Forums ■ [PbF] ■ Blogs ■ Toceur(euse)s  » Chat
TocCyclopédie ■ Époques

Au XVIIIème siècle, en Louisiane, le vampire Lestat décide de faire de Louis, un jeune veuf, son compagnon d'immortalité. Mais Louis refuse de s'alimenter avec du sang humain...



Le réalisateur irlandais Neil Jordan n'est pas spécialisé dans le genre horrifique. Il a aussi travaillé dans des domaines comme le thriller (The crying game (1992)...), la comédie dramatique (La fin d'une liaison (1999)...) ou le film historique (Michael Collins (1996). Le fantastique n'est pas pour autant absent de sa filmographie (La compagnie des loups (1984)...). Pour le scénario, c'est Ann Rice elle-même qui s'est chargée d'adapter son célèbre roman au cinéma. Entretien avec un vampire a permis à Tom Cruise de prouver qu'il était capable de jouer autre chose que des des minets décérébrés ou des gentils garçons. Il a aussi offert à Brad Pitt son premier grand rôle dans une grosse production.
 

On est d'abord étonné par les moyens mis en œuvre dans ce film. La réalisation est hollywoodienne dans le bon sens du terme: on pense à des grandes fresques historiques comme Autant en emporte le vent (1939) de Victor Fleming ou Guerre et paix (1956) de King Vidor. Évidemment, l'ambiance est beaucoup plus décadente dans Entretien avec un vampire! Mais ce n'est pas tous les jours que le cinéma d'épouvante est traité avec autant d'égards par les grandes compagnies américaines: acteurs célèbres, reconstitution d'époque soignée, costumes superbes, vastes décors, tournages à Paris, Londres, San Francisco... Rien ne manque à ce superbe spectacle. Il ne faut pas oublier de signaler la magnifique photographie de Philippe Rousselot (Diva (1981) de Jean-Jacques Beinex entre autres). Mais tout fait aussi penser aux films d'épouvante anglais de la Hammer, notamment lors des scènes parisiennes. La musique est aussi très réussie: elle est à la fois angoissante et sombre. Mais elle ne devient jamais bruyante ou envahissante. 

Le plus frappant, c'est que le film n'adoucit pas le propos du livre: mépris des vampires pour le prix de la vie humaine, violence graphique, érotisme, homosexualité de Armand... Tout ces détails sont scrupuleusement portés à l'écran. La noirceur et l'immoralité (le personnage de Lestat) du travail d'Ann Rice n'a donc pas été affadie. Entretien avec un vampire bénéficie aussi d'un remarquable scénario. L'évolution des personnages est rendue avec beaucoup de subtilités. Chaque vampire a une personnalité très fouillée. De même, l'univers des créatures de la nuit est décrit avec beaucoup de détails.

Les interprètes sont remarquables, notamment Brad Pitt et la jeune Kirsten Durst. On peut être un peu plus réservé pour Tom Cruise: sa performance est globalement impressionnante, mais par moment, il en fait un peu beaucoup. De même on remarque que l'histoire s'enlise légèrement au milieu du film.

Néanmoins, les qualités d'Entretien avec un vampire sont indiscutables. Il s'agit bien d'un des meilleurs films d'horreur des années 90, et il renouvelle vraiment la représentation des vampires au cinéma.
«
Régal
Rodnoc 23/04/2005
Très, très bon, et surtout fidèle à l'ouvrage d'Anne Rice !
Mention spéciale à la petite Kirsten Dunst qui a fait une super Claudia.
Grandiose !
Docteur Clarendon 31/07/2003
10 sur 10 pour ce film culte qui revisite ce sujet archi traité. pour ma part un grand moment de cinéma avec quelques bonnes idées pour nos scénars. Notamment la petite fille vampire qui peut être utilisée avantageusement dans une aventure. A consommer sans aucune modération !
Tous les matériels trouvés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation de ressource trouvée ici est régie par les Creative Commons. Logo & Déco intérieure par Goomi
Pour toute question quant à leur utilisation, contactez-nous: .