Forums ■ [PbF] ■ Blogs ■ Toceur(euse)s  » Chat
TocCyclopédie ■ Époques

Par jeu, un homme accepte de se faire hypnotiser par une amie. Mais, quelque temps après, il est assailli par des visions de meurtres et des voix étranges...



Hypnose a été réalisé par David Koepp, essentiellement connu comme scénariste de cinéastes tels que Brian De Palma (L'impasse (1993), Mission impossible (1996)...) ou Steven Spielberg (Jurassic park (1993)...). Il s'agit de l'adaptation d'un roman de Richard Matheson, célèbre écrivain américain qui a beaucoup travaillé en tant que scénariste pour le cinéma fantastique (les adaptations d'Edgar Poe par Roger Corman (La chute de la maison Usher (1960) par exemple...), la série TV La quatrième dimension...) : on peut d'ailleurs voir dans Hypnose une jeune fille feuilleter le livre L'homme qui rétrécit de Matheson (adapté au cinéma par Jack Arnold en 1957). Le rôle principal est interprété par Kevin Bacon (Vendredi 13 (1980) de Sean S. Cunningham, Tremors (1990), Hollow man (2000) de Paul Verhoeven...).

Hypnose est sorti en même temps que le gros succès Sixième sens (1999) de M. Night Shyamalan avec lequel il a de nombreux points communs : un enfant est capable de communiquer avec les morts, Tom mène une enquête sur un meurtre en s'aidant de ses dons de médium... Tout cela a entraîné une petite controverse, et on a parfois reproché à Shyamalan de s'être approprié l'histoire de Matheson  d'une part, et à Hypnose d'avoir voulu suivre la mode de Sixième sens d'autre part. Il faut toutefois rappeler que les deux films ont été tourné simultanément et que le succès de Sixième sens n'était pas du tout acquis avant sa sortie. De toute manière, l'enfant médium est un personnage assez répandu dans le cinéma fantastique : un des cas les plus célèbres est bien entendu le petit Danny Torrance dans Shining (1980) de Stanley Kubrick. Mais Hypnose évoque aussi des films où des éléments surnaturels permettent de résoudre des affaires criminelles : ainsi dans Les frissons de l'angoisse (1975) de Dario Argento, un homme enquêtait sur le meurtre de Helga, une femme qui avait reconnu un assassin grâce à ses pouvoirs paranormaux ; le décor étrange du grand cinéma qui apparaît à Kevin Bacon lors de ses transes hypnotiques rappelle d'ailleurs beaucoup le théâtre du début de ce fameux thriller d'Argento.

Une des grandes qualités de Hypnose est la manière dont il décrit avec beaucoup de détails le quartier ouvrier de Chicago où se déroule cette histoire. Les hommes et les femmes sont saisis dans leur quotidien, à leur travail, pendant leurs loisirs, à la fête du quartier ou au match de football (américain !) de la semaine. Au-delà de la solidarité et de la convivialité des habitants, on voit aussi apparaître les faits divers sordides, les lourds secrets de famille et l'amertume des travailleurs confrontés à des taches répétitives et monotones. Cette peinture très juste et très réussie de cet environnement social donne beaucoup d'épaisseur aux personnages, ce qui permet au spectateur de se sentir concerné et ému par les drames qu'ils vivent. En plus, les interprètes sont dans l'ensemble excellents. 

On apprécie encore une réalisation à la fois solide et subtile, qui se met entièrement au service de l'histoire. Ainsi les visions fantastiques de Tom sont très réussies : elles exploitent avec beaucoup d'intelligence et de mesure les possibilités offertes par le montage numérique et les images de synthèse. De même, le travail du son (murmures, bourdonnements...) est extrêmement soigné et parvient à éviter le piège qui consiste à en faire "trop" dans ce domaine. Pourtant, on regrette que le récit soit parfois un peu lent (Tom creusant dans son jardin...) et prévisible. Il est aussi dommage que Kevin Bacon cabotine par moment vraiment trop ("Regardez comme je fais bien le fou..." semble-t-il nous dire lorsqu'il se dispute dans le jardin avec son épouse).

Pourtant, malgré ces petites réserves, Hypnose est une réussite grâce à ses personnages très attachants, à son histoire fantastique intéressante et à sa réalisation très bien maîtrisée.

Tous les matériels trouvés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation de ressource trouvée ici est régie par les Creative Commons. Logo & Déco intérieure par Goomi
Pour toute question quant à leur utilisation, contactez-nous: .