Forums ■ [PbF] ■ Blogs ■ Toceur(euse)s  » Chat
TocCyclopédie ■ Époques
"Je les vis arriver depuis presque un mile de distance : deux petites silhouettes à bicyclettes, leurs écharpes soigneusement nouées autour de leurs visages, pédalant entre les arbres blanchis par l'hiver.
Tandis qu'elles s'approchaient, je les entendais également parler et j'apercevais les petits nuages de vapeur glacée flottant près de leurs bouches. C'était la Normandie au mois de décembre - un paysage brumeux et gris comme une photographie - le soleil d'un rouge maussade disparaissait déjà derrière les collines boisées"


La Normandie, dans les années 70.
Dan Mc Cook, un jeune américain, est venu dresser des cartes et prendre des photos pour un livre sur le débarquement.
Sur les conseils de deux anciens soldats, il découvre au détour d'un chemin un vestige de la guerre: un char abandonné, rouillé, et de toute évidence évité par la population locale, qui tient d'étranges propos à son sujet. Plus étrange encore, la tourelle du Sherman est scellée, un crucifix rivé dessus.

A force de recherches, Dan découvrira qu'il s'agit d'un des treize chars débarqués le 13 septembre 1944, les chars de la division Zébrures, grâce à laquelle la vallée de l'Orne fût libérée en un temps record....

Quelle arme secrète rouille depuis trente ans dans le fossé d'un chemin de Normandie, immobilisée par une chenille cassée ? En voulant en avoir le coeur net, Dan fait l'erreur de desceller le crucifix.

Graham Masterton a écrit cet excellent roman en 1978, période d'or pour l'auteur, car c'est à la fin des années 70 qu'il a données le meilleur de son art.

Autant dire que l'on a ici de l'excellent Masterton. Le rythme est très soutenu, et certaines scènes véritablement d'anthologie (avec des vrais morceaux d'Exorciste dedans).
En plus, ici, ça se passe en France (cocorico ! ! !)

Très bien documenté sur la période de la seconde guerre mondiale et sur l'occultisme, ce roman pose, au niveau du Mythe, la question intéressante de son utilisation par les alliés. En effet, si on retrouve facilement des récits mettant en cause les activités occultes de l'Allemagne nazie (pour nous, la Karotechia), on découvre ici des idées qui s'intègrent facilement dans l'histoire de Delta Green.

Tout en soulignant le fait que, même pour les "libérateurs", la fin justifie les moyen, Masterton nous gratifie d'une foule de détails sur les rituels, les formules, les croyances, et , d'une façon générale, l'occultisme judéo-chrétien. Croyez-moi, ça donne des idées...

Le seul petit reproche que l'on pourra faire consterne la fin, digne… de Masterton. On ne peut pas tout avoir.

Pour finir, ce sympathique petit roman ne fait que 189 pages; autant dire que c'est vite lu, et que les plus hostiles à la lecture n'auront plus d'excuses.

Malkhut
«
Le Jour J du Jugement
Fox 10/01/2009
Abreuvé (jusqu'à plus soif?), par les romans de Masterton depuis les années 90, je suis tombé sur celui-ci en allant chez mon bouquiniste favori...et je découvre un roman écrit par l'un des maîtres de l'épouvante qui se situe dans la suisse normande où j'habite aujourd'hui. La chose est suffisament rare pour que je me précipite sur l'ouvrage!
Quelques heures après, les dernières lignes sont lues...
Comme Malkhut, je souligne que ce roman est une bonne inspiration pour Delta Green avec cette enquête autour de l'utilisation par les alliés des forces occultes.
Comme souvent, si la mise en bouche est bonne lors des premiers chapitres; la conclusion est encore une fois baclée. Quelques dizaines de pages de plus auraient évité ce grand arrière goût d'inachevé....
Par contre, contrairement à ce que pense Malkhut, Masterton laisse des erreurs concernant le contexte: En septembre, les combats en Normandie étaient finis et je crois qu'il s'agit des anglais qui ont libéré cette zone (en particulier pont d'ouilly par le XXXème corps)... ce qui d'ailleurs rend le contexte plus cohérent pour le roman.

Tous les matériels trouvés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation de ressource trouvée ici est régie par les Creative Commons. Logo & Déco intérieure par Goomi
Pour toute question quant à leur utilisation, contactez-nous: .