Forums ■ [PbF] ■ Blogs ■ Toceur(euse)s  » Chat
TocCyclopédie ■ Époques

Maires de Philadelphie :

1920 (5 janvier) : MOORE Joseph Hampton (1864 - 1950), républicain.
1924 (7 janvier) : KENDRICK (W.) Freeland (1873 - 1953), républicain.
1928 (2 janvier) : MACKEY Harry Arista (1869 - 1938)
1932 (4 janvier) :

KENDRICK (W.) Freeland (1873 - 20 mars 1953), homme politique.
Délégué de Pennsylvanie à la Convention nationale républicaine de 1920), il fut maire de Philadelphie du 7 janvier 1924 au 2 janvier 1928 ; durant son mandat eut lieu l'Exposition Sesquicentennial de 1926. Membre actif de la société maçonnique des Shriners (société maçonnique inspirée par le monde arabe) : potentat de la loge Lulu Shrine de 1906 à 1918 et de 1920 à 1923, il devint potentat impérial (1919-1920), créant les hôpitaux Shriners pour Enfants (1920), et fut le second président du Bureau national des Shriners de 1934 à 1949.

MACKEY Harry Arista (Susquehanna, Pennsylvanie, 26 juin 1869 - Philadelphie, 17 octobre 1938), footballeur et homme politique.
Footballeur universitaire de talent (Lafayette College, 1889-1890 ; Université de droit de Pennsylvanie, 1891-1893), il devint avocat à Philadelphie en 1894 et dirigea les équipes de football américain du Pennsylvania Military College [aujourd'hui Widener University, 1894] et de l'Université de Virginie (1895). Maire de Philadelphie du 2 janvier 1928 au 4 janvier 1932, il trouva la mort dans un accident d'automobile.

MOORE Joseph Hampton (Woodbury, New Jersey, 8 mars 1864 - Philadelphie, 2 mai 1950), journaliste et homme politique.
Journaliste au Public Ledger et au Court Combination (1881-1894), il entre en politique comme républicain : conseiller au trésorier de Philadelphie (1894-1897), puis secrétaire du maire (1900), il est trésorier de la ville de 1901 à 1903. Président des Clubs républicains des Etats-Unis (1900-1906), il est nommé en 1905 par Roosevelt chef du Bureau fédéral des Manufactures, mais démissionne au bout de six mois. Elu au Congrès -Unis (6 novembre 1906), il sert à Washington pendant treize ans et démissionne en 1920 pour devenir maire de Philadelphie (5 janvier 1920-7 janvier 1924). Au cours de son mandat, il interdit les films de Roscoe Arbuckle, accusé de viol, meurtre et d'outrage à la morale. Délégué des Etats-Unis au Congrès international sur la navigation du Caire (1926), il perd l'élection municipale de 1926, mais est réélu maire six ans plus tard (4 janvier 1932-6 janvier 1936).


Maires de Los Angeles

1919 : SNYDER Meredith Pinxton (1859 - 1937) (3)
1921 : CRYER George E. (1875 - 1961)
1929 : PORTER John Clinton (1871 - 1959)
1933 :

CRYER George E.
(comté de Douglas, Nebraska, 13 mai 1875 - 24 mai 1961), homme politique.
Maire de Los Angeles de 1921 à 1929.

PORTER John Clinton
(Leon, comté de Decatur, Iowa, 1871 - Los Angeles, 27 mai 1959), homme politique.
Maire de Los Angeles de 1929 à 1933, il fut battu aux élections de 1933 et 1941.

SNYDER Meredith Pinxton
(Wiston-Salem, comté de Forsyth, Caroline du Nord ?, 22 octobre 1859 - Los Angeles, 7 avril 1937), homme politique.
Il fut trois fois maire de Los Angeles (1896-1898, 1900-1904 et 1919-1921) et vaincu à l'élection de 1920.

Maires de San Francisco

1912 (8 janvier) : ROLPH Jr. James (1869 - 1934)

ROLPH Jr. James, dit "Sunny Jim"
(San Francisco, 23 août 1869 - Santa Clara, 2 juin 1934), hommes d'affaires et homme politique.
Armateur (1900) et banquier (1903). Il fut durant 19 ans maire de San Francisco (8 janvier 1912-7 janvier 1931), avant de devenir gouverneur de Californie (1931-1934). En plus de ses mandats de maire et de son travail privé, il fut également directeur et président de diverses organisations (propriétaires et marchands de bateaux ; Chambre de commerce de San Francisco ; Bourse des marchands ; vice-président de l'Exposition international Panama-Acific de 1915 ; etc.). Elu gouverneur de Californie, il démissionna de ses fonctions de maire le jour même de son entrée en fonction à la tête de l'Etat. A la fin 1933 (ou début 1934), il approuva le lynchage de deux kidnappeurs du fils d'un marchand, ce qui lui valut une mauvaise réputation à travers le pays et le surnom de " Gouverneur Lynch ".

