Forums ■ [PbF] ■ Blogs ■ Toceur(euse)s  » Chat
TocCyclopédie ■ Époques

Jim Halsey est chargé de convoyer une voiture de Chicago en Californie. Il prend un auto-stoppeur en plein désert. Au bout de quelques minutes, celui-ci menace de le tuer. Le jeune conducteur parvient à le jeter hors de sa voiture...



Hitcher est la première réalisation de Robert Harmon, qui travaille maintenant essentiellement pour la télévision. La vedette de ce film est Rutger Hauer (Blade Runner (1982), Ladyhawke (1985)...), acteur talentueux qui saborda sa carrière en acceptant de tourner dans tout et n'importe quoi. Il est maintenant spécialisé dans le cinéma  d'action à petit budget et les téléfilms.

Hitcher est avant tout un thriller ultra-sobre. On est frappé par la rigueur de la réalisation, qui rappelle les meilleurs films de Carpenter (Assaut (1976) par exemple). Harmon utilise parfaitement le format cinémascope, idéal pour filmer ce "road movie". Les scènes d'action sont très réussies : le réalisateur préfère des plans clairs et efficaces à des séquences bruyantes et spectaculaires, mais confuses. Les décors sont parfaitement utilisés, que ce soit la chambre exiguë d'un motel ou les grands espaces californiens. De même la structure du scénario est parfaitement rigoureuse, sans aucune scène creuse ou bavarde. Le spectateur a très peu de moments de répit. Si on pense à Duel (1971) de Steven Spielberg dans lequel un automobiliste était poursuivi par un mystérieux camion, on remarque que le récit de Hitcher est tout de même beaucoup plus développé.

Les sensations de danger et de peur distillées par ce film proviennent essentiellement du personnage de l'auto-stoppeur. On ne sait rien de son passé. C'est juste un homme qui se met à décimer par amusement tous les gens qu'il croise sur une autoroute. Sa cruauté et ses motivations mystérieuses en font un personnage terriblement imprévisible, et donc très dangereux. Il joue au chat et à la souris avec Jim, le harcèle en cherchant apparemment la confrontation directe. Le jeune homme tente de se dérober, en se mettant entre les mains de la police par exemple. Mais à chaque fois, le sadique le force à reprendre la poursuite. Dans ce jeu pervers, il affiche un mépris complet pour la valeur de la vie humaine : il assassine gratuitement des flics, des conducteurs ou des enfants, uniquement pour agrémenter cette poursuite macabre. 

Hitcher est un chef-d'oeuvre grace à son rythme saisissant et à sa réalisation implacable. Mais c'est aussi un film qui explore profondément le thème de la cruauté gratuite  à travers le portrait terrifiant de cet auto-stoppeur, chef d'orchestre d'une absurde course à la mort.
«
Rutger, Ich liebe dich !
Vonv 02/02/2004
Rhaaaaaaaaa la violence gratuite !!! :) Ce film explore ce thème souvent assez mal traité, avec une maestria sans égal. Rutger Hauer est un délice de cruauté, de vice et surtout de calcul pour pousser ce pauvre ado à commettre l'irréparable... et à recommencer.

Bon c'est sûr qu'à mettre en scénar ça doit pas être coton mais si vous voulez vous délecter d'un road movie comme on en voit plus que rarement, Hitcher est un choix plus que sûr !
Tous les matériels trouvés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation de ressource trouvée ici est régie par les Creative Commons. Logo & Déco intérieure par Goomi
Pour toute question quant à leur utilisation, contactez-nous: .