Forums ■ [PbF] ■ Blogs ■ Toceur(euse)s  » Chat
TocCyclopédie ■ Époques

Les Mayas furent une grande et puissante civilisation, qui avait disparu lorsque les conquistadors arrivèrent, pour ne pas être remplacée. La question qui se pose souvent aujourd'hui, c'est de savoir pourquoi cette civilisation a disparu...



Les Mayas furent une grande et puissante civilisation, qui avait disparu lorsque les conquistadors arrivèrent, pour ne pas être remplacée. La question qui se pose souvent aujourd'hui, c'est de savoir pourquoi cette civilisation a disparu... Mais étudions d'abord son histoire :

L'ancien empire

Les origines des tribus mayas les plus anciennes se perdent dans la nuit des temps. Nul ne se souvient de l'endroit d'où ils viennent. Nous ne nous intéresserons ici qu'aux Mayas du Yacutan, et non à ceux qui vécurent plus au sud, et qui avaient déjà disparu lorsque les grandes cités mayas attinrent leur apogée.

Les Mayas vécurent d'abord sur la côte atlantique, au nord du Yucatan, pui finirent par émigrer vers le sud et se divisèrent. Seuls ceux qui s'installèrent au Yucatan parvinrent à atteindre la puissance d'une grande civilisation.

Au commencement de la période historique, ils vivaient dans un triangle délimité par Palenque, dans le Chiapas, Uaxactun, au Guatemala, et Copan, au Honduras, où les communications et les déplacements étaient très difficiles car entrecoupés de rivières et de profondes vallées. Il n'y a pas de trace écrite de cette époque, si ce n'est quelques stèles que les Mayas érigeaient avec une certaine périodicité, généralement à la fin de chaque Katun, période cyclique de 20 ans. Ces dates prenaient leur source en 3113 avant J-C, et ils utilisaient des unités de temps plus importantes telles que le Baktun, période cyclique comprenant 20 Katun (c'est à dire 400 années Mayas, correspondant à 394 de nos années).

Les premières dates historiques et non mythiques que l'on connaisse sont celles du huitième Baktun, et elles deviennent particulièrement nombreuses au cours du neuvième Baktun, pour diminuer ensuite et disparaître sur les sculptures au cours de cette période. En mettant en relation les calendriers Mayas et Chrétiens, On a pu déchiffrer de nombreuses dates inscrites sur les linteaux, les escaliers et les temples.

Les dates les plus anciennes relevées sont de 330 après JC.

Des centres urbains jaillirent petit à petit à Balakabal, dans le Peten, Campeche en 405, Uolantun en 409, Tikal en 416, Copan en 465, Oxkintok en 472, etc... Au VIe siècle les centres importants de l'Usumacinta commencent leur expansion historique. Un siècle plus tard commence l'âge d'or de l'Ancien Empire : de 633 à 830, dans la seconde moitié du 9 ème Baktun, on sculpte les stèles les plus belles, les linteaux les plus fins, on érige de somptueux édifices et on constuit les escaliers les plus artistiques. Au cours de ce siècle Palenque devient la Mecque religieuse par excellence : son architecture ne sera jamais surpassée, ses stucs gravés de scènes historiques resteront des chefs d'oeuvres impérissables, tandis qu'au point de vue intellectuel et, particulièrement dans le domaine de l'astronomie, elle surpassera les autres cités mayas. Un siècle plus tard, Copan prendra à Palenque cette place, pour décliner au début du IXe siècle et s'effondrer définitivement. Quiriqua brillera cependant encore quelque temps, survivant aux cités mayas les plus tardives du Peten.

Mais déjà, au milieu du IXe siècle, les dates mayas commencent à se faire moins nombreuses et à disparaître. Alors, comme on l'affirme de façon lapidaire, "la solitude et le silence se firent dans les cités mayas". Les migrations vers le Yucatan s'intensifièrent et les mouvements de population emportèrent des groupes et en fixèrent d'autres, mais quoiqu'il en soit on commença (espace) à noter un déclin dans l'art.

Diverses hypothèses ont prétendu expliquer l'abandon des cités mayas du sud : des changements de climat, des fièvres et des épidémies, des problèmes agricoles, des guerres, etc... qui rendirent inhabitables ces régions. Morley pense que l'épuisement des terres a poussé les populations vers le Nord ; Thompson, au contraire, penche plutôt vers une prédominance de la vie paysanne au détriment de la vie religieuse ; d'autres voient dans cette destruction la main olmeco-toltèque qui, en pénétrant le long de l'Usumacinta vers 895, aurait assujetti cette culture en repoussant ses restes vers le Yucatan. Que ce soit pour une raison ou une autre, le fait est qu'au Xe siècle la jungle commença à envahir les vieilles cités.

Si quelques uns persistèrent dans ces cités, c'étaient des paysans, peu religieux, qui laissèrent des restes de poteries, mais qui jamais n'érigèrent de stèles ni de palais. Quand Hernan Cortes traversa l'aire de l'Ancien Empire, dans le bassin de l'Usumacinta comme dans le Peten, les cités mayas avaient été abandonnées depuis longtemps et il n'en restait aucun souvenir.

Le fameux mystère maya, c'est la raison pour laquelle cette civilisation à disparu. Si l'on prend nos équivalents occidentaux, certaines civilisations ont été anéanties par d'autres, mais dans ce cas, on retrouve toujours une trace du vainqueur, et les Toltèques ne sont jamais allé jusqu'au Yacatan... Alors pourquoi ce déclin, cet abandon... Qu'est ce qui a anéanti cette civilisation... La décadence ? L'appauvrissement des terres ? Ou autre chose ? Une chose bien plus sinistre...

