Forums ■ [PbF] ■ Blogs ■ Toceur(euse)s  » Chat
TocCyclopédie ■ Époques
Il s'agit d'un morceau de parchemin réalisé en peau d'onagre.

Il est souvent décoré de symboles ésotériques, mais ce n'est pas obligatoire.
Origine : inconnue. Il semble que certains magiciens aient su comment fabriquer
des peaux de chagrin, mais ce savoir s'est aujourd'hui perdu. Le Culte des
Goules est le seul livre du Mythe qui y fasse référence.
Effet : la peau de chagrin confère à son propriétaire le pouvoir de réaliser
toute chose qui semble impossible. Par chose impossible, il faut comprendre
toute action qui semble extrêmement improbable, car il faudrait une chance
insensée pour y arriver. La peau de chagrin prodigue cette chance à son
propriétaire. En contrepartie, elle le prive d'une partie de son être.
A chaque fois que le propriétaire fait usage de la peau de chagrin, son action
est une réussite automatique, ce qui est l'équivalent (voir mieux !) d'une
réussite critique. Le souhait doit être énoncé clairement, et être l'objet
d'une action. Il ne doit pas s'agir de se souvenir d'une chose entendue une
fois par exemple. En revanche, le propriétaire peut souhaiter choisir au hasard
un livre dans un bibliothèque à une page donnée et tomber sur la bonne
référence, ce qui se produit si elle existe effectivement dans la dite
bibliothèque.

A chaque usage, la peau de chagrin diminue de taille en se rétrécissant. Cet
effet n'est pas forcément perceptible suite à un seul vœux, à moins de détourer
la peau sur un papier avant et après la réalisation du souhait. Pour réaliser
son mini-miracle elle tire de l'énergie à son porteur. Ceci se traduit par la
perte définitivement un point de caractéristique. Afin de déterminer cette
caractéristique, lancer 1D10. De 1 à 4, c'est la CON qui est touchée, de 5 à 8
c'est la FOR, sur 9 c'est la TAI et 10 le POU. Le point de caractéristique est
définitivement perdu et ne peut être récupéré, même par des moyens magiques. A
chaque perte, le personnage ressent une lassitude soudaine qui l'incommode
quelques minutes. Si une caractéristique atteint 0, le propriétaire meurt.

La possession d'une peau de chagrin a des effets secondaire. Tant que son
propriétaire ne s'en est pas servi, il peut encore s'en défaire, mais une fois
le premier souhait exaucé, ce ne sera plus possible. Il trouvera tous les
prétextes possibles pour la conserver, quitte à se fâcher avec ses amis. Si on
la lui prend de force ou par la ruse, il tentera de la retrouver par tous les
moyens. Enfin, lorsqu'il se trouve face à une situation ou la chance joue de
manière importante, il sera tenté d'utiliser la peau de chagrin plus que de
raison et il lui faudra réussir un jet sous POUx5 pour ne pas succomber à la
facilité et s'en servir.

Une peau de chagrin disparaît avec son propriétaire si elle est responsable de
sa mort en usant son dernier point de caractéristique. Dans tout autre cas,
elle attendra un autre propriétaire pour lui prodiguer sa " chance".

Exemple d'utilisation : lors d'un duel, le porteur de la peau de chagrin souhaite tirer dans
la direction opposée à celle de son adversaire, mais le toucher mortellement
malgré tout. Et par une subtile succession de ricochets, c'est ce qui se
produit finalement.

Référence : " La peau de chagrin", Honoré de Balzac.
Tous les matériels trouvés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation de ressource trouvée ici est régie par les Creative Commons. Logo & Déco intérieure par Goomi
Pour toute question quant à leur utilisation, contactez-nous: .