Forums ■ [PbF] ■ Blogs ■ Toceur(euse)s  » Chat
TocCyclopédie ■ Époques

Je m'appelle Michael LaBossiere. J'ai 39 ans à la date de cette interview. Je suis né dans le Maine et suis le reflet de l'héritage colonial de cet état - je suis Français, Anglais et Mohawk.



Réalisée le 25 Juillet 2005

TOC : Qui êtes-vous (age, origine géographique) ?
Doc : Je m'appelle Michael LaBossiere. J'ai 39 ans à la date de cette interview. Je suis né dans le Maine et suis le reflet de l'héritage colonial de cet état - je suis Français, Anglais et Mohawk. Il existe des rumeurs à propos d'aspects étranges de mon passé, mais je ne peux ni confirmer ni invalider de telles spéculations.

TOC : Pouvez-vous nous en dire plus sur vos origines françaises et également Mohawk (les français ne les connaissent pas) ?
Doc : Du côté français, mes ancètres sont venus de France au cours du 17ème siècle. Apparemment, ils sont venus en Amérique pour chasser et tuer la faune locale. Pendant la Révolution, ils ont choisi le côté Américain.
La Nation Mohawk faisait partie de la première Confédération Iroquoise qui comprenait les Mohawk, les Oneida, les Onondaga, les Cayuga et les Seneca. Cette nation a été créée entre 1000 et 1600. Au 18ème siècle, les Tuscarora se sont joints aux Cinq Nations, qui sont toujours connues sous ce nom.
Les Mohawks vivaient sur les territoires de l'est et étaient connus comme les "Gardiens de la Porte de l'Est". Le nom "Mohawk" a été donné par la Nation Algonquin et a été utilisé plus tard par les Anglais, Allemands, Français et les Américains. Le peuple Mohawk s'appelle lui-même le "Peuple de la Pierre".
La nation Iroquoise existe encore à l'intérieur des frontières des Etats Unies et est reconnue - elle délivre même ses propres passeports.

TOC : Comment avez-vous découvert Lovecraft ?
Doc : Ma première rencontre s'est produite quand j'ai trouvé un livre broché, abîmé et déchiré en lambeaux dans une librairie à l'age de 13 ans. D'après mon souvenir, j'ai lu "La Chose sur le Seuil" et cela a eu un impact significatif sur ma personne - je n'ai pas pu dormir cette nuit là parce que j'avais peur que quelque chose se montre sur le pas de ma porte. En 1980, quand j'ai acheté la première édition du jeu l'Appel de Cthulhu, j'ai également acheté autant de livres de son oeuvre que je pouvais. J'ai été très content quand ils ont commencé à publier ses histoires en volumes.


TOC : Comment avez-vous découvert le jeu de rôle ?
Doc : C'est la faute de ma mère. Elle est conseillère d'orientation et avait lu que D&D aidait les enfants à développer leur sociabilité. Et ainsi elle m'a acheté une version des règles de base. A l'origine j'étais assez sceptique - après tout, combien de fois votre mère veut vous voir faire quelque chose d'amusant ? Son travail consiste à vous garder loin des choses amusantes et corruptrices. Une fois que j'ai compris comment lire un dé à quatre faces, j'étais accroc pour la vie.


TOC : Comment avez-vous découvert l'Appel de Cthulhu ? (d'abord par la lecture puis le jdr, ou l'inverse)
Doc : J'ai lu une des histoires de Lovecraft avant que le jeu ne sorte, mais je n'ai pas lu son oeuvre vraiment sérieusement avant d'avoir commencé à jouer.


TOC : En quoi a constitué votre premier "job" sur l'AdC ?
Doc : Au début des années 90 j'ai écrit plusieurs aventures AdC pour 'Challenge magazine', qui était publié par GDW. Malheureusement, GDW a arrêté Challenge et la plupart de mes aventures n'ont pas été imprimées. Mon premier travail important avec Chaosium a consisté à écrire "Lune de Sang" - une aventure de science fiction pour l'AdC. Ceci a amené au projet "Etranges époques" avec Pagan Publishing. Après que d'autres personnes et moi-même aient fourni pas mal de boulot, Pagan nous a laissés de côté. Depuis, j'ai fait quelques monographies pour Chaosium (End Time, Raising Up, The First Book of Things). J'ai également rédigé environ 50 aventures disponibles sur leur site web.


