Forums ■ [PbF] ■ Blogs ■ Toceur(euse)s  » Chat
TocCyclopédie ■ Époques
» Un très bon texte pour aider à écrire un scénario

Après avoir épuisé tout les scénarios de Toc et du commerce, vous voilà devant votre page blanche. Auteur de votre propre histoire, après avoir trouvé l'inspi, il vous reste à jouer les scénariste. Pas facile, mais on va vous aider.

Et puis si vous manquez d'idées, n'hésitez pas à aller faire un tour dans la rubrique Voyager : Dans le Temps & Trouver l'Inspi.



Cette page est censée vous aider à écrire un scénario. Elle est basée sur les leçons d'écriture d'un scénario de film.

Mais vous z'êtes peut-être comme Vonv à être incapable de péter un scénar vous-même dans ce cas, dans le commerce, il existe : des recueils de scénarios et des campagnes toutes faites :)

Le Processus d'écriture

Vous venez d'avoir une idée, vous venez d'avoir le " flash" d'une image, vous pensez à un film, quelqu'un dans la rue, un bouquin, une expérience terrifiante... bref, l'idée d'un scénar. Plutôt que de vous lancer " à l'aveuglette" dans l'écriture - ce que fait naturellement l'auteur solitaire et inexpérimenté -, il est bon de savoir avant toute chose que l'écriture est un processus de fabrication qui en bien des points peut s'apparenter aux processus de fabrication qu'on rencontre dans nombre d'autres domaines même éloignés, que ce soit l'architecture, l'automobile, ou encore la science informatique que vous utilisez pour lire ce texte.

Ces processus de fabrication, au-delà du temps précieux qu'ils font gagner, visent à parvenir sans insatisfaction à bout et au bout de l'objet rêvé. L'erreur la plus fréquente, en la matière, est de commencer sans préalable par la rédaction du scénario. S'il est nécessaire d'adopter un " processus de fabrication", il est tout aussi important de comprendre que les processus d'écriture d'un scénario sont divers et variés. En bref, c'est à vous de trouver et de définir, au cours de votre travail, au fil de ces pages, au détour des livres traitant du sujet ou à l'occasion de rencontres avec des auteurs, la méthode qui sera la vôtre.

La seule recette connue dans tous les arts, c'est le travail, le travail, le travail, et donc les heures que l'on s'accorde pour réussir. La seule recette, c'est le talent que vous développerez en travaillant.

Du général au particulier

Le seul grand principe général qu'il convienne de suivre avec une certaine rigueur, quelque soit la méthode adoptée, est le principe " Du général au particulier".Faites de cette règle du " Général au Particulier" un principe général de votre approche particulière et vous vous positionnerez avec intelligence devant votre ouvrage. Avant d'aborder plus précisément le processus de fabrication dont il sera question ici, il convient de parler de l'outil qui vous sera le plus utile pendant tout votre travail, et qui, nonobstant tout ce que vous pourrez apprendre, restera toujours intimement et indissociablement lié à ce que vous êtes, je veux parler de l'imagination. Cet outil n'est abordé par aucun livre traitant de l'écriture scénaristique, alors qu'il représente pourtant l'outil indispensable à tout artiste, et le plus cher. C'est le seul qui, bien utilisé, a une chose de vous faire bien vivre de votre métier.

L'imagination

À l'instar de tout muscle, ou, plus proche, de la mémoire, l'imagination est un organe qui ne s'use pas lorsque l'on s'en sert, au contraire : plus on y fait appel, et plus elle se développe. De même, l'homme ne naît pas avec une quantité plus ou moins grande d'inspiration, sorte de réservoir dans lequel il irait puiser jusqu'à le vider. L'imagination n'est pas à voir comme un réservoir, mais plutôt comme le fruit d'un travail inconscient de l'esprit, ou plutôt le travail d'une partie de l'esprit non gouvernée par la conscience, que j'appellerai notre " Machine à inspiration".

Cette partie non consciente de l'esprit - notre machine à inspiration - à besoin de deux choses pour être fertile : de nourriture, artistique, spirituelle, idéologique, humaine et émotionnelle, et surtout, elle a besoin d'une voie entretenue soigneusement avec notre conscient pour lui transmettre, lui véhiculer ses informations, ses idées, ses inspirations.

On peut distinguer deux types d'inspiration véhiculant sur la voie principale de notre " entité créatrice" :Ces deux types d'inspiration vont déterminer deux aspects qu'il ne faut pas négliger dans le travail créatif ou sa préparation.

Pour ce qui est de l' " imagination forcée", je voudrais simplement dire qu'il ne faut pas perdre de vue que l'artiste, ou plus modestement l'auteur de scénario... est sans cesse amené à forcer son imagination, à la " contraindre". C'est ce qu'il fait lorsqu'il se dit par exemple : " Ici, il est impératif qu'il se passe tel événement, il faut donc que je l'invente en sachant que je sais que mon personnage est comme ça, qu'il est telle heure, qu'il pleut et que etc."

C'est ce qu'il fait lorsqu'il est confronté à un problème particulier, ou à une idée abstraite, à une sensation, et qu'il doit nécessairement faire appel à son imagination pour lui donner des solutions, des idées correspondant à son médium. Et justement, cette contrainte ne s'exerce que lorsque l'on travaille du général au particulier : " Je veux que mon personnage soit comme ça (général). Quel geste, quelle action (particulier) dois-je lui faire exécuter pour que les joueurs comprennent qu'il est ainsi ? Au vu de cet exemple, on pourra se faire la réflexion qu'un tronçon reliant l'imagination à la mémoire serait une très bonne chose. C'est vrai et c'est ce que nous ferons lorsque nous affinerons les techniques de documentation.

Conclusion

Votre imagination est le coauteur dont vous ne pourrez jamais vous affranchir. Sachez entretenir de bonnes et riches relations avec elle.

À garder en tête

1. Trouver, par le travail, sa propre méthode.
2. Le talent ne se développe qu'en travaillant.
3. Libérer son imagination en lui " donnant du champ".
4. Contraindre son imagination en apprenant la rigueur.
«
Remarques très pertinentes
■ gilgamesh 14/09/2006
Je n'ai pas une grande expérience dans la création scénaristique mais je crois que tu as parfaitement raison quand tu dis qu'il faut partir du général pour aller au particulier.
Pour ma part, quand j'écris un scénar je suis traversé par un tas d'images et de situations qui n'ont rien à voir les unes avec les autres. J'essaie alors de trouver un thème qui pourrait les relier entre elles. Je m'occupe des détails dans un second temps.
Ce que je trouve particulièrement dur c'est l'entame: Comment réunir des personnages aux profils sociologiques souvent très divers et les faire "entrer" dans le scénario tout en maintenant une histoire crédible ?
Site avec article sur ce sujet
Steph 24/05/2004
Il faut aussi aller sur ce site lire les 2 parties de cet article sur la création de scénarii
ptgptb.free.fr
ptgptb.free.fr
La 2nd partie contient une superbe explication sur:
- L'organigramme de l'action
- L'arc de tension
Et ça aide beaucoup !
@
■ La TocTeam


Tous les matériels trouvés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation de ressource trouvée ici est régie par les Creative Commons. Logo & Déco intérieure par Goomi
Pour toute question quant à leur utilisation, contactez-nous: .