Forums ■ [PbF] ■ Blogs ■ Toceur(euse)s  » Chat
TocCyclopédie ■ Époques

Carrie White est une jeune fille qui vit seule avec sa mère, une bigote fanatique. Au lycée, elle est la risée de ses camarades. Mais elle se rend compte qu'elle possède le pouvoir de déplacer les objets par la force de sa volonté...



A partir de 1972, Brian De Palma a réalisé de nombreux thrillers et films d'horreur. La plupart sont devenus des classiques : Phantom of the Paradise (1975), Pulsions (1980), Blow out (1981)... En 1976, il adapte l'excellent premier roman de Stephen King, Carrie. A l'époque aucun texte de cet écrivain n'avait été adapté au cinéma. C'est aussi un des tous premiers film avec John Travolta.
Dans ce film, De Palma reste très fidèle à l'esprit du roman de Stephen King. Ne cherchant pas à faire peur au spectateur en accumulant des scènes chocs, le récit se concentre sur la description d'un lycée américain banal dans lequel Carrie est persécutée par les autres élèves. Encouragée par sa professeur de gymnastique, elle va pourtant décider de faire des efforts pour mieux s'intégrer à la vie de son école. Elle devra alors affronter la bêtise, la méchanceté et le conformisme des autres adolescents.

Un autre personnage est décrit en profondeur : Margaret White, sa mère, fanatique religieuse dont se moque toute la ville. Obsédée par le péché, considèrant le monde rempli de tentations démoniaques, elle inculque à Carrie la peur des autres, ainsi que le dégout de son corps et de sa sexualité. Carrie et Margaret sont remarquablement interprétées par Sissy Spaceck et Piper Laurie.

Si on le compare souvent à Hitchcock ou Argento, Brian De Palma se distingue de ces deux réalisateurs par le regard humain, intelligent et sensible qu'il porte sur ses personnages. Chez lui, la cruauté n'est jamais gratuite ou complaisante. Ses films comportent de nombreux portraits touchants : le fantôme amoureux de Phantom of the Paradise, la femme mûre de Pulsions, l'homme qui ne s'est jamais remis du décès de sa femme dans Obsession (1976)... Carrie appartient à cette galerie de personnages bouleversants.

Comme toujours avec ce réalisateur, l'histoire est filmée avec élégance et virtuosité. La narration, fluide et efficace, ménage des moments de suspense extrêmement forts (le bal...). De Palma utilise avec talent des moyens techniques comme le split-screen (écran en deux parties) ou le ralenti : la dernière demi-heure contient des moments de terreur inoubliables.

Carrie est un des meilleurs films de De Palma, traitant avec compassion d'un des thèmes les plus forts du cinéma fantastique : la solitude des monstres.
«
Mauvais comme la peste
Rodnoc 22/04/2005
Ce film m'a donné une aversion pour Brian DePalma !
Vraiment ! Non ! 9/10 pour Carrie ! Non !
J'ai même vu une adaptation en téléfilm qui était meilleure !
On dirait que Piper Laurie se croit à Broadway, le revirement de Carrie vers le côté obscur dans la salle des fêtes est bien trop soudain pour être crédible (en fait je crois que l'on n'est pas assez dans sa tête). Quant à Tommy Ross, il a beau sembler être un gentil garçon (comme le montre son attitude en classe), qu'il aille jusqu'à tomber tout à coup amoureux de la tête de Turc, non, non ! Trop de clichés, vraiment.
Seule Sue en tant que seule survivante au bon fond me parait un élément à garder. Et encore...ça doit être parce qu'Amy Irving était alors très jolie.

FantastiqueS...
Beru 03/07/2004
Bon ben Carrie ... hormis l'histoire ... c'est Sissy Spaceck... à la fois émouvante et démoniaque, je la trouve sublime en tous points ... De Palma a su transposer le roman sans tomber dans le gore ... une résussite à voir ou à revoir ....
Rouge, rouge, rouge... le sang est rouge (air connu)
Vonv 02/02/2004
Bon ben Carrie, ça gicle !
Je sais pas pourquoi mais ce film me plaît toujours autant maintenant qu'à mon premier visionnage. Ca diot être le côté années 70 des décors et des costumes, et surtout la fameuse Carrie, fabuleux mélange d'innocente prête à sombrer dans la perversion. J'aime la façon dont De Palma fait monter sa haine envers tout le monde... en à envie de venir l'aider pour se venger de ces cons !

Mais quand elle passe à l'action... la scène finale est coupée au couteau :) Cette scène reste un mythe dans mon esprit pour décrire ce genre de moment en partie.
Cérébral
Docteur Clarendon 02/08/2003
Mon avis est plus mitigé, quant à ce film. je dirais même que je n'ai pas aimé... une affaire de goût je pense car il a d'indéniables qualité mais qui ne m'ont pas accroché. L'oeuvre de Stephen King n'ont plus d'ailleurs presque dans son ensemble et bien que j'ai lu une bonne dizaine de ses livres. Cimetière a ma préférence ainsi que la part des ténèbres. Le premier a eu une adaptation cinématographique. Quant à Carrie comme le dit la critique c'est un film essentiellement "psychologique" avec lequel j'ai un peu de mal.
Tous les matériels trouvés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation de ressource trouvée ici est régie par les Creative Commons. Logo & Déco intérieure par Goomi
Pour toute question quant à leur utilisation, contactez-nous: .