Forums ■ [PbF] ■ Blogs ■ Toceur(euse)s  » Chat
TocCyclopédie ■ Époques

Norman et Claire Spencer sont deux bourgeois aisés qui vivent paisiblement dans leur maison au bord d'un lac. Mais Claire se rend compte que leurs voisins ont des comportements étranges. Elle se met aussi à entendre des voix étranges dans sa maison



Impressionné par le succès de films comme Sixième sens (1999) ou Le projet Blair Witch (1999), les grosses pointures d'Hollywood se découvrent soudain un grand intérêt pour le film d'épouvante. Alors préparez vous, vous allez manger beaucoup de thriller surnaturel, et on va voir beaucoup de "dead people" au cinéma dans les mois à venir.. Ici, Michelle Pfeiffer, Harrison Ford et Robert Zemeckis (réalisateur des Retour vers le futur et de Forrest Gump (1994) entre autres...) tentent donc de monter dans le train en marche...
Le film commence lentement comme une copie conforme de Fenêtre sur cour (1954) de Hitchcock. Puis, l'histoire change complètement de direction, et on part vers un mélange de Sixième sens, Soupçons (1941) (toujours Hitchcock) et la série Twin Peaks. Et la fin nous emmène dans une ambiance entre Psychose (1960) et le début de Blow out (1981) de Brian De Palma. Bref les emprunts sont extrêmement nombreux. Le film manque en fait complètement d'originalité dans les sujets abordés. Le tout est enduit d'un lourd sirop hollywoodien qui rend ce film bien indigeste. La durée (plus de deux heures) est excessive par rapport à l'intrigue maigrichonne. Il semble même que la première partie du film ait été ajoutée pour rallonger le métrage et lui faire dépasser les deux heures, longueur à partir de laquelle un film américain devient "Oscar-isable". On s'ennuie donc très fort : l'histoire est lente, ennuyeuse, bavarde et dénuée de toute originalité. Pour faire peur au spectateur, Zemeckis utilise des stratagèmes à peine dignes d'un train fantôme de fête foraine : objet qui tombe, porte qui claque, main qui se pose brutalement sur une épaule ("Oh, tu m'as fait peur Norman...")... soulignés invariablement par un grand crescendo d'orchestre. Le réalisateur n'a apparemment pas bien compris la différence entre "faire peur au spectateur" et "faire sursauter le spectateur dans son fauteuil"... Le final se réveille un peu, mais même le "tour de force" (la scène de la baignoire) semble sortir d'un téléfilm policier de M6 ! Encore une fois de nombreux passages sont piqués à Hitchcock ou De Palma. La mise en scène sans finesse et la musique particulièrement bruyante et laide n'arrangent rien à l'affaire. Harrison Ford se défend correctement avec un jeu assez nuancé. On se dit parfois qu'il est dommage qu'il choisisse si mal ses films et gaspille ainsi son indéniable talent depuis des années. Par contre Michelle Pfeiffer est insupportable. 10 minutes, 20 minutes ça va... Mais 90% du film consistent en des gros plans sur son visage exprimant un nombre limité d'émotions (essentiellement la peur). Zemeckis a une star, et il compte bien la rentabiliser. Mais la malheureuse surjoue d'une manière particulièrement agaçante et ponctue son interprétation de lourdes mimiques maniérées. Le spectateur perd vite patience. Bref, un long film très ennuyeux, et, à moins d'être un fan vraiment inconditionnel de Michelle Pfeiffer, vous passerez un très mauvais moment.
«
Avec une pioche...
Docteur Clarendon 02/08/2003
Oui malheureusement tout cela est plus que vrai... Le film est lent, l'intrigue est très longue à démarrer, les scènes chocs sont trop peu nombreuses et pas assez convaincantes. Le jeu des acteurs et d'Harrison ford ne suffit pas à rattraper un film plat et finalement ennuyeux... d'autant que l'intrigue ne tient pas la route longtemps, elle est trop télécommandé pour maintenir son public en haleine. Bref rien n'a vraiment retenu mon attention dans ce film et je l'assénerais d'un 1 sur 10 qui ne fait pas honneur à Harrison ford... Je pense moi aussi que le choix de ses films laissent à désirer. A enterrer donc dans le fond de son jardin avec grand mère...
Tous les matériels trouvés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation de ressource trouvée ici est régie par les Creative Commons. Logo & Déco intérieure par Goomi
Pour toute question quant à leur utilisation, contactez-nous: .