Forums ■ [PbF] ■ Blogs ■ Toceur(euse)s  » Chat
TocCyclopédie ■ Époques

Extraits des notes de Thomas Crow

Jeudi 18 juin 1931

En déménageant le grenier de ma remise, j'ai eu la surprise de trouver plusieurs manuscrits portant tous le même sceau : une étoile cyclope à l'oeil embrasé... Certainement curieux, je n'ai pu résister à cette forte sensation d'impatience pour les ouvrir... Seul le premier des cinq manuscrits contient des phrases, écrites, semble-t-il, dans une langue méditerranéenne... Certainement de l'Italien ou de l'Espagnol. Deux contiennent chacun deux tableaux de chiffres et de lettres. Les deux derniers sont gribouillés de signes étranges, avec quelques fois deux numéros en tant que légende, et bien souvent ne correspondant à aucune forme géométrique simple...
Ce soir, j'ai examiné de plus près le premier manuscrit mais n'ai pas pu déterminer dans quelle langue il était écrit.

Vendredi 19 juin 1931

La lourdeur de l'été s'est bien fait sentir aujourd'hui... J'ai eu cette nuit une série de cauchemars incroyablement effroyables...ce temps orageux en est peut être la cause... J'ai repris le travail de nettoyage du grenier, mais cette nuit éprouvante ainsi que la chaleur m'ont obligé à m'arrêter vers 10h... Je suis donc retourné étudier ma trouvaille de la veille...
Cette fois je me suis plus attardé sur les différents signes... Certains semblent correspondre à ces signes que l'on retrouve dans les livres parlant des étoiles de la boutique du père Stewart. Je les ai recopiés un par un sur une feuille blanche pour pouvoir les lui montrer demain. C'est étrange comme certains de ces signes, d'apparence complexe, sont si simples à reproduire.

Samedi 20 juin 1931

Encore des cauchemars... J'ai très mal dormi...en plus avec cette mouche qui n'arrêtait pas de tourner et tourner dans le noir et qui disparaissait dès que j'allumais ma petite lampe...
J'avais prévu de continuer mon rangement le matin et de partir voir le père Stewart juste avant la sieste et les grosses chaleurs, mais sur l'échelle du grenier, je me suis rendu compte que je m'était habillé en tenue de ville... Considérant que c'était un présage (et surtout je n'avais pas envie de me rechanger) j'ai directement pris le chemin de la ville.
Stewart me demanda où j'avais trouvé ces signes, puis sans attendre ma réponse, alla chercher un gros ouvrage relié de cuir et de métal... Sur sa couverture j'ai pu lire " Docteur J.Dee, la...". Des signes analogues se trouvaient dessinés sur les pages de son livre. Il m'a regardé étrangement, en attendant certainement des explications... Mais je ne suis pas allé le voir pour m'expliquer, uniquement pour avoir des informations !
Stewart m'a expliqué que ces signes pouvaient être deux choses... Soit représenter une planète, soit être " la clef ouvrant la porte à des mystères qui ne sont pas encore destinés aux être humains...". Je suis donc parti de la boutique encore plus curieux et encore plus impatient de trouver ce que ces signes cachaient...

Dimanche 21 juin 1931

Il fait de plus en plus chaud...et cette chaleur attire les mouches... Cette nuit, comme les précédentes, fut horrible... Au réveil, je me suis senti espionné, et maintenant encore je me demande si Stewart ne rôde pas autour de ma ferme pour voir l'origine de mes signes.
J'ai donné un court extrait du premier manuscrit au père Guisipi, pour qu'il voit s'il peut me le traduire. Je n'ai toujours pas compris à quoi servait les tableaux... Avec toutes ces mouches, il est impossible de se reposer à l'heure de la sieste... J'ai mal au crâne...

Vendredi 26 juin 1931

Le père Guisipi n'a pas réussi à déchiffrer le texte...D'après lui, il semble écrit dans toutes les langues à la fois.... Il m'a dit qu'en gros, le texte parle de transparence, de parcours, et de réveil... Les cauchemars deviennent de plus en plus pressants, et j'ai remarqué par hasard, que le fait de recopier les signes me procure un petit moment de répit pour mes migraines (peut être la concentration ?)

Jeudi 2 juillet 1931

J'ai peut être trouvé... Mon dernier rêve me montrait un signe... Ce signe je l'ai retrouvé sur le dernier parchemin... Dans mon rêve, ce signe avait un nom : " Le signe des Anciens"... Je me souvient des quatre nombres ... deux pour le premier départ...deux pour le second... Il me faut la table...pour la transparence... Je ne sais pas d'où viennent toutes ces mouches...Les produits de Timson que j'ai achetés ne font pas effet....

Samedi 4 juillet 1931

J'ai essayé les 3 premières tables...sans succès... je saigne du nez et ces saletés de mouches veulent en profiter pour boire mon sang à sa source... Mon crâne me fait mal... mais il ne reste qu'une table pour Le réveiller... Cela doit être la bonne...C'est la bonne ! Bientôt la paix... Bientôt la tranquillité...Bientôt !

Article du Lundi 6 juillet 1931, Ici Providence
Découverte macabre, hier, dans la petite ferme du lieu dit " The White Cross". Le corps du propriétaire, Thomas Crow a été retrouvé par le père Guisipi qui s'inquiétait de ne pas le voir le matin pour l'office dominicale... Le coroner a pour l'instant conclu à une intoxication à l' " Hydrastis Canadensis" (communément appelée Hydraste du Canada), une plante utilisée surtout pour ses propriétés insecticides mais aussi pour soigner les hémorragies ainsi que les éruptions cutanées diverses... Les obsèques auront lieu demain matin à l'église de Saint Pierre à 10h30.
Tous les matériels trouvés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation de ressource trouvée ici est régie par les Creative Commons. Logo & Déco intérieure par Goomi
Pour toute question quant à leur utilisation, contactez-nous: .