Forums ■ [PbF] ■ Blogs ■ Toceur(euse)s  » Chat
TocCyclopédie ■ Époques

Dans une petite ville de Géorgie, Annie, une jeune veuve douée de pouvoirs de médium, élève seule ses enfants grâce à l'argent qu'elle gagne en tirant les cartes. Un jour, une jeune fille disparaît, et on lui demande la retrouver grâce à son don.



Intuitions était assez attendu puisqu'il s'agit du premier film fantastique pour le cinéma de Sam Raimi (Evil dead (1982)...) depuis L'armée des ténèbres (1993). Entre-temps, il a connu de beaux succès en tant que producteur de séries TV (Hercule, Xena...) en remettant au goût du jour les péplums fantastiques plein d'effets spéciaux magiques qui ont bercé son enfance (Jason et les argonautes (1963) et ses monstres animés par Ray Harryhausen...). Pour le cinéma, il s'est attaqué à des genres hollywoodiens variés, comme le western (Mort ou vif (1995)), le film de sport (Pour l'amour du jeu (1999)) et le thriller (le très bon Un plan simple (1998)). Intuitions est écrit par Billy Bob Thornton, essentiellement connu en tant qu'acteur (Un plan simple, Dead man (1995) de Jim Jarmusch...), mais qui a aussi réalisé des films (Sling blade (1997)...). Les rôles principaux sont tenus par des comédiens relativement connus, comme Cate Blanchett (Elizabeth (1998), la trilogie Le seigneur des anneaux de Peter Jackson...), Keanu Reeves (Matrix (1999)...) ou Katie Holmes (Mrs. Tingle (1999) de Kevin Williamson...).

Suivant une tendance actuelle du cinéma fantastique lancée par le succès de Sixième sens (1999) de M. Night Shyamalan, Intuitions nous propose de suivre une enquête policière dans laquelle Anna, une femme douée de pouvoirs paranormaux, va aider à élucider une affaire criminelle. Ce genre d'intrigue n'est pas une nouveauté, de tels récits ayant déjà été proposés aux spectateurs (Les yeux de Laura Mars (1978) d'Irvin Kershner sur un scénario de John Carpenter, Hypnose de (1999) David Koepp, Les frissons de l'angoisse (1975) de Dario Argento...). Sam Raimi souhaite donc s'inscrire dans la tradition d'un cinéma fantastique rigoureux et sérieux, basé sur des personnages intéressants et un récit solide. Comme dans Sixième sens ou Hypnose, les aventures de cette médium invitent à une réflexion sur le deuil et sur les rapports entre les vivants et les morts.

Une des grandes forces d'Intuitions est de décrire une petite ville américaine avec justesse et attention: en cela, il fait penser un peu à la série TV Twin Peaks de David Lynch et beaucoup à Un plan simple, le film précédent de Sam Raimi. Cette évocation d'une petite communauté présente les personnages dans leur quotidien, avec intelligence et compréhension, en refusant la caricature facile et méchante qui alourdit des œuvres comme le Fargo (1996) des frères Coen. Raimi prend donc tout son temps pour nous montrer comment Annie, tireuse de cartes dans un quartier simple, est devenue en quelque sorte le médecin ou le curé de ce village: ses clients ne viennent pas vraiment la voir pour qu'elle leur dise l'avenir, mais parce qu'elle sait les écouter sans les juger et qu'elle consacre son temps à les aider et les conseiller du mieux qu'elle peut. Très bien interprété par Cate Blanchett, le début d'Intuitions propose un très beau et très juste portrait de femme.

Raimi décrit aussi les aspects sombres de la vie de cette ville. Il y a les drames quotidiens que tout le monde connait sans que personne n'agisse pour y mettre un terme: ainsi, Donnie (joué par un Keanu Reeves étonnant) est une brute cruelle et tyrannique qui terrorise son entourage. Il y a encore les tragédies familiales, déchirantes et muettes, enterrées pendant des années. Pour suivre ces personnages qui vivent simplement, au rythme de leur travail et de leurs devoirs familiaux, Raimi choisit une réalisation pudique et discrète, qui, comme dans Un plan simple, s'efface devant les personnages et leur histoire. Ce n'est que pendant les rêves/visions d'Anna qu'il utilise, sans excès, son sens plastique et fantastique qui l'ont rendu célèbre (Evil dead 2 (1987)...).

Mais, malgré ces qualités, Intuitions souffre de nombreux problèmes dans sa narration. Si il décrit avec beaucoup de soin ses personnages dans la première partie du film, cela se fait un peu au détriment des évènements qui semblent peiner à se mettre en place. A force de multiplier les intrigues secondaires, le récit s'embrouille et ralentit gravement. De plus, certains pans de l'intrigue semblent ne pas avoir été suffisamment développées (l'histoire du jeune garagiste...). Raimi se trompe aussi en entraînant longuement le spectateur sur des fausses pistes qui ne duperont pas grand monde (il est évident que le procès ne sert pas à grand chose...). Toute la seconde partie d'Intuitions est donc décevante et prévisible: elle finit même par faire naître un véritable sentiment d'ennui. Les trop grandes similitudes avec Twin Peaks (avec des drames familiaux incestueux, des jeunes filles de bonne famille à la libido très épanouie, une noyée bleuie...) ou Sixième sens (particulièrement la fin) sont aussi génantes. Intuitions fint par décevoir faute d'un récit suffisamment original et solide. Toutefois, on pourra être intéressé par les excellents interprètes et le portrait attachant de la petite ville américaine où se déroule ce drame.

«
C'est mou...
Fab 14/09/2004
Mais alors, c'est mou, tout mou ! C'est pas compliqué, on a du mal à reconnaître que c'est un film de Raimi ! Le film a un grave problème de rythme et la réalisation n'aide pas à donner un peu de vie : il s'agit la plupart du temps de champ/contre-champ avec une généreuse lampée de fondus enchaînés indigestes.
Bon d'accord, le sujet ne permettait pas de faire un film aussi dingue qu'un Evil Dead, mais quand même, on a presque pas de travelling, pas de cadrages bizzares, le film fait "trop propre" sur lui. Bon d'accord, la réal d'Un plan simple est du même ordre, mais au moins il y avait un excellent scénar, ce qui n'est pas le cas ici. Billy Bob Thornton est un bon acteur, par contre niveau écriture, il repassera...

Côté casting, si la prestation de Cate Blanchett et celle de Reeves sont correctes, je dois dire que je ne supporte pas Katie Holmes (Miss Je-suis-ado-donc-j'ai-tout-plein-de-problèmes-existentiels-dont-tout-le-monde-se-fout dans l'exécrable série Dawson), et pis le méchant, faut quand même bien dire qu'il est pas très crédible (et surtout, on grille très facilement qui c'est). Et pis : où est Bruce Campbell ? D'habitude il vient faire une pitite apparition déclencheuse de zygomatiques, mais là rien...

Intuitions est donc techniquement un nanar, ce qui est presque impardonnable de la part de Raimi. Bin vi je dit "presque", parce que môssieu avait déjà commis Pour l'amour du jeu (Tin game pour les intimes ) qui est au moins 10 fois pire que ce Intuitions...
Tous les matériels trouvés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation de ressource trouvée ici est régie par les Creative Commons. Logo & Déco intérieure par Goomi
Pour toute question quant à leur utilisation, contactez-nous: .