jours. Le sentiment d'urgence s'en est trouvé renforcé.
Un des groupes a aussi réussi à mettre la main sur le manuscrit du pensionnaire de l'asile. J'ai improvisé et confié la nouvelle "Le Festival" pour une période de temps relativement courte à un joueur qui s'est isolé. Il en a tiré pas mal d'infos. Une bonne solution à condition qu'elle n'arrive pas trop tôt dans la partie en en dévoilant trop d'un coup.

Cette version revisitée aborde l'idée que la PJ puisse vouloir trahir le groupe. Ça a d'ailleurs failli être le cas, et j'étais préparé à l'éventualité.
Ce qui n'était pas prévu mais qui rétrospectivement m'apparaît logique de la part des joueurs, c'est qu'à la veille du solstice, les autres PJ voulaient se barricader et "attendre que ça se passe", malgré les protestations de la principale concernée attachée au lit et qui voulait aller au bout des choses. J'imagine que j'avais réussi à les inquiéter suffisamment. Ça nous a donné quelques jolies phases de RP entre joueurs.
J'ai attendu le dernier moment et j'ai fait intervenir les byakhees qui sont venues les chercher directement dans leur chambre d'hôtel. L'irruption (très littérale) de l'horreur d'un seul coup à fait son petit effet.

Quant au corps du scénario, l'enquête dans la ville, c'est vrai qu'elle ne sert surtout qu'à une chose : comprendre ce qui se passe et faire monter la tension, sans affecter la conclusion. Je peux comprendre que cela puisse décevoir, mais mes joueurs et joueuses n'ont pas semblé être dérangés par cet aspect. Percer le mystère et trouver des réponses au pourquoi et au comment était déjà une récompense en soi.
Et puis ce serait occulter la seule vraie alternative de salut offerte : la protection déguisée de Nyarlathotep fournie par le Terrible Vieillard. Ça a été un petit choc pour les joueurs lorsqu'ils ont compris à qui ils venaient de prêter allégeance...
Enfin, dès que l'enquête perd de son rythme, faire intervenir l'homme au masque de cire est un excellent moyen pour relancer l'action et provoquer une petite course poursuite dans les rues étroites et enneigées de Kingsport.

Un groupe a choisi d'invoquer la protection de Damballah et tout le monde s'en est sorti "physiquement indemne", l'autre y est allé en force et seul un personnage a réussi à fuir, mais dans un état mental très précaire.
Tl;dr : Beaucoup de fun. Faites jouer ce scénar.
Fin inévitable
Astomas 12/02/2011
Je n'accroche vraiment pas à ce scénario, même en l'ayant fait jouer deux fois. Certes, l'idée est intéressante (mettre directement les PJ dans l'action, c'est toujours sympa), mais au fond il n'y a rien de vraiment important à faire pendant le scénario.
Les PJ font des recherches sur le culte, puis se retrouvent dans la caverne au moment de la cérémonie, où les attendent des cultistes immortels. Cool, mais à quel moment est-ce qu'ils ont vraiment à agir? Quoi qu'ils fassent ça se terminera dans la caverne avec l'affrontement final. Cela n'a pas vraiment d'intérêt en terme de jeu je trouve.

Une possibilité a également été oubliée dans le scénario, d'après moi. Et si la "victime" souhaitait vraiment devenir cultiste? Dans une de mes parties, la joueuse concernée a tout simplement abandonné le groupe pour rejoindre ses "amis", persuadée que le reste du groupe voulait lui faire du mal. Jouer un peu sur ce tableau ("mais au fond est-ce qu'elle est vraiment de notre côté?") peut sans doute rajouter un coté sympathique au scénario.
Très sympathique
Woulf 14/06/2004
Attention, ne vous fiez pas au résumé des points importants de Kingsport. Ce supplément est vraiment indispensable, sans oublier la lecture de la fameuse nouvelle "Le Festival" pour arriver à une ambiance angoissante.
L'intrigue n'est pas lourde de rebondissements, à vous d'exploiter le fait que c'est une petite ville et que tout se sait pour mettre des bâtons dans les roues de vos pjs.
Il manque toutefois quelques indices et aides de jeux pour que ce scénario soit complet et où l'on ait besoin d'aucun travail.
N'hésitez pas à leur faire rencontrer des gens du cru, malsains pour certains respirant le malaise pour d'autre. Ce scénario reste toutefois un bon pti début de campagne et une belle expérience traumatisante pour calmer des pjs trop sûr d'eux.
Pas tip top
upshaw 07/04/2004
Et non, pas terrible le scénar, des idées qui auraient mérité un meilleur développement, c'est dommage because c'est une bonne illustration de la nouvelle "Le Festival". A étoffer pour en faire quelque chose de pas mal et une bonne intro à Kingsport.
Je suis méchant mais je trouve quand même qu'il est meilleur que "la mère des étoiles" du recueuil.
C'est dommage, TL nous habitue souvent à mieux.
Pas mal
chevalier dupin 19/01/2004
Je l'ai fait jouer en 1895, à Cannes, dans un environnement "Félicie"-like.
Les PNJs étaient atypiques et divertissants.
L'équipe s'est débrouillée toute seule, sans provoquer de situation où rencontrer l'équivalent du Terrible Vieillard ou du Locataire de l'Etrange Maison Haute dans la Brume.
Il faut étoffer les pistes proposées car elles sont vite épuisées par les investigateurs.
Le final a été terrible, le groupe affrontant squelettes, cultistes, byakhees et l'homme au masque de cire en simultané. Ils s'en sont sortis de justesse, indemnes mais fragilisés mentalement (2 folies temporaires dans le groupe durnat le combat!!!).
Il vaut quand même mieux réduire l'opposition (4 squelettes, 5 cultistes + HMdC).
Tous les matériels trouvés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation de ressource trouvée ici est régie par les Creative Commons. Logo & Déco intérieure par Goomi
Pour toute question quant à leur utilisation, contactez-nous: .