Forums ■ [PbF] ■ Blogs ■ Toceur(euse)s  » Chat
TocCyclopédie ■ Époques

Un homme traquant la mémoire de certains de ces ancêtres revit leurs atroces découvertes avant de sombrer...



Un classique lovecraftien: le récit d'un homme dont les découvertes d'un savoir caché ont conduit aux portes de la folie et de la mort. C'est le schéma utilisé et usé par Lovecraft pour ses histoires horrifiques. Cette fois c'est l'histoire d'un culte dédié à Cthulhu qui est mis à jour suite à la mort de son Grand Oncle, un homme ayant déjà atteint ces extrémités à cause des secrets qu'il révéla. C'est avant tout une suite de flashback et de récits dérangeants. Ce film créé un sentiment de malaise et de coïncidences plus que troublantes par leurs implications. Ca ne vous fera pas bondir de votre siège, mais rallumer la lumière, oui.

Réalisé en 2005, il est tourné dans le style des films muets des années 20, il parvient à rendre crédible et menaçant des choses qui pourraient paraître stupides. Il y a quelque chose dans le noir & blanc qui rend tout cela plausible. Beaucoup on dit que ce récit ne pouvait être adapté en film du fait de sa structure hachée et de ce que mal interprété, la folie des personnages paraitrait simplement stupide, mais ce film démontre le contraire de façon plus que satisfaisante.

Les principaux défaut du film sont techniques excepté un cas, mineur. Apparemment réalisé avec une caméra digitale, le film est agréable, sauf lorsqu'une séquence impliquant du feu le rend étrange. Le cadre de tournage est un peu austère et minimaliste. Il reste encore quelques défauts mineurs. L'un concerne Cthulhu lui-même, qui est clairement en stop-motion. Alors que ceci est compréhensible vue la taille de la bête (ressemblant ainsi à ce qui aurait pu être retranscrit dans les années 20 avec les moyens d'époque), cela fait redescendre le niveau d'horreur précédemment placé bien haut.

Si vous appréciez les classiques de l'horreur et les écrits de HPL, regardez-le ! (gardez juste en tête qu'il est censé être réalisé en 1926 et non aujourd'hui). 8 sur 10, l'un des meilleurs hommages au Maître.

Glen Cove, New York sur IMDB

The story is classic Lovecraft, a man recounts how his discovery of secret knowledge has driven him over the edge and brought him close to death. Its the framework that Lovecraft used again and again to tell his stories of horror. Here the story is that of the cult of Cthulhu which he discovers upon the death of his Great Uncle, a man who was himself driven to the edge of madness and to death by the secrets he uncovered. Essentially a series of flashbacks and narratives this film builds a great deal of unease as bits of story and coincidence create an a narrative that has unpleasant implications. Its not the kind of think that will make you jump out of your seat, but it will make you want to turn the light back on.


Shot now (2005) but in the style of a 1926 silent film this movie manages to make what could be very silly seem very real and menacing. There is something about the black and white imagery that makes it all seem very possible. Many people have said the story was un-filmable because of its structure of multiple tales and because if not handled correctly the hysteria felt by some characters would just be silly, this film however has proved it can be done and in a very satisfying manner.

The film's flaws are mostly technical and except in one case minor. The film, which appears to have been shot on digital video for the most part looks good, though in sequence where fire is seen the film takes on an odd appearance. The films budget also has a some stark sets that seem more like a set than place. Still they are minor complaints. The one major complaint is Cthulhu himself, which is clearly a stop motion model. While its understandable that because of the nature of the beast this was probably the way to go (and probably close to how he might have looked in 1926 had he been put on screen back then), it still removes some degree of the horror that had been created prior to this point. Ultimately its a minor quibble because whats goes before and after makes up for it.

If you like classic horror and the writing of HP Lovecraft see this movie.(just remember its suppose to have been made in 1926, not now). 8 out of 10, one of the best Lovecraft films to get Lovecraft right.
@
■ La TocTeam


Tous les matériels trouvés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation de ressource trouvée ici est régie par les Creative Commons. Logo & Déco intérieure par Goomi
Pour toute question quant à leur utilisation, contactez-nous: .