Maires de la Nouvelle-Orléans

1904 (12 mai) : BEHRMAN Martin (1864 - 1926), démocrate (1)
1920 (6 décembre) : McSHANE Andrew J. (1865 - 1936), démocrate
1925 (5 avril) : BEHRMAN Martin (1864 - 1926), démocrate (2)
1926 (12 janvier) : O'KEEFE Arthur J. (1876 - 1943), démocrate (1)
1926 (15 mars) : O'KEEFE Arthur J. (1876 - 1943), démocrate (2)
1929 (15 juillet) : WALMSLEY T. Semmes (1889 - 1942), démocrate (1)
1930 (mai) : WALMSLEY T. Semmes (1889 - 1942), démocrate (2)
1934 : WALMSLEY T. Semmes (1889 - 1942), démocrate (3)
1936 (30 juin) :
BEHRMAN Martin
(New York, 14 octobre 1864 - 12 janvier 1926), homme politique.
Descendants d'immigrés allemands, il s'installa à La Nouvelle-Orléans avec sa famille en 1865. Il fut deux fois maire démocrate de La Nouvelle-Orléans (12 mai 1904-6 décembre 1920 et 5 avril 1925-12 janvier 1926) et mourut au cours de son ultime mandat. Durant la première période, il fit de nombreuses réformes et la ville connut des progrès matériels. De 1917 à 1918 il fut le président de la Ligue des municipalités américaines. Entre 1920 et 1925, il fut vice-président et directeur de l'American Bank & Trust Company de La Nouvelle-Orléans. En 1908 et 1912, il fut le délégué de la Louisiane à la convention nationale démocrate.

McSHANE Andrew J.
(La Nouvelle-Orléans, 1865 - 1936), homme politique.
Maire démocrate de La Nouvelle-Orléans du 6 décembre 1920 au 5 avril 1925. Il mit en place un efficace programme de collection des ordures et les rues à voie unique (encore en usage). Il réorganisa le département des travaux publics, assainit les finances de la ville. Battu en 1925 pour sa réélection par Martin Behrman, son prédécesseur, Andrew McShane se retira de la vie publique.

O'KEEFE Arthur J.
(Nouvelle-Orléans, 8 novembre 1876 - 1943), homme politique.
Il dirigea la firme familiale O'Keefe Teas & Coffees (importation et torréfaction) et fut un dirigeant de banque et d'assurances. Membre de l'administration démocrate du maire Behrman, il lui succéda à son décès (12 janvier 1926-14 février 1930). A partir du 15 juillet 1929, c'est T. Semmes Walmsley qui dirige la ville à sa place, O'Keefe, gravement malade, ne démissionnant qu'en février 1930.

WALMSLEY T. Semmes
(Nouvelle-Orléans, 10 juin 1889 - 17 juin 1942), homme politique.
Avocat, il entre en politique dans les rangs démocrates et est de 1919 à 1924 assistant de l'attorney général de Louisiane, puis attorney de La Nouvelle-Orléans (1924-1926). En 1926, il est élu commissaires aux finances publiques de la ville et gouverne La Nouvelle-Orléans à partir du 15 juillet 1929, en lieu et place du maire Arthur J. O'Keefe, gravement malade. Ce dernier démissionne en février 1930 et Walmsley est élu à sa place en mai de la même année et réélu en 1934. Il démissionne le 30 juin 1936.

Maires de Boston

1918 : PETERS Andrew James (1872 - 1938)
1922 : CURLEY James Michael (1863 - 1958), démocrate (2)
1926 : NICHOLS Malcolm E. (1876 - 1951)
1930 : CURLEY James Michael (1863 - 1958), démocrate (3)

CURLEY James Michael
(Boston, 20 novembre 1863 - 12 novembre 1958), homme politique.
Fils d'immigrants irlandais du comté de Galway. Membre du parti démocrate, il fut élu au Congrès le 4 mars 1911 (jusqu'en 1914). Il fut élu plusieurs fois maire de Boston (1914-1918, 1922-1926 et 1930-1934). Il fut emprisonné deux fois et est généralement considéré comme un politicien corrompu. Très populaire au sein de la population irlandaise de la ville, ses opposants les surnommèrent le " Mussolini irlandais". Il fut également gouverneur du Massachusetts (1935-1937) et membre du Congrès (1943-1946/47). De nouveau élu maire de Boston en 1945, il fut condamné pour corruption, fit cinq mois de prison (1947) avant d'être pardonné par le président et d'achevé son mandat de maire (1947-1949). Il échoua encore deux fois à l'élection municipale en 1949 ou 1951 et 1955. Il est l'auteur d'une autobiographie, I'd Do It Again (1957).

