Forums ■ [PbF] ■ Blogs ■ Toceur(euse)s  » Chat
TocCyclopédie ■ Époques

Ouvrages à disposition

La division P est parvenue à récupérer les grimoires saisis lors du raid sur Innsmouth.

1. Les écrit de Ponape
2 exemples sont stockés dans la bibliothèque dont un est à moitié brûlé. Il s'agit de la version traduite par le capitaine Abner Ezeckiel Hoag et publiée à la fin du 18ème , à sa mort. Hoag aurait trouvé le manuscrit original en 1734 lors d'un voyage dans les carolines. Le manuscrit était un parchemin écrit sur des feuilles de palmier reliées entre elles par un tube en bois. Ecrit par le grand prêtre Ghatanothoa et ses successeurs dans un langage ancestral, hoag parvint à en faire la traduction avec l'aide d'un de ses serviteurs. Plusieurs semaines sont nécessaires pour en effectuer la lecture. Ces ouvrages, étant déjà traduits, suscitèrent aussitôt l'inquiétude de l'ancienne chambre noire et de l'ONI.
SAN : 1D8, 7% dans le mythe de Cthulhu, multiplicateur de sort x2 (contacter un profond, contacter père Dagon, contacter Mère Hydra).
2. Journal de Bord d'Obed Marsh
Là encore, écrit en anglais, il permit de mieux cerner le problème. Il raconte comment Obed Marsh fit la découverte d'une petite île située à l'Est d'Olaheke et y rencontra des prêtres profonds. Cette rencontre allait alors sceller le triste destin d'Innsmouth en échange d'innombrables richesses. Ce journal inquiète en particulier les responsables de la division P. Il montre en effet qu'Innsmouth n'est pas un cas isolé et que l'invasion est plus grave qu'il ne semble. Ce journal nécessite trois semaines de lecture.
SAN : 1D6, 4% en mythe de Cthulhu, 4% en connaissance d'Innsmouth
3. Historique de la famille Marsh
Datant de 1762, il sous-entend les liaisons contre nature qui se répandirent dans Innsmouth. Une semaine suffit pour le lire
SAN : 1D2, 1% en mythe de Cthulhu, 3% en connaissance d'Innsmouth.
4. Tablettes et traduction
C'est sur ces tablettes que continuent à travailler les anciens de la chambre noire qui se parvenus à rejoindre la division P. Robert Marsh avait déjà commencé la traduction sous le titre " le livre de Dagon ". Certaines pages ayant été récupérées durant le raid, elles servirent de base de travail lorsque la chambre noire effectua la traduction des glyphes. Ce texte permet d'en apprendre plus sur les profonds, mentionne Cthulhu et la sombre de cité de R'lyeh.
Trois traducteurs sont déjà devenus fous face à ce travail de titans.
SAN : 2D8, +12% en mythe de Cthulhu, multiplicateur de sort x4 (bouillon des profondeurs, contacter Cthulhu, contacter un profond, contrôler un marsouin, contrôler un requin)
Personnages non joueurs...

Colonel James Whelan
Le colonel James Whelan est le colonel responsable de la section. Conscient de la nature de la menace qui pèse sur l'humanité, il désire un total dévouement de la part de ses hommes dans leurs fonctions. Il considère en effet la division P en guerre et sait que la moindre erreur est synonyme pour ses agents en mission...
Agé de 52 ans, assez grand et encore musclé, sa seule présence inspire le respect à ses subordonnés.

FOR :11 CON : 11 TAI : 14 INT : 13
POU : 15 DEX : 10 APP : 13
SAN : 55 EDU : 11 PV : 12
Crédit 65%, Anglais 95%, Mythe de Cthulhu 15%, Connaissance Innsmouth 25%, Art Militaire 70%, Arme de poing 70%


Professeur Fleasance
Un des plus impliqués dans les recherches sur les profonds, le professeur Fleasance ne vit que pour ses recherches. D'ailleurs, il a peur de sortir de son labo, vu les horreurs qu'il y a à l'extérieur
A 63 ans, cet être décharné est à la limite de la crise cardiaque

FOR :11 CON : 8 TAI : 12 INT : 18
POU : 16 DEX : 10 APP : 11
SAN : 20 EDU : 18 PV : 10
Agoraphobe
Allemand 70%, Bibliothèque : 90%, Cryptographie 80%, Français 60%, Mythe de Cthulhu 23%, Connaissance d'Innsmouth 50%
Sorts : Contacter un profond, contacter Dagon


Capitaine Curtis Henley
Lors du raid sur Innsmouth, Henley était Adjudant et responsable du Vigilant, l'un des deux navires qui furent coulés. Son courage permit de sauver une dizaine des ses hommes et fut aussitôt promu Lieutenant en récompense. Lorsqu'on lui a proposé de joindre la division P, il n'hésita pas et on lui confia la responsabilité du service " opérations ", service où sont affectés les officiers devant enquêter sur les évènements étranges. Ce changement d'affectation lui permit un nouvel avancement au grade de Capitaine, seulement quelques mois après avoir été nommé lieutenant.
Bref, à 37 ans, Henley a vécu une carrière fulgurante. Il s'en réjouirait s'il ne connaissait pas les risques de son service...

