Forums ■ [PbF] ■ Blogs ■ Toceur(euse)s  » Chat
TocCyclopédie ■ Époques

Au Texas, près de la ville de Gallup, des personnes sont agressées par des chauve-souris génétiquement modifiées. On fait alors appel à une zoologue spécialisée. Avec l'aide d'un shérif, elle essaie de prévenir la population qu'il ne faut plus sortir la nuit. Mais on les écoute pas...



Le réalisateur Louis Morneau a travaillé auparavant sur des films aux budgets serrés, comme Carnosaur 2 (1995), un sous-Jurassic Park produit par Roger Corman. Quand aux acteurs, dont Lou Diamond Phillips (La bamba (1987)...), ce ne Morsures d'Arthur Hiller racontait déjà une histoire semblable.
Le film est un très classique remake de Les oiseaux (1963) d'Alfred Hitchcock. Sauf qu'évidemment, les animaux dangereux sont ici des chauves-souris. On a donc le droit à une longue scène durant laquelle tout un troupeau de petites bêtes volantes attaque une ville, semant la mort et la destruction. Certaines scènes sont assez gores. Par exemple, un médecin légiste pratique une autopsie toutes tripes dehors. La fin du film consiste à l'exploration du refuge des chauves-souris, et se termine de façon assez hollywoodienne, avec compte à rebours et explosions à gogo. Le récit a un bon rythme et les acteurs sont assez sympathiques (à part l'assistant de la zoologue et ses vannes à vingt centimes...).

La violence des scènes d'attaque est rendue en agitant la caméra dans tout les sens et en montant les séquences n'importe comment. Cela restitue la vivacité des mouvements des chauves-souris, mais ça donne aussi un peu mal à la tête au spectateur. Les effets,spéciaux sont soit numériques (les groupes de monstres), soit mécaniques (chauve-souris isolée, voir la photo). Dans les deux cas, ils ne sont pas très convaincants. Encore une fois, la transition entre les créatures en image de synthèse et celles en plastique pose un peu problème. On remarque aussi que l'influence de réalisateurs comme Spielberg, Cameron ou MacTiernan est flagrante.

Somme toute, Bats se veut un film d'horreur sans prétention. Si on le regarde sans trop s'ennuyer, on ne peut pas dire qu'on se passionne vraiment pour cette histoire de chauves-souris meurtrières. Il faut dire que la crédibilité de l'histoire est atténuée par des effets spéciaux moyennement convaincants. 
Tous les matériels trouvés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation de ressource trouvée ici est régie par les Creative Commons. Logo & Déco intérieure par Goomi
Pour toute question quant à leur utilisation, contactez-nous: .