TOC : Travaillez-vous seul ?
Doc : Oui. J'ai tenté de mettre mon husky et mon chat à contribution, mais l'absence de pouce et de langue a empêcher l'aboutissement de leurs efforts.


TOC : Vous seriez un monstre du mythe, lequel ?
Doc : Selon mes joueurs, je serais Nyarlathotep.


TOC : A combien estimez-vous votre SAN ?
Doc : Dans un bon jour, probablement 70. Au cours des dernières semaines après avoir écouté les explications des étudiants pour ne pas venir en classe, mais espérer obtenir de bonnes notes, environ 25. Après avoir vu par accident une émission de télé réalité, probablement 5.


TOC : Quelles sont selon vous les qualités d'un bon scénario Cthulesque ?
Doc : D'abord, il doit y avoir un démarrage plausible pour lancer les investigateurs. Deuxièmement, il est nécesasire de disposer d'un mystère initial avec des couches de mystère dessous - le scénario devrait évoluer alors que les investigateurs s'enfoncent plus profondément dans la folie et s'éloignent du monde ordinaire. Troisièmement, les aspects techniques demandent à être bien développés - personnages plausibles, évènements planifiés avec attention, intrigue cohérente et, bien sur, des évènements qui créent l'horreur.


TOC : Quelles sont selon vous les qualités d'un Gardien des arcanes ?
Doc : Je ne suis pas sûr.


TOC : Quelles sont selon vous les qualités d'un Investigateur ?
Doc : Il y a plusieurs manières d'être un bon joueur, mais l'imagination est probablement un facteur clé. Certains joueurs sont des planificateurs prudents, d'autres agissent avant de réfléchir. Il est également important d'être dans l'histoire et dans son roleplaying. Contrairement à D&D qui récompense les joueurs par des butins, montée de niveau et objets magiques, l'AdC est tout entier dans l'histoire et le jeu d'acteur.


TOC : Quelles sont selon vous les qualités d'un cultiste malicieux ?
Doc : Premièrement, il fait parti d'un culte. Deuxièmement, il est malicieux. J'ai tendance à utiliser une grande variété de qualité pour les créer. Certains ne sont que de la chair à canon qui ne sont là que pour les investigateurs - sans explication réelle. D'autres sont des personnes plus complexes qui sont corrompues par le pouvoir, ou induites en erreur par quelqu'un ou quelque chose auquel ils croient, ou encore ceux qui veulent être très méchants et qui ont choisi cette voie.


TOC : Étes-vous plutôt joueur ou maître ?
Doc : Je n'ai encore jamais joué un investigateur à l'AdC, mais je dirais Gardien. C'est mieux de donner que de recevoir, particulièrement quand on parle de folie.


TOC : Que pensez-vous de l'avenir du jdr ?
Doc : Et bien, le chemin évident semble être une affinité croissante avec les ordinateurs – et même pourquoi pas un Cthulhu MMORPG. Bien entendu, je suspecte que les gens pourraient revenir au jeu traditionnel - la version ordinateur est amusante, mais manque de l'interaction sociale qui existe quand les gens se rencontrent en personne.


TOC : Quels ont été selon vous les étapes importantes de l'évolution de l'AdC depuis son origine ?
Doc : En tant que jeu, l'AdC a été assez cohérent - il a eu plusieurs éditions, mais le coeur est resté le même. En terme d'étapes, je suppose qu'il y a eu le début pendant lequel n'existait que le livre de base, puis l'étape intermédiaire avec de nombreux suppléments et puis maintenant où nous trouvons une grande quantité d'éléments pour le jeux - plus les peluches Cthulhu.