FOR :14 CON : 15 TAI : 14 INT : 14
POU : 14 DEX : 15 APP : 13
SAN : 50 EDU : 12 PV : 15
Diriger un bateau 55%, Mythe de Cthulhu 10%, Connaissance Innsmouth 10%, Art Militaire 55%, Arme de poing 70%
Bien évidemment, la division P est consciente de l'importance de la recherche de tels grimoires. Au cours des années qui vont suivre, elle va tout mettre en oeuvre pour en découvrir d'autres. A titre d'exemples, voici ceux qui sont mentionnés dans Delta Green, ils représentent autant d'idées à développer pour des scénarios :
- Etude des structures mythologiques des derniers primitifs en relation avec le texte de R'lyeh, 1913
- Cthulhu dans le nécronomicon, 1938 par le Docteur Laban Shrewsbury
- Mythologie polynésienne 1906
- La préhistoire du pacifique à la lumière des écrits de Ponape, 1911
- Les tablettes de Zanthu, 1916 par le professeur Harold Copeland
Par ailleurs lors du raid sur Innsmouth, certains objets furent également récupérés. On peut citer par exemple les statuettes de Mère Hydra, Père Dagon, Cthulhu, Byatis, Gloon et Zoth Ommog ou des bijoux ouvragés fabriqués par les profonds.

La vie dans la Caserne

Les militaires affectés à la division P n'ont pas les mêmes obligations que les autres militaires. En effet conscient du stress qu'ils peuvent ressentir, le colonel Whalen accorde de bonnes périodes de repos après une mission. Néanmoins, lorsqu'ils sont sur la base, le colonel exige d'eux une conduite digne d'un officier en particulier vis à vis des MP. Cette situation peut être difficilement vécue pour les civils qui malgré leur grade d'officiers n'ont suivi aucune formation militaire...

Les officiers en attente de missions doivent être prêts à partir à tout moment. Notons tout de même qu'ils ne sont pas envoyés en mission quinze fois par jour, mais cela arrive deux à trois par mois, ce qui exige un certain sérieux. Les repas sont généralement pris au mess des officiers mais la zone Alliance a ses propres cuisines, les officiers ont donc le choix en fonction du travail qu'ils sont en train de faire. C'est particulier vrai pour les officiers affectés au service de recherches. Enfin, les officiers affectés au service des enquêtes doivent une fois par mois participer à la manoeuvre d'entraînement se déroulant à la base

Les Aventures Futures

La division P4 est une formidable ressource pour un gardien des arcanes. Elle représente le fameux lien qui peut manquer lorsqu'un investigateur mort.
Les aventures peuvent être de deux sortes :
- La lutte contre les profonds : Il s'agit évidemment de l'objectif n°1 de la division P. Au moindre rapport mentionnant une telle activité, le colonel Whelan n'hésitera pas à envoyer des enquêteurs. Si la présence de profonds est avérée, Le colonel rend compte au commandement de la Navy qui prend les mesures nécessaires. Je ne saurai que vous conseiller la lecture de la fiche créature sur les profonds disponible sur TOC.. Vous y trouverez la liste des scénarios impliquant ces créatures. Par ailleurs, l'ouvrage Delta Green mentionne certaines opérations qui auront lieu dans les années qui vont suivre jusqu'en 1942, date où la division P sera intégrée à l'OSS. En 1930, un raid conjoint avec les marines et les scouts philippins est organisé par la division P aux philippines. Le raid eut lieu sur une petite île infestée d'hybrides. L'ensemble des prisonniers furent transférés dans la base secrète d'Arizona. Aucun document important ne fut découvert. En 1933, des officiers de la division P alors en mission avec les Marines (traque du rebelle anti américain Augusto Sandina) découvrirent un village de pécheurs débutant une collaboration avec les profonds. L'opération fut partiellement un échec. Les soldats de la garde nationale du dictateur Somazo incendièrent et massacrèrent le village detruisant alors tous les documents susceptibles d'être intéressants. La division P tenta alors le tout pour le tout en utilisant le sort " contacter un profond " afin de tendre une embuscade aux immondes créatures... Vu son intérêt, cette expérience fut reproduite à Innsmouth afin de récupérer d'autres captifs. Malgré tout, conscient du danger, les officiers ne tentèrent jamais de contacter ni Dagon, ni Hydra, ni par bonheur Cthulhu ! Je ne saurai que vous conseiller de vous pencher sur ces différents synopsis pour élaborer vos propres scénarios.

- Enquêtes sur d'autres menaces : Il arrive que certains officiers aient à enquêter sur d'autres phénomènes impliquant le mythe. En effet, la découverte de profonds a profondément changé la vision de la division P qui craint désormais l'existence d'autres créatures
Je tiens par contre à signaler quelque chose de très important. La division P n'est pas une organisation bourrine faisant exploser toutes les menaces. Bien au contraire, comme il est mentionné dans le supplément DG, les agents sont surchargés de travail et manque de fonds. L'importance de la menace n'apparaît réellement qu'aux personnels ayant vécu les différents raids. Les autres, malgré les preuves, ne voient dans les profonds qu'une menace supplémentaire facilement enrayable.
La division ne dispose pas de force d'intervention propre et doit demander l'appui de la navy ou des marines et ne peut le faire que sur les grandes opérations impliquant des villes traitant avec les profonds. L'armée n'envisagera jamais d'envoyer des blindés pour lutter contre une secte en plein Massachusetts. Elle considère que ces missions peuvent être menées par des petits groupe de trois ou quatre personnes, au grand dam de Whelan qui préssent un danger bien plus grand...
Par ailleurs sur les opérations à caractère mineur, les officiers doivent faire preuve d'une grande discrétion comme tout investigateur civil. Même s'ils sont couverts par l'armée en cas de pépin, il ne faut en aucun créer un sentiment de panique parmi la population. Tenue civile et armes de petit calibre seront donc exigées en dehors des raids. Par ailleurs la division P sait qu'un grand nombre d'investigateurs civils luttent contre le mythe. Elle sait que la solution serait de rassembler tout le monde, elle n'en a hélas ni les moyens ni le temps...
Tous les matériels trouvés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation de ressource trouvée ici est régie par les Creative Commons. Logo & Déco intérieure par Goomi
Pour toute question quant à leur utilisation, contactez-nous: .