Forums ■ [PbF] ■ Blogs ■ Toceur(euse)s  » Chat
TocCyclopédie ■ Époques

En 1943, des militaires allemands s'installent dans une vieille forteresse en Roumanie. Mais des soldats sont mystérieusement assassinés. Une section S.S. vient alors enquêter...



La forteresse noire (1983) est le second film de Michael Mann. Il réalisa ensuite Le sixième sens (1986), un thriller mettant en scène le serial-killer Hannibal Lecter (comme Le silence des agneaux (1991)). Ces films n'ont pas eu assez de succès, et il travaille ensuite pour la télévision (notamment pour la série Deux flics à Miami). Mais sa carrière cinématographique redémarre grâce au succès du superbe Le dernier des Mohicans (1992). Il réalise ensuite le polar Heat (1996) avec Al Pacino et Robert De Niro, qui est un succès critique et public. Son dernier film est Révélations (1999) dans lequel Al Pacino affrontait des compagnies marchandes de cigarettes. Dans le casting de La forteresse noire, on reconnaît notamment Gabriel Byrne (Usual suspects (1995)...) et Jürgen Prochnow (Le bateau (1981)...). Le monstre a été dessiné par le dessinateur de BD Enki Bilal, et la musique est composé par le groupe allemand Tangerine Dream, spécialisé dans la musique électronique planante.
La forteresse noire commence vraiment très bien. Des soldats allemands arrivent dans une vallée rocheuse, devant une énorme forteresse. Les décors et la photographie sont absolument magnifiques. La musique de Tangerine Dream (quelque part entre celle de Vangelis pour Blade Runner (1982) et celle de Popol Vuh pour Aguirre, la colère de Dieu (1972)) crée une atmosphère absolument unique. Les premiers meurtres sont très impressionnants, au courd desquels les soldats se dessèchent et explosent. Les interprétations de Jürgen Prochnow et Gabriel Byrne sont excellentes.

Mais, assez rapidement, l'histoire s'enlise. Des personnages sans grande importance apparaissent et ralentissent l'intrigue. Le film se perd ensuite dans des considérations philosophiques floues et maladroites sur l'essence du mal. Des acteurs médiocres et des personnages ridicules (le "messie") viennent encore gâcher le film. La narration devient parfois si confuse qu'on a l'impression qu'il manque des scènes. On aussi le droit à un scène mystico-onirico-érotique particulièrement ringarde. Le final se veut un espèce d'opéra moderne, au cours duquel la musique électronique et répétitive devient vraiment agaçante. La photographie à base de projecteurs bleus, de lasers et de fumigènes fait penser à un clip des années 1980. Tout cela a beaucoup vieilli.

Bref, on a un film très original, avec des décors uniques, qui commence remarquablement bien. Mais La forteresse noire dégénère rapidement en une bouillie philosophique et prétentieuse, handicapée par une réalisation démodée. C'est dommage car il y a des acteurs talentueux et des idées singulières.
«
Une oeuvre malmenée à redécouvrir en Directeur 's CUT§
MOLASAR 10/11/2006
A défaut d'un grand discours, je vous invite directement sur www.the-keep.ath.cx le seul site qui vous présente le VERITABLE visage de "La Forteresse Noire". Le montage actuel est de Paramount et non pas la version de Michael Mann d'une durée de 180mn! Stephane Piter
Bien essayé... [!SPOILER!]
Ben Smith 27/01/2005
L'idée de départ était bien originale - si on passe outre la polémique que pourrait susciter le personnage joué par Ian McKellen, un Juif persécuté pactisant avec un démon. Mais l'exécution est effectivement maladroite.

La musique de Tangerine Dream, entre autres, a mal vieilli (ils ont fait d'autres BO bien plus mémorables, comme celle du "Convoi de la Peur" de William Friedkin). Mais surtout, le réalisateur a commis une erreur énorme : représenter visuellement le démon Molasar. Et quand celui-ci apparaît à l'écran, même "designé" par Enki Bilal, on doit réfréner une subite envie de rire...

Visiblement, Michael Mann ne maîtrisait pas encore son esthétique. Il fera beaucoup mieux dans "Le Sixième Sens", son premier bon film.
Ouaip 4....
Vonv 28/02/2004
...ben ça vaut pas tellement plus :/ Dommage parce que l'idée du scénario est bien fun et très cthulhienne mais alors comme dit Manu, le côté gandiloquent de la mise en scène et en image... ooooh pinaise ça a mal vieilli...
Dommage
Docteur Clarendon 02/08/2003
Pas très emballant, lancinant, plein de longueurs... Le film est original mais cela ne veut pas dire qu'il est réussi... je me suis ennuyé lorsque je l'ai vu. A laisser dans les oubliettes de l'histoire. Pour moi un maigre 3 sur 10 et encore... il y avait tellement mieux à faire !!!
Tous les matériels trouvés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation de ressource trouvée ici est régie par les Creative Commons. Logo & Déco intérieure par Goomi
Pour toute question quant à leur utilisation, contactez-nous: .