Le nouvel empire

Au Xe siècle la culture maya est entrée dans une période sombre et de silence. Pas une stèle avec une quelconque inscription et très peu de palais et de temples sont érigés. Le Moyen Age, l'âge ténébreux de l'art maya, correspond à de grands mouvements migratoires vers le Yucatán.

Au VIIe siècle la colonisation a atteint le centre de la péninsule : Coba, en 613, et Etzna. Le Chilam Balam de Chumayel fait allusion à la dispersion Maya sur la côte caraïbe et de son nouveau centre, Cozumel. Les Itzas apparaissent pour la première fois à Chichen Itza en 711. Les Itzas étaient ce que l'on appelait "hommes sacrés". "Les indiens racontent que beaucoup de personnes venant du sud arrivèrent au Yucatán avec leurs Seigneurs, et ils semblaient arriver du Chiapas...". A Chichen Itza, ils résidèrent jusqu'en 928, année où la ville fut abandonnée.

A cette époque, une nouvelle famille entre en scène dans le Yucatán : Les Tutul Xiu. Ils partent pour Chichen Itza, lieu qu'ils trouvent abandonné en 1027. Ils y resteront 120 années, au bout desquelles ils marcheront vers Champoton, habitée par les Itzas, et "Champoton fut détruite". Ils errèrent encore dans la péninsule "à la recherche de leur foyer et vécurent plusieurs époques dans les montagnes inhabitées", pour enfin d'installer en 1263 à Uxmal. Entre temps, les Itzas, qui vivaient aussi "sous les arbres, sous la cendre, dans la misère", revinrent à Chichen Itza pour s'y établir définitivement.

Le Moyen Age est passé et la Renaissance est proche. De nouvelles et plus belles constructions sont érigées. Cette architecture était emprunte d'une nouvelle influence, énergique, étrangère, d'origine Mexicaine.

Les Toltèques émigrèrent et, une fois arrivés dans le Yucatán, influencèrent de façon bénéfique Mayapan, Chichen, Uxmal, Sayil, etc... ; mais c'est à Chichen Itza qu'ils s'établirent, d'abord comme mercenaires, puis comme conquérants. Leur adresse dans le maniement des arcs et des flèches, leur donna une incontestable supériorité sur les Mayas. Tozze soutient que certaines plaques en or et que les peintures de Chichen Itza immortalisent l'occupation toltèque de cette cité. C'est à cette époque que furent érigés les plus beaux édifices de Chichen Itza : le Caracol, le Castillo, le Temple des Guerriers, le Jeu de Pelote, le Tzompantli, la Maison des Aigles, l'Ossuaire, le Temple de Chac Mool, etc...

Mais la Renaissance, durant laquelle l'ensemble du Yucatán et du Campeche va se couvrir de temples et de palais, va s'interrompre vers le milieu du XVe siècle quand l'équilibre instauré par la ligue de Mayapan se brisa. Une fois encore la culture maya interrompt son cycle évolutif, mais cette fois-ci pour ne jamais renaître.

Les Tutul Xiu de Uxmal et les Itza de Chichen Itza se lancèrent dans la guerre contre la famille Cocom de Mayapan, gouvernée par Huanac Ceel. Au début la chance sourit aux Cocom grâce à l'aide de ceux de Xicalanco, mais après trente quatre ans de lutte, Mayapan fut détruite, toute la famille Cocom assassinée, sauf le fils de Huanac Ceel qui était en voyage. Le Chilam Balam de Chumayel raconte que : "la terre de Mayapan, la fortifiée, fut conquise par les Itza, qui avaient été expulsés de leurs maisons par ceux d'Izamal, à cause de Huanac Ceel". Seuls les mercenaires toltèques furent épargnés, mais Mayapan fut abandonnée et la famille Cocom disparut de la scène.

Les descendants des derniers Cocom n'oublièrent jamais de rappeler aux Tutul Xiu leurs origines étrangères, se déclarant comme les représentants purs de l'illustre famille maya : "Etrangers et traîtres - raconte le Chilam Balam - qui tuèrent leur principal seigneur (Huanac Ceel) en lui volant sa demeure". La destruction de Mayapan survint soixante ans avant l'arrivée des Espagnols ; c'est à dire, si nous prenons comme point de départ l'année de la conquête de Mexico, en 1461. Cependant, après la chute de Mayapan, vingt années de prospérité et d'abondance suivirent, au bout desquelles un nouveau désastre vint s'abattre sur le Yucatán : un ouragan dévasta la péninsule, puis s'ensuivit une période de calme avant que la peste et de nouvelles guerres intestines eurent raison de la culture maya.

Quand les Espagnols arrivèrent au Yucatán , il ne restait plus un seul empire pour veiller, seulement quelques tribus barbares qui erraient dans la péninsule. Quand les Espagnols de Montejo achevèrent la conquête en 1539, la culture maya s'était éteinte définitivement depuis quelques années.

Comment utiliser les Mayas dans L'appel de Cthulhu

Vous avouerez qu'une histoire aussi riche ne peut laisser personne indifférent. Vous allez aussi me dire que le coup du temple perdu dans la jungle, y'en a déjà pas mal qui l'on fait avant... Peut être, mais il y a des façons particulièrement efficaces d'aborder les choses... Voici donc une petite liste de questions dont la réponse vous titillera peut être...
Tous les matériels trouvés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation de ressource trouvée ici est régie par les Creative Commons. Logo & Déco intérieure par Goomi
Pour toute question quant à leur utilisation, contactez-nous: .