NICHOLS Malcolm E.
(Portland, Maine, 8 mai 1876 - 1951), homme politique.
Maire de Boston (1926-1930)

PETERS Andrew
(Boston, 3 avril 1872 - 1938), homme politique.
Maire de Boston (1918-1922).

Maires de Chicago

1915 (6 avril) : THOMPSON William Hale (1869 - 1944), républicain (1)
1919 (1er avril) : THOMPSON William Hale (1869 - 1944), républicain (2)
1923 (3 avril) : DEVER William Emmett (1862 - 1929), démocrate
1927 (7 avril) : THOMPSON William Hale (1869 - 1944), républicain (3)
1931 :

DEVER William Emmett
(Woburn, comté de Middlesex, 13 mars 1862 - 3 septembre 1929), homme politique.
Maire démocrate de Chicago (avril 1923-1927), il succéda au maire " le plus corrompu de l'Histoire", Hale Thompson, et " nettoya" la ville. Il fut délégué de l'Illinois aux conventions nationales démocrates de 1924 et 1928.

THOMPSON William Hale
(Boston, 14 mai 1869 - Chicago, 18 ou 19 mars 1944), homme politique.
Athlète, il est le capitaine des équipes de Water polo et de football de Chicago. Il entre en politique en 1900 comme conseiller municipal républicain. Il est élu maire de Chicago en avril 1915, puis réélu en avril 1919. Lié à la mafia (Johnny Torrio puis Capone), il gagne la réputation de " maire le plus corrompu de l'Histoire des Etats-Unis" : durant ses mandats, la police est totalement inefficace à combattre le crime, la corruption monnaie courante. Au début de la Première Guerre mondiale, il se proclame pro-allemand et anti-britannique, encourageant à brûler les livres pro-anglais des écoles publiques, gagnant ainsi le surnom de " Kaiser Bill". En 1923, poursuivi pour corruption et fraude, il ne se représente pas à la réélection et c'est le démocrate Dever qui lui succédant avec la promesse de nettoyer la ville. Cependant, Thompson est réélu maire contre Dever en avril 1927 (durant sa campagne, il avait promis de rouvrir les tavernes fermées par son adversaire), redonnant ainsi aux gangsters la main sur la cité. Thompson ignore complètement le crime et poursuit ses attaques anti-britanniques, menaçant même " de frapper le roi George"... En 1931, il est battu à la réélection par Cermak ; de même, il ne parvient pas à être élu gouverneur en 1936 et de nouveau à la mairie en 1939.

Maires de New York

1918 : HYLAN John F. (1868 - 1936), avocat.
1926 : WALKER John James (1881 - 1946)
1932 (septembre) :

HYLAN John F.
(Hunter, Green County, 20 avril 1868 - Forest Hills, 12 janvier 1936), avocat et homme politique.
D'origine irlandaise catholique, il fut maire de New York de 1918 à 1926, et est généralement considéré le moins compétent des maires que la ville ait connu.

WALKER John James
(19 juin 1881 - 18 novembre 1946), homme politique.
Il est élu sénateur de l'Etat de New York en 1914 et maire de New York en 1926. Les premières années de son mandat sont une époque prospère pour la ville, au moins, partiellement, à cause de la prolifération de speakeasies durant la prohibition. Ses aventures avec des " chorus girls" sont largement connues, et il quitta sa femme pour la danseuse Betty Compton sans affaiblir sa popularité. Il travailla à maintenir les prix du métro à 5 cents malgré la menace de grève. Il composa également une chanson populaire, Will You Love Me in December (As You Do in May) ?. Sa fortune tourna en même temps que celle de l'économie en 1929. Le cardinal Patrick Hayes le dénonça, insinuant l'immoralité du maire, qu'elle soit personnelle ou politique. L'augmentation de l'agitation sociale amène à la découverte de la corruption au sein de son administration, et le maire Walker est amené à témoigner devant la commission du juge Samuel Seabury. Walker démissionne en septembre 1932 et quitte promptement les Etats-Unis pour l'Europe avant qu'une procédure criminelle ne soit engagée contre lui.

Présidents du Bureau de Commission de la Ville de Washington

(équivalent de maire)

1917 (9 octobre) : BROWNLOW Louis (1897 - 1963)
1920 (17 septembre) : KUTZ Charles Willauer (-)
1920 (25 septembre) : HENDRICK John Thilman (-)
1921 (15 mars) : RUDOLPH Cuno Hugo (-)
1926 (4 décembre) : DOUGHERTY Proctor L. (- 1966)
1930 (10 avril) :
Tous les matériels trouvés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation de ressource trouvée ici est régie par les Creative Commons. Logo & Déco intérieure par Goomi
Pour toute question quant à leur utilisation, contactez-nous: .