Forums ■ [PbF] ■ Blogs ■ Toceur(euse)s  » Chat
TocCyclopédie ■ Époques

Cette année, la petite Carol Anne habite chez son oncle et sa tante dans un building à Chicago. Elle va à l'école dans une institution pour surdoués. Mais le spectre du révérend Kane la poursuit encore...



Malgré les difficultés rencontrées lors du tournage des deux premiers Poltergeist, on décida d'ajouter un nouvel épisode à cette saga. Réalisé par Gary Sherman (Le métro de la mort (1972) et quelques polars), Poltergeist III ne reprend que trois des personnages des films précédents: la petite Carol Anne (Heather O'Rourke), la médium Tangina (Zelda Rubinstein) et le révérend Kane (interprété cette fois par Nathan Davis). On trouve d'autres comédiens intéressants, comme Tom Skerritt (Alien (1979) de Ridley Scott, Dead zone (1983) de David Cronenberg...), Nancy Allen (Pulsions (1980) de Brian De Palma, Robocop (1987) de Paul Verhoeven...) ou Lara Flynn Boyle (la série TV Twin peaks...).

Le premier Poltergeist (1982) de Tobe Hooper cherchait à moderniser le film de maison hantée. Les fantômes se manifestaient à travers des objets quotidiens, comme un téléviseur par exemple. Au lieu de sévir dans une vieille baraque moisie, ils s'en prenaient à un pavillon de banlieue tout neuf et tout propret. Poltergeist III pousse encore plus loin cette idée en proposant que les spectres viennent hanter un gratte-ciel en plein cœur d'une grande ville. Gary Sherman joue habilement sur des décors typiquement urbains pour inquiéter le spectateur. Il exploite la solitude angoissante qui émane des ascenseurs, des parkings ou des couloirs exigus des grands immeubles. Cela rappelle Pulsions de De Palma ou Ténèbres (1982) de Dario Argento. L'ambiance des bâtiments modernes, stérile et saturée de lumière blanche, n'est pas moins terrifiante que celle des vieilles maisons gothiques. Autre astuce, les fantômes communiquent avec le monde des vivants à travers les multiples surfaces de verre et d'eau qu'on trouve dans ces habitats (baies vitrées, immense miroirs, piscine, flaque d'huile dans un garage...). L'apparition des spectres sous la forme de vieux mormons est tout à fait insolite dans ces décors. Le réalisateur est aussi suffisamment habile pour faire commencer le récit rapidement et pour maintenir un rythme solide tout au long du film.

Hélas, Poltergeist III souffre de défauts très gênants. Les personnages manquent d'épaisseur, et l'interprétation est médiocre. On a bien du mal à s'intéresser à leurs malheurs. Les motivations des fantômes paraissent bien floues. On ne comprend pas trop ce qu'ils cherchent à obtenir. L'accumulation de scènes horrifiques devient rapidement agaçante: en effet, elles ne font pas vraiment avancer l'histoire, et leur réalisation laisse souvent à désirer. Certains effets spéciaux sont discutables (maquillages, voitures gelées...). Plusieurs scènes sentent trop le déjà vu (Carol Anne aspiré dans un puits de lumière,...) et viennent nous rappeler que la série Poltergeist, malgré toute la bonne volonté de Sherman, a bien du mal à se renouveler.

Malgré de très bonnes idées, Poltergeist III ne parvient pas à convaincre, faute d'un scénario mieux construit et de personnages un peu plus intéressants.
Tous les matériels trouvés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation de ressource trouvée ici est régie par les Creative Commons. Logo & Déco intérieure par Goomi
Pour toute question quant à leur utilisation, contactez-nous: .