Forums ■ [PbF] ■ Blogs ■ Toceur(euse)s  » Chat
TocCyclopédie ■ Époques

Laura et John Baxter perdent leur petite fille dans un accident tragique. Ils vont alors passer quelques jours à Venise pour tenter de se changer les idées et surmonter cette crise. Mais Laura est encore fragile. Elle rencontre une médium qui prétend avoir vu sa fille. Pendant ce temps un assassin sévit dans la ville...



Ne vous retournez pas est un des premiers films réalisé par Nicolas Roeg (L'homme qui venait d'ailleurs (1976), Performance (1972)...). Les deux acteurs principaux sont Donald Sutherland (Space cowboys (2000) de Clint Eastwood, Casanova (1976) de Fellini...) et Julie Christie (Le docteur Jivago (1965) de David Lean, Le messager (1971) de Joseph Losey...). Le compositeur Pino Donaggio signe ici sa première bande originale. Il deviendra célèbre grâce aux magnifiques musiques qu'il écrira pour Brian De Palma (Carrie (1976), Pulsions (1980)...).
Ne vous retournez pas mélange des éléments de Sueurs froides (1958), thriller romantique et morbide de Hitchcock, le film fantastique Rosemay's baby (1968) de Roman Polanski et Mort à Venise (1971), décrivant une Venise pourrissante et mystérieuse, de Luchino Visconti. Mais il annonce aussi, par bien des aspects, le superbe Obsession (1976) de Brian De Palma, dans lequel un homme rencontre à Florence le parfait sosie de sa femme morte des années auparavant.

Toute la première partie de Ne vous retournez pas nous décrit la vie de John et Laura qui viennent de perdre leur petite fille. Ils essaient de s'accrocher à la vie quotidienne, à leur travail, mais leurs efforts pour surmonter l'inadmissible tragédie qu'ils ont vécu sont réduits à néant par les étranges événements qu'ils vont vivre à Venise. Après avoir présenté avec beaucoup de soin les deux parents, remarquablement interprétés par Donald Sutherland et Julie Christie, Nicolas Roeg installe petit à petit une ambiance morbide à Venise. Le couple fait des rencontres insolites. Fragile, Laura glisse vers la folie... Elle retourne en Angleterre.

Le film bascule alors franchement dans le fantastique. John est livré à lui-même dans une Venise qui devient un redoutable labyrinthe nocturne... Roeg utilise très habilement les décors de la ville et la situation pathétique de John et Laura pour installer une ambiance stylisée et originale. Le film est parcouru par des images étranges et belles : une goutte de sang dévore une diapositive, une silhouette d'enfant court dans les rues de Venise, la police sort un cadavre de jeune fille d'un canal...

La structure de Ne vous retournez pas est très spéciale. L'histoire n'y est pas toujours très lisible. Le spectateur doit accepter de se perdre dans son atmosphère envoûtante. Ce n'est qu'à la fin que la douloureuse vérité éclate. Toutes les pièces du puzzle se mettent alors en place dans un final terrifiant, bouleversant et inoubliable.

Ne vous retournez pas est un film exigeant pour le spectateur, confronté à une narration inhabituelle. C'est aussi une œuvre singulière, remarquable par son intelligence, sa sensibilité et son atmosphère mélancolique et fantastique.
Tous les matériels trouvés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation de ressource trouvée ici est régie par les Creative Commons. Logo & Déco intérieure par Goomi
Pour toute question quant à leur utilisation, contactez-nous: .