Forums ■ [PbF] ■ Blogs ■ Toceur(euse)s  » Chat
TocCyclopédie ■ Époques

Lors de la première de Stab, un film inspiré par les meurtres de Woodsboro, une spectatrice est assassinée. Les survivants des terribles événements se retrouvent...



Après l'énorme succès de Scream (1996), il fût aussitôt décidé de faire une suite. On y retrouve Wes Craven à la réalisation et Kevin Williamson au scénario. Les acteurs des personnages survivants sont à nouveau de la partie: on retrouve donc Neve Campbell, Courtney Cox et David Arquette. Parmi les nouveaux comédiens, on reconnaît  Sarah Michell Gellar (Souviens toi... l'été dernier (1997), la série TV Buffy contre les vampires...) et Jerry O'Connel (Stand by me (1986) de Rob Reiner, Mission to Mars (2000) de Brian De Palma...).

Scream 2 est une séquelle bien paresseuse puisqu'elle se contente de reprendre de nombreux éléments du premier sans vraiment chercher à innover. A nouveau, des têtes-à-claques discutent prétentieusement de cinéma et adressent ainsi moult clins d'oeil entendus aux spectateurs dont la culture cinématographique ne commence pas avant 1985: cet exercice déplaisant et démagogique est aussi irritant que dans le premier Scream. Il faut à nouveau subir de pénibles et longues séquences de sitcom adolescent alimentées par une psychologie à la Jeune et jolie et filmé sans entrain.

Par contre, les meurtres sont de moins en moins sanglants et de plus en plus fastidieux. Craven cherche pourtant a renforcer son récit en augmentant le nombre des scènes "à suspens". Malheureusement elles tombent presque toutes à plat (à part peut-être l'épisode des téléphones dans le parc). Scream 2 peine aussi à imposer les nouveaux personnages, comme Coton ou Derek. Leur multiplication et l'ajout d'intrigues secondaires assez vaines ne suffisent pas à revitaliser ce récit bien mou.

Le pire reste néanmoins la fin absolument catastrophique. Enchaînant les révélations ridicules et les rebondissements foireux, réalisé n'importe comment, ce dernier quart d'heure fait vraiment peine à voir... On peut y voir une tentative complètement ratée de construire un final délirant à la Dario Argento (Ténèbres (1982), Phenomena (1985)...).

Dans ce triste fouillis, c'est à peine si on remarque, par ci par là, un coup de couteau à la brutalité appuyé ou le passage d'une silhouette mystérieuse qui viennent nous rappeler fugitivement que Wes Craven est un réalisateur de talent.
«
Stab 2
Azathoth 12/01/2005
Suite de ce qui est maintenant l'archétype des "slashers movies" Scream 2 est la digne suite de son prédécesseur. Contenant un cocktail idéal de ce qui a fait le charme de ce genre de films (héroïne sympa, type avec un masque, seconds rôles qui en prennent plein la tête) le deuxième volet fonctionne à peu près aussi bien que le premier. Mise en abîme, fausses alertes, et moments d'angoisse sont au rendez-vous. Le seul problème vient du fait que tout a un légér goût de déjà-vu.
Tous les matériels trouvés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation de ressource trouvée ici est régie par les Creative Commons. Logo & Déco intérieure par Goomi
Pour toute question quant à leur utilisation, contactez-nous: .