Forums ■ [PbF] ■ Blogs ■ Toceur(euse)s  » Chat
TocCyclopédie ■ Époques

Rook, un redoutable serial killer, est conduit à sa prison à bord du navire l'Hyperion. Mais il réussit à s'évader. Il arrive en barque à une petite île sur laquelle est bâti un phare. Il élimine ses habitants Puis il l'éteint, et provoque le naufrage de l'Hyperion.



Ce film est la première réalisation de Simon Hunter. Il a eu beaucoup de difficultés à monter son projet, les films d'horreur pour le cinéma ayant presque disparus au pays de Christopher Lee. Il a du se contenter d'un budget très réduit. Le film est interprété par des acteurs peu connus.

Le film développe une intrigue assez classique: un groupe de personnes est coincé dans un lieu clos et doit s'organiser pour résister à un mal particulièrement destructeur. L'ambiance est typiquement british: nuit, brouillard, humidité et plages de galets! Rook est un tueur de bonne composition, très branché décapitation (il collectionne les têtes de ses victimes et les expose avec soin). Toutefois, les acteurs sont en général assez moyens et les personnages sont extrêmement schématiques. Le film est aussi ralenti par quelques scènes de bavardage particulièrement plates et ennuyeuses. Certains rebondissements sont vraiment trop prévisibles. A certains moments, le manque de moyens financiers devient trop évident.

Mais le film contient d'étonnants tours de force, prouvant une très bonne maîtrise du suspens, ce qui est inattendu dans une première réalisation (les toilettes, le final...). La fin du film est extrêmement réussie, et on n'a plus du tout l'impression d'avoir affaire à un film au budget restreint. Avec un script mieux fait et des moyens financiers normaux, il parait évident que Hunter pourra faire de grandes choses! En plus le personnage du tueur est réussi et, ce qui ne gâche rien, assez sadique. Les amateurs apprécieront la cruauté de Rook, ainsi que certaines scènes assez gores et malsaines (un personnage caché dans la barque du tueur est aspergé par le sang dégoulinant de la tête coupée d'un de ses amis!).

Le phare de l'angoisse n'est donc pas le chef-d'oeuvre de l'année, mais il reste un produit sympathique et tout à fait consommable pour les amateurs de série B d'épouvante.
«
Sympa...
Fab 20/07/2004
Un p'tit slasher british, assez éloigné des clichés des productions US (style Scream, Souviens-toi l'été dernier...), et dont la réalisation est efficace (la scéne dans les toilettes est excellente !)

Je dois avouer que j'ai été agréablement surpris, surtout que l'intro n'est pas du tout réussie. Par contre, l'ambiance est excellente !!

Donc, vu que le DVD se trouve facilement sur Internet aux alentours de 5 €, vous pouvez l'acheter !
Tous les matériels trouvés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation de ressource trouvée ici est régie par les Creative Commons. Logo & Déco intérieure par Goomi
Pour toute question quant à leur utilisation, contactez-nous: .