Forums ■ [PbF] ■ Blogs ■ Toceur(euse)s  » Chat
TocCyclopédie ■ Époques
Notes et transcription : chris-@-cinebis.org">Christophe Thill

LOVECRAFT OU LE MYTHE EN RÉVOLUTION
(extraits)

Le génie de Lovecraft est d'avoir su conjuguer la matérialité et l'immatérialité. Ses sources d'épouvante sont aussi bien extérieures qu'intérieures. Non pas à tour de rôle, mais en même temps. Il a tenu cette gageure de nous imposer un fantastique à la fois nouveau, inconnu et néanmoins profondément présent dans notre conscience la plus ancienne. C'est par un judicieux dosage de la science et du mythe qu'il y est parvenu et par la merveilleuse incertitude où il nous tient des frontières qui les séparent.

[...] Lovecraft a choisi de nous effrayer avec des sorcières et des monstres. Il a décidé de nous replonger dans notre enfance, dans les formes les plus primitives de notre mentalité. Il nous a attaqués là où nous sommes les mieux protégés, car, au fond, les plus vulnérables. Sur ce terrain, nous avions édifié une défense si solide que nous ne pensions pas qu'elle pourrait jamais être battue en brèche. Nous n'avions pas prévu qu'une arme nouvelle pourrait à nouveau forcer le passage aux monstres. Cette arme nouvelle, Lovecraft l'a forgée.

C'est ici qu'intervient le rôle de la science. Car Lovecraft est bien un auteur de fiction scientifique. Puisque nous prétendons n'être plus frappés que par les vérités de la science, qu'à cela ne tienne. Lovecraft effacera les barrières qui séparent celle-ci du mythe qui l'envahira toute. Dès lors, sorcières et monstres deviendront pour nous vérités irrécusables, les classifications ordinaires de notre esprit qui nous protègent de l'inconnu seront ébranlées et la terreur pourra prendre une place que plus rien ne défend.

Ses nouvelles baignent dès le départ dans le mythe. Mythes traditionnels de sorcellerie, de démonologie, mais le plus souvent mythes originaux dûs à l'imagination de Lovecraft, où il s'est complu à associer tout ce qui, par le mystère et l'ombre, peut suggérer l'abjection.

[...] C'est alors que la science entre en jeu comme élément de choc qui, de virtuelle, rendra la réalité des mythes possible, puis certaine. Qu'il prenne appui sur l'hypothèse d'une quatrième dimension de l'espace, sur celle d'une évolution biologique marine parallèle à l'évolution des espèces terrestres ou sur celles des relations interplanétaires, Lovecraft fait alors appel aux mythes qui nous sont propres, à ceux auxquels nous croyons et qui découlent des progrès géants de notre connaissance. Du même coup, les autres mythes, anciens et refoulés, envahissent les nouveaux et leur empruntent leur qualité essentielle qui est la crédibilité. Les monstres redeviennent possibles, proches de nous et menaçants. L'épouvante ancienne réapparaît avec plus de force d'avoir été contenue, et le tour est joué.
Claude Ernoult
Les Lettres Nouvelles n° XXI - "Spécial Terreur et Fantastique", novembre 1954, p. 664-671, cité dans Fiction n°15, février 1955, p. 2 et 3 de couverture.
Tous les matériels trouvés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation de ressource trouvée ici est régie par les Creative Commons. Logo & Déco intérieure par Goomi
Pour toute question quant à leur utilisation, contactez-nous: .