TOC : Pourquoi est-ce un jeu qui ne s'essoufle pas ?
Doc : Les elfes, les hobbits, et les cyborgs vont et viennent selon la mode, mais l'horreur est éternelle.


TOC : Jouez-vous à d'autres jeux ? Lesquels ?
Doc : Oui. J'ai joué au premier D&D, à AD&D, basic D&D, Tunnels & Trolls, Gamma World, The Fantasy Trip, Top Secret, Boot Hill, Bushido, Villains & Vigilantes, Champions, Star Trek, Runequest, Space Opera, Traveler, Traveler 2300, Megatraveler, Marc Miller's Traveler, Traveler the New Era, Dark Conspiracy, Twilight 2000, et beaucoup d'autres.


TOC : Votre pire souvenir de partie ?
Doc : J'étais à une convention et je jouais dans une aventure qui était tellement mauvaise, presque tout le monde est parti au bout de vingt minutes. Le MJ n'avait pas d'indices sur ce qu'il faisait, ne disposait que de dés à six faces et pas de guide du maître et à commencé par nous demander de lui donner de l'argent.


TOC : Votre meilleur souvenir de partie ?
Doc : Il y a quelques années j'ai joué une mini-campagne qui possédait plusieurs détours excellents. Un des investigateurs, "le major" était mort et avait été ramené à la vie par un projet militaire (dirigé par son ex-femme) et ne le savait pas - avant qu'il ne voit les enregistrements de sa "résurrection". Un autre investigateur était un agent dormant mi-go qui découvrait ce qu'il était en réalité dans le final de l'aventure - quand les mi-go avaient obtenu ce qu'ils désiraient et remettaient de l'ordre dans leurs affaires. A la fin, tout le monde s'est retrouvé dans des cylindres cérébraux mi-go.


TOC : Avez-vous des projets dans le futur ?
Doc : Toujours. Je travaille sur un autre projet de science fiction pour l'AdC comportant plusieurs aventures. Je joue également une campagne D&D édition 3.5 en ce moment, donc je constitue les éléments dont j'ai besoin pour la faire.


TOC : Pouvez-vous nous conter l'histoire de la publication de la version MULA ?
Doc : Après une grande pause, j'ai envoyé une version brute de Fin des Temps à Chaosium. Ils l'ont d'abord posté tel quel. Cette version a été perfectionnée dans les mains expertes de Gottardo Zancani et Chaosium l'a tellement appréciée qu'ils l'ont publiée comme monographie.


TOC : Quel est le retour au niveau du succès du supplément après quelques mois ?
Doc : Je n'ai pas de chiffres, mais Fin des Temps semble bien marcher - il a toujours été au sommet de leur liste dans le site web.

TOC : Et qu'en attendiez-vous ? Renommée, gains, test pour vous-même,...
Doc : Le profit serait bien, mais je me contenterai d'une gloire éternelle.


TOC : Plus généralement, lequel de vos travaux a eu le plus de succès (même hors AdC) ?
Doc : Cela dépend de la manière dont on définit le succès. En termes monétaires, ma meilleure réussite a été 'Protect & Serve', un livre que j'ai écrit pour RTG. Mais en ce qui concerne mon favori, je dirai qu'il s'agit de 'Lune de sang'.


TOC : Avez-vous d'autres projets pour End Time dans le futur ?
Doc : J'ai quelques plans pour de nouvelles aventures et quelques autres éléments.


TOC : Y-a-t'il une question que personne ne vous a jamais posé à laquelle vous souhaiteriez répondre ?
Doc : Pourquoi êtes-vous aussi sympa ? :)

Dr Michael C. LaBossiere, merci.

PS : Vous pouvez retrouver en langue anglaise les productions du Dr LaBossiere sur son site http ://www.opifexphoenix.com/ en suivant le lien Worlds.
Tous les matériels trouvés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation de ressource trouvée ici est régie par les Creative Commons. Logo & Déco intérieure par Goomi
Pour toute question quant à leur utilisation, contactez-nous: .