Forums ■ [PbF] ■ Blogs ■ Toceur(euse)s  » Chat
TocCyclopédie ■ Époques
Ces extraits (photo et texte) sont tirés de l'Afrique Fantôme de Michel Leiris.

Ecrivain à la revue "Documents" et artiste du surréalisme dissident (dissident par rapport au grand pope du surréalisme : André Breton), il fut invité en 1930 par l'ethnographe Marcel Griaule à se joindre à l'équipe qu'il formait pour une mission de Dakar à Djibouti.

Sur cette enquête de terrain, Michel Leiris devait tenir scrupuleusement un carnet de route en tant qu'historiographe de la mission. Ses notes ont dès le début glissé au journal intime, Michel Leiris étant un écrivain ; le tout tient donc plus du carnet d'artiste.
Enfin, ceci cadrait avec les vues du sociologue Marcel Mauss qui recommandait aux chercheurs la tenue de tels carnets en marge de leurs enquêtes sur le terrain. De cette manière le chercheur, qui d'habitude se borne à collecter uniquement des informations extérieures, ne masque plus un élément capital de la situation concrète, à savoir ce qu'il est lui-même face à la réalité observée. Leiris ne pouvait donc se taire, sur ce voyage de près de deux ans en Afrique (1931-1933), dont il attendait énormément sur le plan artistique et psychique.

L'Afrique Fantôme est l'"...expression surtout de ma déception d'Occidental mal dans sa peau qui avait follement espéré que ce long voyage dans des contrées plus ou moins retirées et, à travers l'observation scientifique, un contacte vrai avec leurs habitants feraient de lui un autre homme, plus ouvert et guéri de ses obsessions." (Leiris)

Pour la petite histoire, cette oeuvre de Michel Leiris relève du paradigme de l'artiste comme ethnographe. Une notion développée par Hal Foster : l'artiste comme ethnographe ou la "fin de l'Histoire" signifie-t-elle le retour à l'anthropologie ? dans L'artiste moderne devant l'évènement historique, Paris, Centre Georges Pompidou, déc.1996.
Tous les matériels trouvés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation de ressource trouvée ici est régie par les Creative Commons. Logo & Déco intérieure par Goomi
Pour toute question quant à leur utilisation, contactez-nous: .