Forums ■ [PbF] ■ Blogs ■ Toceur(euse)s  » Chat
TocCyclopédie ■ Époques

Le détective John March est engagé par l'épouse de Charles Dexter Ward pour enquêter sur les agissements de son mari qui se montre distant depuis quelques temps. March mène son enquête et en vient à faire interner Ward, lequel se montre avide de sang et de chair humaine. March découvre un journal d'un ancêtre de Ward, lequel a eu affaire à un sorcier du nom de Joseph Curwen à la fin du 18ème siécle, et se retrouve à explorer le sous-sol caché de la maison de celui-ci avant d'aller confronter une dernière fois Ward à l'asile.



Du même réalisateur : Le Retour des Morts Vivants
en tant que scénariste : Alien Vs Predator, Bleeders/Hemoglobin , Planète Hurlante, Alien, Total Recall, Lifeforce, Tonnerre de Feu, Resurrections, Dark Star


Soyons justes et évacuons tout de suite l'un des plus gros défauts du film : pour la plus grande partie du métrage, il accuse son âge, esthétiquement parlant. Par moments, on se croirait dans un épisode de "Clair de Lune" (le casting n'aide pas, Jane Sibbett dans le rôle de Claire Ward a un look très Sybil Sheperd).
"The Resurrected" est une adaptation fidèle de "l'Affaire Charles Dexter Ward", le principal changement étant la transformation du Dr Willet en un détective privé engagé par l'épouse de Charles Ward, un type de personnage plus apte à remonter la piste que le brave médecin lovecraftien. Un autre changement est la disparition de la phrase permettant de ramener les corps à la vie et de les renvoyer par une formule alchimique qui nous offre un des grands moments horrifiques du film pour la décomposition de Curwen dans le final, un peu gaché cependant par un abus d'effets "lumineux".
L'essentiel du film repose sur la quête de la vérité par March, avec un ou deux moments gore lorsque l'une des personnes qu'il veut interroger disparaît et durant un flashback correspondant au récit de l'aieul de Ward. Le dernier quart du film cependant fait monter la tension lors de l'exploration du repaire de Curwen, avec juste de ce qu'il faut d'obscurité et de petits contretemps genre lampe torche défectueuse pour amener à l'horreur dans le sous-sol, puis la confrontation finale entre March et Curwen.

John Terry est suffisamment crédible en Privé pour ne pas rendre le film risible. Mais la véritable star du film est sans conteste Chris Sarandon (plus connu des fantasticophiles pour son interprétation du vampire Jerry Dandridge dans "Vampire vous avez dit Vampire ?") dans le double rôle de Ward/Curwen, alternant l'avidité du chercheur et l'incertitude de Ward et la folie de Curwen jusqu'à un final extraordinaire.

Tite critique du Vonv :) 7/10
L'épouse d'un certain Charles Dexter Ward engage un détective privé pour enquêter sur la disparition de son mari. Il était enfermé dans un hôpital psychiatrique et a... disparu.

Prenant son scénario dans l'Affaire Charles Dexter Ward, ce film est, ma foi, une plutôt bonne surprise. Crédible, avec une musqiue bien trouvée, c'est un film d'enquête bien foutue. Les quelques scènes de gore ne sombrent pas de le granguignolesque et reste sympathiques.

Un bon petit film, avant tout cthulhien avant d'être d'horreur. A réserver à nous autres, cthulhistes avertis pour sa fidélité au maître :)
NB: l'histoire est adaptée pour se passer à notre époque.
Tous les matériels trouvés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation de ressource trouvée ici est régie par les Creative Commons. Logo & Déco intérieure par Goomi
Pour toute question quant à leur utilisation, contactez-nous: .